20 février 2007

Prof-roi

http://www.ledevoir.com/2007/02/17/131550.html?fe=309&fp=119616&fr=4260


Merci à "Une Autre Prof Qui Blogue" pour le lien. J'ai bien rigolé, mais ça m'a quand même un peu crinqué... beaucoup?

Donc, après l'enfant-roi et le parent-roi, accueillons chaleureusement le prof-roi! Yeah! C'est moi!

Trop tard après l'école, je vais prendre des nouvelles d'une rencontre avec la mère d'un enfant que j'ai dû sortir de mon cours deux semaines consécutives. Je dois vous dire que je n'expulse presque jamais mes élèves. Je déteste quand un éducateur fait la job à ma place. J'aime être la main qui nourrit et la main qui punit. Je sais... Je souffre du syndrome "Moi=Dieu" . C'est plus fort que moi. Par contre, pour faire ce que je fais, le gros projet et tout, j'ai besoin de respect.

Mais c'est un cas ce petit. Très immature pour la première année, il brise les baguettes de xylo et il m'énerve. Un enfant-roi de six ans qui mène sa mère à coup de crise de larmes... Chus pas capable!

Donc, je me pointe dans sa classe et sa mère est là avec la titulaire et la psychoéducatrice. C'était pas prévu... Il faut que je fasse ça vite.

Moi (sans aucune chaleur): Bonjour. Mon nom est Prof Malgré Tout. Je suis l'enseignant en musique de votre fils. Je vous ai laissé un message à la maison la semaine dernière.

La mère : Oui, je l'ai eu...

Moi (l'interrompant) : Votre fils n'a jamais eu un comportement exemplaire en classe, mais depuis deux semaines, c'est pire que jamais.

À ce moment, la prof exhibe la baguette cassée... Gnark gnark gnark! Tout est dans le timing...

Moi : Comme vous voyez, cette baguette, qu'il a brisée d'un geste totalement gratuit, n'est plus utilisable. C'est dommage pour mes 300 autres élèves.

Psychoéducatrice (couteaux dans les yeux) : Tu peux t'asseoir Prof Malgré Tout...

Moi : Non. Il est hors de question que j'aille chercher mon fils à la garderie une minute plus tard que prévu parce qu'un élève ne respecte pas les consignes dans mon cours de musique. Les autres enfants de sa classe payent déjà assez cher pour son comportement, ce n'est pas à mon fils de ramasser la facture. Madame, demain matin, votre fils aura trois avertissements. Au troisième, c'est l'éducateur spécialisé. Les autres ont assez payé.

Tout le monde me regarde comme si j'étais un extraterrestre...

Moi: Bonsoir!

Le petit : Salut PMT.

Je me pousse. Je sais que j'ai gagné. Le petit m'a dit salut...

HAHAHA! Vous me haïssez hein? Vos coeurs de parents se tordent de rage? Vous n'avez rien vu encore. Je suis le dernier des salauds. Lisez la suite...

Le lendemain matin, dans la cour d'école à l'entrée des enfants. Les parents n'ont pas le droit d'être sur la cour. Sécurité oblige.

Une mère essaye, comme chaque matin, d'entrer dans l'école. Cette mère a déjà reçu une lettre de la direction lui rappelant les règles de l'école. C'est la première fois qu'elle tombe sur moi... Mauvais timing madame.

Moi : Bonjour Madame, je peux vous aider?

Elle : Non, ça va, je veux seulement parler à son prof...

Moi : Impossible.

Elle (surprise devant tant de hardiesse) : Quoi?

Moi : Je vous prie de sortir de la cour immédiatement.

Elle : Mais mon gars m'a dit qu'il ne portait pas ses lunettes en classe.

Moi : Maintenant.

Elle : Faut que j'parle au prof!

Moi : Appelez au secrétariat et prenez rendez-vous.

Elle : Mais je veux lui parler maintenant.

Moi (très baveux): C'n'est pas à vous que le directeur a envoyé une lettre?

Héhéhé... Vous auriez dû lui voir la gueule... Mes collègues et les autres parents présents m'ont surement trouvé sexy pour la première fois de leur vie. C'est une casse-pieds de première la madame. Elle va même jusqu'à réprimander des élèves qui s'en prennent supposément à son pauvre petit chéri (il est coupable de tous les crimes qu'un enfant de première année peut commettre dans un rang). Mais ce jour-là, elle s'est poussée en disant la messe...

Je me pointe devant le rang de la classe que je ramasse. Juste devant moi, mon petit vandale...

Moi : Regarde-moi.

Lui : ...

Moi : Dans les yeux. Trois avertissements. Point final. (À la classe) Vamos!

Un cours impeccable. Pas l'ombre d'un avertissement et le petit diable a performé comme ça ne se peut pas.

Après l'école, je me pointe dans le secrétariat et demande le numéro de téléphone de l'enfant.

Moi (au répondeur, de ma voix la plus douce, borderline langoureux) : Bonjour Madame. Je suis Prof Malgré Tout, l'enseignant en musique de votre fils. Je vous appelle pour vous dire que Machin-Truc a eu un comportement exemplaire aujourd'hui. Il a été récompensé et ses progrès furent soulignés devant toute la classe. Je vous félicite de l'intervention que vous avez faite hier soir ou ce matin. Ça semble avoir vraiment porté fruit. Si vous avez des questions, vous pouvez me rejoindre à l'école, il me fera plaisir de vous rencontrer. Encore une fois bravo! Bonsoir.

La secrétaire : Wow.

Moi : Quoi?

La secrétaire : Tu es vraiment gentil avec les parents... Ils doivent t'adorer!

Moi : Si tu savais...

La secrétaire : Non! C'est rare qu'un prof prenne le temps de bien parler aux parents comme ça pour leur dire des choses positives.

HA-HA-HA!

Flame on. J'ai les réponses.

Eh oui, je suis gémeau. Mais je ne crois pas à ça...

Le pire dans ce billet, c'est que je n'ai vraiment rien inventé (comme toujours?).












...

23 commentaires:

Chouette a dit…

Moi je dis "Right on!"
avec le signe des mains comme les rockers...
héhé

Dame Galadriel a dit…

Super! lol! Un petit tour à l'école de mes garçons ça vous tente pas? On a de bon prof (en général) mais une à qui je pense a un peu de misère à "dealer" avec ses jeunes (première année) quand des parents sont présents.

Moi je me dis, si le prof et les parents se tiennent la main, le jeune peut juste marcher droite! :)

Zed Blog a dit…

EXACTEMENT tout ça.

Rien n'est plus exaspérant et insécurisant pour un enfant que le manque d'encadrement juste et positif. Le roi devient l'esclave de ses crises et de son manque de respect premièrement face à lui-même.

Stratégie impeccable. 100 %, PMT!

Dis, comment ils réagissent, les parents quand tu leur dis que tu es Prof Malgré Tout? Hihihihihi!)


;-)

Prof malgré tout a dit…

Chouette : Devil calice!

Dame : Attention, je m'incruste.

Prof malgré tout a dit…

Zed : Ils le savent tous. Y a même un drapeau sur le toit de l'école. Sans blague, il y a le logo de PMT sur mon permis de circuler (pour quand un élève doit quitter mon local). Les élèves le trouvent super funky.

Dame Galadriel a dit…

Je viens de lire l'article du devoir...ouch! Les enfants vont faire comment quand ils seront adultes et que le boss va avoir des exigences?

Jeune au boss- Heille! ça fait pas mon affaire me t'envoyer mon père!

Voyons donc! Belle façon de responsabiliser nos jeunes! :)

Miss O. a dit…

Wow, un retour aux vraies valeurs! Ça doit leur faire du bien, aux enfants, de ne pas être traités comme des impotents.

janis0-0 a dit…

Je suis maman, pas offusquée du tout par ce billet, au contraire, félicitation!!

la maratre a dit…

Après lecture de l'article du devoir, je rumine... si j'arrive à pondre un commentaire autrement constitué que de mots malsains, je dirai ce que j'en pense...
COncernant votre intervention : CHAPEAU! :D

Anonyme a dit…

Ha ha ha! Je jubile! Sensass, PMT est tout simplement sensass!!! J'aime ma job plus que tout quand je vous lis!
Miss

Caroline a dit…

Je suis totalement béate d'admiration, et pourtant, je suis une mère! Je dois être masochiste... ;)

Prof malgré tout a dit…

Maintenant que je lis vos commentaires, j'ai l'impression d'être encore plus tordu...

Come on... J'ouvre la plaie pour mieux la panser ensuite et entre les deux je me défoule sur un parent qui m'énerve. Ensuite, je ne trouve rien de mieux que de mettre la secrétaire de mon bord. Une chance que mon patron a refusé l'invitation pour la bière...

La légende dit que les femmes qui travaillent ensemble finissent par synchroniser leurs SPM. Cool! I'm one of the girls! At last...

natcho a dit…

All right!
Ministre de l'Éducation, ça vous dirait?
Vous faites preuve de si nombreuses compétences transversales que le titulaire actuel du poste ressemble à un sac d'école vide et mou...

Zed Blog a dit…

Et les blogueurs qui bloguent ensemble synchronisent leur PMT.

:D

forsythia a dit…

La foule est en délire.
J'adore ... on en veut encore!

J'ai particulièrement aimé le passage où tu assures que ton fils ne paiera pas pour les âneries d'un autre. Il est grand temps que les parents comprennent que nous sommes pas éternelllement à leur service et qu'on a une vie!

Et bien, tu es gémeaux, en te lisant je pensais justement à mon ami musicien qui est justement gémeaux et qui te ressemble beaucoup (même genre de répliques et tout...) moi je commence à y croire...

Anonyme a dit…

Ah non... là, menute... Ma mère est gémeau et s'en vient indigne (dans le vrai sens du terme!)... ne commencez pas à astrologuer ce blogue svp!

Madame Unetelle a dit…

Prof, excellente méthode et je vous approuve totalement!!!

Par contre, suite à cet article du Devoir, j'ai vraiment l'impression que les profs veulent que les devoirs soient faits et que les parents prennent leur trou. J'ai déjà rencontré l'enseignante de ma fille pour lui dire qu'elle n'étudiait jamais et ne lisait pas assez... Bref, qu'il n'y avait pas assez de devoirs.

Elle a été gentille et a pris le temps de me parler. Suis-je devenue un parent-roi à ses yeux? Probablement.

Pour les profs, les parents instruits sont une vraie plaie finalement. On a une étiquette de "performants" dans le front! Vive le temps où la maîtresse avait toujours raison! ;0)

Prof malgré tout a dit…

Madame Unetelle : Je ne crois pas que vous soyez une plaie. Au contraire, vous réclamez des devoirs et des leçons pour votre fille. Le parent roi exige le contraire : pas de leçons à faire apprendre, pas de devoir, mais il faut que ses enfants apprennent...

Moi, je suis le prof-roi!

unautreprof a dit…

PMT met ses culottes!
L'autre jour dans la cour je me suis presque battu avec un père qui voulait, en pleine récré, aller jaser avec son enfant. Non mais!

J'essaierai la méthode dure la prochaine fois... Non mais!

unautreprof a dit…

et aussi, bienvenue pour lien, volé au prof masqué, en passant!

Prof malgré tout a dit…

Une Autre Prof : Attention! Pour la méthode dure, c'est préférable d'être bien baraqué. Je fais 6 pieds 2 pouces, bien en muscle et pas une once de graisse... C'est donc facile pour moi.

C'est aussi utile d'être armé jusqu'aux dents et de ne pas nourrir notre doberman les quelques jours précédents l'intervention.

Bon... ça me fait seulement quatre pouces à prendre et 20 livres à perdre d'ici le prochain Yulblog.

Qui veut échanger son doberman "fully equipped" contre mes deux chats mâles castrés?

Prof malgré tout a dit…

Bof... J'irais jusqu'à 6 pouces!

unautreprof a dit…

Je me mets à engraisser de ce pas.. je prendrai les pouces en largeur, à défaut de réussir en hauteur.