13 octobre 2007

Autonomie 101

Ce matin, en revenant du parc avec fiston, je croise Sara : une belle grande Congolaise qui fait le projet.

PMT : Salut Sara!

Fiston : CAMION! CAMION! CAMIOOOOOOONNN!!!

Sara : Salut PMT! Ton fils?

PMT ( un doute dans le regard): Ouais...

Fiston : CAMION! TACTREUR! CAMION! TAC-TREEEEEEEEEEUR!

Sara : Il te ressemble...

Fiston : GROS!

PMT : Tu vas où comme ça? Y a pas de messe le samedi.

Fiston : GROS CAMIOOOOOONNN! ROUGE! JJJJJJJJJJAUNE!

Sara : Je vais à mon cours de baptême.


On prétend que les jeunes ne sont pas autonomes. Personnellement, ce sont mes parents qui ont préparé mon baptême. Et vous?

Mieux encore: elle était avec une copine!

Auto-socio-constructivisme religieux.

Conclusion : la réforme, ça marche en enseignement religieux.








J.S. Bach

Magnificat

Peter Schreier











...

13 commentaires:

La Marsouine a dit…

Anecdote #1: un de mes amis ET un de mes petits cousins, qui ne se connaissent pas. Le premier vers 14 ans et l'autre à 12 ans, tous deux enfants de parents non-croyants et vivant en union libre, ont DEMANDÉ à leurs parents de se faire baptiser.

Anecdote #2: mon père n'a rien voulu entendre que ma mère me fasse percer les oreilles quand j'étais jeune. Il voulait que je le décide. Je l'ai fait à sept ans. J'ai commencé à porter des boucles d'oreilles il y a un an...

Je sais pas mais moi, j'trouve ça bien de laisser choisir les enfants plutôt que leur imposer des choses. Peu importe de quoi il s'agit.

fillettedouteuse a dit…

Hon... Ton petit bonhomme est comme mon neveu , quand il me voit arriver il me pointe et dit car, truck et moi je suis comme... No i'm not a car or a truck my name is ''koujndjwm''

Zed Blog a dit…

Prosodie défectueuse? Expression écrite déficiente?

« Je vais à mon cours, baptême. »

S'engager dans un système de croyances, prendre le chemin de l'obscurantisme, est à mon avis plus dangereux qu'un perçage d'oreilles ou un tatouage.

Pas étonnant qu'un/e ado ou préado soit attiré/e par un tel système de valeurs-croyances. C'est une période de sa vie où tout est remis en question, et en tout premier lieu, le système de valeurs des parents.

Un prêt à porter qui semble régler toutes les angoisses, répondre à toutes les questions. Un gang de croyances.

C'est aussi une période où on cherche à définir son propre système, à donner un sens à sa vie. Danger...

Pas avant d'avoir l'âge d'aller voter ou de prendre un coup pour oublier sa gaffe.

Voilà pourquoi les cours de philo devraient être obligatoires dès l'enfance et pourquoi une vision scientifique d monde devrait être mise de l'avant.

On croira aux fées si on veut après. C'est poétique les fées, filles-fées ou garçons-fées. Et on n'a pas à renoncer à Satan et à ses oeuvres (c'est un artiste?), juste à s'amuser.

Zed

P.-S. ─ Intéressant qu'on s'attaque à la tête dans la cérémonie si pittoresque et chamanique du baptême. Un symbole si clair du lavage de cerveau.

Prof malgré tout a dit…

Zed : Ouf... Laisse-moi deviner... Tu n'étais pas à la messe ce matin!

Traitez-moi de raciste ou whatever, mais cette enfant est d'origine congolaise. Quand tu viens d'un pays où ça brasse comme là-bas, il faut se rattacher à quelque chose.

L'autre jour avec son prof, on lui a annoncé qu'un avion s'était écrasé sur Kinshasa et qu'il y avait pas mal de dégât... des morts. Elle nous a tout simplement répondu que ça arrivait souvent là-bas.

Non, mon fils n'est pas baptisé et si un prêtre (surtout un catho)lui met la main dessus avant qu'il ait 18 ans, ceux qui ont toujours voulu me voir la face n'auront qu'à écouter TQS. C'est ça... c'est PMT le type que les flic amènent.

Zed Blog a dit…

;-)

(Je comprends qu'on ait besoin de se rattacher à quelque chose. Aussi bien ne pas se rattacher à ce qui fait des dégâts. La science et la philo, ce serait pas mal pour commencer de petits changements... me semble.)

Zed

micheline84 a dit…

problème:
à quel âge est-on en état de choisir?
et choisir quoi?
en matière de philo, religieuse ou autre,qui est quand même le plus complexe et important pour une vie d'adulte: être au moins averti qu'il existe bien des choix et donner un aperçu des principaux courants sans commencer à en faire ingurter un comme le seul possible.
un principe qui pourrait être enseigné dans tout établissement laïc et jusqu'à l'âge de scolarisation obligatoire..dire qu'il existe des choix qui ne sont pas forcément celui des parents, aiguiser le sens de la curiosité et de la responsabilité personnelle( ouille mon autorité parentale!!!)
bon jusqu'à 18 ans en l'état actuel des choses.
des choix plus précoces laissés aux enfants bien sûr! la couleur de leur pantalon , leur goût pour la musique ou pour la peinture ou le sport : autres échelles dans le temps et inévitablement sous influence parentale , ou publicitaire...ou de fréquentations
En somme une culture du libre arbitre dont nous sommes bien loin...
Mais savez-vous qu'il existe une procédure légale pour se faire débaptiser sur les registres de l'église catholique?

Prof malgré tout a dit…

Micheline84 : Bienvenue. L'excommunication était ma menace préférée à mes parents quand j'étais ado...

prof en france a dit…

Micheline, c'est vrai qu'on peut théoriquement se faire "débaptiser", mais attention, l'église ne vous laisse pas filer comme ça! J'ai la chance d'avoir des parents qui ne m'ont pas imposé de religion, mais certains de maes amis ont dû revenir à la charge plusieurs fois avant que leur demande n'aboutisse (et ce malgré la loi française qui oblige l'église à accepter les demandes d'apostasie).
L'un d'entre eux a même reçu plusieurs lettres lui proposant des "retraites spirituelles", ou autre "dialogue entre chrétiens"...
Si ça venait de n'importe quelle autre "religion", tout le monde hurlerait au scandale et irait illico la dénoncer comme secte dangereuse...

Prof malgré tout a dit…

Héhé... l'excommunication. Méchant lapsus. L'excommunion plutôt.

La Marsouine a dit…

Nonon excommunion n'existe pas. Tu te fais excommunier mais on parle d'une excommunication (je ne suis pas une jesus-freak, juste une historienne spécialisée, entre autre, en histoire de l'Europe moderne où la religion occupe une très grande place)

Je suis un peu troublée par l'anti-religiosité absolue. Je suis loin d'être croyante ou pratiquante et je suis tout à fait consciente que le besoin de croire en quelque chose est pour calmer nos insécurités face à la mort. Cependant, la croyance aveugle dans la science me rend aussi mal à l'aise que l'intrégrisme religieux. Je crois que toute personne censée peut reconnaître le bagage culturel d'une religion et mettre de côté les inepties qu'elle professe...

mais bon, c'est juste mon opinion

Prof malgré tout a dit…

Marsouine: Donc, c'est quand je fais des lapsus que je dis vrai? C'est Sigmund qui serait content!

Je partage ton avis sur l'anti-religiosité absolue. C'est tout aussi questionnant. L'absence de spiritualité...

Guylaine a dit…

Merci pour le Bach. Ça m'a rappeler des souvenirs du cours de chorale du Conservatoire...

Prof malgré tout a dit…

Guylaine : Héhéhé... Impossible de faire de la chorale plus de trois ans sans chanter le magnificat.

C'est pas trop long, y a de la place pour les solistes et ça pogne à Noël. Efficace pour les conservatoires et les universités.