03 février 2007

Tergiversations 101

C'est trop dur pour les neurones de se taper trois groupes en ligne avec à peine 5 minutes de battement...

Ça se passe dans une classe de deuxième cycle, un jour comme ça, où ça ne me tente pas vraiment d'être prof au primaire. Les ti-n'amis qui jouent des trucs en do majeur, je m'en passerais bien aujourd'hui...


Moi : Nous allons entendre une musique.

Ti-bum (déçu): Hein...? On veut jouer...

Un autre : Ouain! On est pas ici pour écouter de la musique, c'est un cours de musique.

Un autre : Ouais! C'est toi qui dis toujours ça!

C'est ce qui arrive quand on fait habituellement de la musique dans le cours de musique. On créé des attentes... Je suis encore étonné de voir le nombre de profs qui ne font pas jouer d'instruments aux enfants. Tracer des clefs de sol à la perfection et fabriquer un instrument à partir d'objets recyclés, ce n'est pas exactement ça faire de la musique. Ils sont là pour jouer et je ne me gêne pas pour leur répéter... moi la pauvre cloche...

Ti-bum : On est ici pour jouer!

Moi : Tu veux vraiment couler ton cours Ti-bum?

Ti-bum : Hein? J'ai dit quelque chose?

L'autre : Oui oui! Tu as dit que Prof Malgré Tout était cool.

Ti-bum : Ah oui! T'es le plus cool de la planète Prof Malgré Tout.

Moi : De l'univers! Ne l'oublie jamais, si tu ne veux pas couler et finir comme Roger.

Ti-bum : Oui maître.

Moi : Excellent. Je disais donc, nous allons entendre une musique. Je veux que vous écoutiez et EN-SUI-TE, vous me direz ce que ça évoque pour vous.

La classe : Hein?

Moi : ARGH! Vous écoutez en silence et puis on en parle après.

Un élève : Facile.

Moi : Pas si facile que ça.

Lélève : Ben non, c'est facile.

Moi: Alors pourquoi tu me parles? Tu devrais être en silence.

L'élève : Ben... je te réponds.

Un autre : C'est vrai... comment on peut être en silence si tu nous parles toujours?

Une autre : Tu devrais t'enlever une étoile.

Moi : Stop. Le dernier qui parle perd un étoile!

Un élève : HA! C'est toi qui viens de parler! Ha! Ha!

Moi : Oui, mais toi aussi tu viens de parler... Zut! Je viens aussi de parler.

La classe : Ouais! Enlève-toi en une!

Moi : "..."

Je les pointe de doigt en silence. D'une main, je mime une bouche qui parle.... Victoire! Ils perdent tous une étoile... Victoire?

Moi : Argh! Vous m'énervez!!! Prenez vos baguettes, on joue!

La classe : Yeah!!!

Et ils s'exécutent en silence, tous disponibles pour faire de la musique. On en écoutera à la fin du cours lorsqu'ils seront rassasiés.





...

7 commentaires:

Dee a dit…

Prof malgré tout, vos déboires en musique me font penser aux déboires que je vis quotidiennement au travail avec mes petits "namis" de la garderie. Je pense d'ailleurs, que mes chers "namis" sont animés par le même petit "je-ne-sais-trop-quoi".
Ah! J'ai trouvé! Ce sont de petits "namis" qui maîtrisent, à la perfection, l'art de la persuasion!Prenez garde!

Dobby a dit…

Je dirais qu'il maîtrisent le je-ne-sais-quoi qui rend Prof Malgré Fou tout... euuh... le Prof Malgré Tout fou.

Et pour le besoin qu'ils ont de jouer qqch, je les comprends tellement. De mon bord, quand j'ai le plaisir de remplacer un prof de musique qui me donne (HO BONHEUR) une vraie planif de musique du genre "continuer l'apprentissage de la partie X de la pièce Y aux instrument", je jubile. Ça remplit ce besoin que j,ai de faire de la "vraie" musique, que ce soit avec une pièce ou de l'écoute (aaaaah l'hiver de Vivaldi justement cette semaine héhé) ou une chanson. Il n'y a rien que je préfère par plus que d'arriver à la fin et de me dire "Wow... je les ai dirigés et ils ont fait ça!" (léger égotrip).

Je déteste donc quand un prof de musique que je remplace a un méga local, aucun instrument (probablement rangés ou plus certainement pitchés dans les grandes armoires en arrière) et aucune planif si ce n'est qu'un "regarder dans le classeur" pour trouver pêle-mêle des dessins à photocopier.

Si j'avais une plus grande formation en musique, plus que mes 9 ans de piano, je serais allée en enseignement de musique. Je n'ai pas les compétences pour le faire alors je laisse ça à d'autres, en espérant qu'ils sont compétents eux comme vous Prof Malgré Tout.

Mais je me réserve le plaisir de la suppléance... et celui d'un jour, dans ma classe de maternelle, enseigner la musique grâce à un matériel que j'ai vu et qui s'adresse aux petits.

Prof malgré tout a dit…

Dobby : J'avais l'habitude de laisser des planifications très bien faites lorsque je m'absentais. Après quelques années, j'en suis venu à une conclusion : aucun suppléant n'a fait ce que j'ai laissé.

Maintenant, je laisse comme planification un local en ordre et des élèves. Si vous êtes prof de musique, éclatez-vous, la plupart de mes groupes sont forts.

Si vous n'êtes pas prof de musique... ce n'est pas ma faute.

Dobby a dit…

Prof Malgré Tout ;) c'est compréhensible. Très. Même moi ça me choque quand je vois qu'un prof n'a pas fait ce que j'ai laissé ou l'a fait tout croche malgré mes explications.

Mais il y a une marge. Je suis sûre que tu ne caches pas tes instruments. Et la planif... bien... y a moyen de planifier sans faire dans le gros détail. Ça me va tant qu'on ne me laisse pas des mots croisés et des ti-dessins à chercher dans un classeur miteux. Sans être détaillé, il y a possibilité de pister, de laisser traîner des indices sur ce qui est en cours, la planif précédente ;) Et pour moi c'est assez détaillé ça.

Ptit débat ici ;) J'aime remplacer les spécialistes, sauf que je déteste qu'il n'y ait rien de minimalement donné. Je n'ai pas la formation, soit, mais je m'aide, je m'informe à tous ceux que je connais, je lis un peu, alors aidez-moi. En fait, c'est pareil pour les titulaires. Je déteste qu'un titulaire fasse de même. Idem pour les titulaires. À moins d'être malades, le moindre respect c'est d'en faire une de planif, même si ce n'est que 5 lignes avec une activité par ligne et 2-3 polycopies ou un agenda ouvert à la journée. Je peux me débrouiller, ça c'est sûr, et ça fait partie de mon boulot. Mais ne cachez pas tout.

J'en demande han... lol :D Ça doit être pcq je me force à faire ce qui est demandé, et que je me force pour rendre la vie des suppléants qui me remplacent plus facile. Je fais tout, à moins que ça ne soit vraiment quelque chose d'impossible à faire, du genre "commencez le projet sur les oiseaux" et que je n'ai aucune idée de ce qu'est ce projet... et que les élèves non plus!

Profdemusiqueaussi a dit…

Je dois être folle... si j'ai a m'absenter, je laisse toujours une planif. Si je suis malade, j'envoie une planif par courriel à la secrétaire.

Ce qui m'énerve par contre, c'est quand le suppléant m'écrit "j'ai pas eu le temps de lire la planif, alors j'ai fait à ma tête" ou, comme hier, où j'ai passé 1h30 à faire une planif pour l'envoyer à la secrétaire: "Pas de suppléant"

GRRRRR !

Ça enlève de la motivation à refaire encore des belles planifications pour les suivants ! (Si suivants ils trouvent...)

Dobby a dit…

;) je te comprends. ça dépend, je ne sais pas où en est rendu ce suppléant dans sa carrière, sauf qu'avec le temps on apprend à prendre le temps et à se donner le temps de lire la planif..

Faire à ma tête, oui ça arrive, si on ne sait pas trop, si on ne trouve pas le livre ou le matériel.

Lâchez pas les planifs... vous n'êtes pas folle, mais je vous dit, pour que vous ne le deveniez pas, de ramener le tout à 30 minutes sinon c'est gratuit ;) (je peux bien parler je ne fais pas mieux quand faut me remplacer!)

Malou a dit…

Et moi, je retournerai bientôt à ces petits êtres...suite à un magnifique congé de maternité...je fais la lecture ici et là des textes de quelques profs afin de me mettre dans l'ambiance et de bien préparer mon entrée scolaire en avril prochain...merci pour la tranche de vie!