28 février 2007

Prof en colère

Quand un groupe exerce des moyens de pression légaux et que le gouvernement change la loi pour leur fermer la gueule...

Quand il les menace de sanctions et d'amendes pour leur fermer la gueule...

Quand ce même gouvernement veux inclure l'équité salariale dans des négociations, alors que l'équité est une loi et que la loi, c'est en principe non négociable...

C'est dérangeant... Mais on se ferme la gueule.

Quand le résultat de tout ça, c'est 4$. Un énorme 4$.

Ça fait plein de profs qui me disent qu'après le règlement de l'équité salariale, ils gagnent 4$ de plus... pas de l'heure, pas par jour, pas par semaine... par paye. Ça fait 40 cents par jour...

C'est très dérangeant... Mais OK, on va se fermer la gueule.

En passant, on n’a pas le choix de se fermer la gueule. Loi 142 oblige.




Quand trois partis ont comme dénominateur commun de courtiser la classe moyenne pour ensuite mieux enrichir les riches et laisser les pauvres dans leur merde...

Quand ces trois partis mangent ou mangeront dans le creux de la main des industries et leur donneront tout ce qu'elles veulent (avant qu'elles ferment pour s'installer au Mexique)...

Quand la principale différence entre ces partis qui font tous les trois dans le néo-libéralisme économique, c'est qu'il y a un fédéraliste, un souverainiste et un "ça va dépendre"...

Quand on refuse les idées nouvelles...

Quand on n'invite pas la gauche au débat (ça, c'est grave...)...

Quand le peuple s'en fout (ça, on est habitué...)...




C'est quoi déjà l'opium du peuple? Le sport professionnel?

C'est vrai que ce n'est pas évident quand tu ne sais pas quoi faire de tes goalers... et que tu payes cher pour des joueurs blessés...



C'est un très petit pas pour le Québec, un minuscule pas. Il est tellement petit qu'on a du mal à voir dans quelle direction il va... le salaud!

Mais c'est un grand pas pour le ...

Faisons un petit jeu! Un grand pas pour... À vous de compléter.









...

24 commentaires:

Sylvain a dit…

Peut-être pas un pas, mais un grand gain, encore une fois, pour le Conseil du Trésor qui engrange, et engrange encore... que dis-je, qui dépense et dépense encore, avec des messages pubs pré-électoraux qui ne comptent pas dans les dépenses électorales officielles, qui pose des pancartes de nuit la veille du déclenchement officiel des élections (doute sur la légalité de la chose ici), etc. Bref, de la magouille, de la manoeuvre, pendant que nous, petits profs obéissants (de gré ou de force, tous s'en foutent éperdument), continuons de manoeuvrer pour survivre dans la jungle de la réforme sans formation véritable et sans préparation solide et dans les forêts de pancartes ou autres embrouilles, électorales ou non...

Désillusion, quand tu nous tiens... désillusion, quand tu reviens...

Cher Prof Malgré Tout, ce soir tu m'inspires... On s'appelle et on se fait un petit "jam" de compo de chansons ? ;-)))

Zed Blog a dit…

Bienvenue dans le monde des femmes et des gays, ces personnes sur lesquelles on peut taper sans crainte, Prof Malgré Tout!

C'est le monde de l'enseignement et de tout ce qui traditionnellement est perçu comme non « masculin » (whatever that means...).

Zed :-|

Jessica a dit…

Quel manque de respect envers vous, les formateurs de l'avenir!

Ce ne sont pas ces politiciens qui auront une très grande influence sur la société. Ils ne sont là que pour quelques années.
Ce sont les enseignants qui influencent véritablement la société à venir de par le contact direct avec les générations plus jeunes - les enfants et les adolescents - et aussi parce qu'ils restent beaucoup plus longtemps (enfin, en temps normal si on fait abstraction des burn-out.

Jessica a dit…

Quel manque de respect envers vous, les formateurs de l'avenir!

Ce ne sont pas ces politiciens qui auront une très grande influence sur la société. Ils ne sont là que pour quelques années.
Ce sont les enseignants qui influencent véritablement la société à venir de par le contact direct avec les générations plus jeunes - les enfants et les adolescents - et aussi parce qu'ils restent beaucoup plus longtemps (enfin, en temps normal si on fait abstraction des burn-out.

Dobby a dit…

J'ai vu les belles pancartes électorales de madame Jérôme-Forget... comme envie d'en décrocher une pis de jouer aux dards avec.

J'aime bien le on ferme notre gueule... je ne suis pas syndicaleuse, loin de là (on s'entend qu'eux aussi y trouvent leur compte, mais bon), sauf que j'ai hâte au jour on bon sang tous les profs vont se tenir à la place et qu'ils se mobiliseront tous ensembles à la place de prendre les journées de grèves comme des journées de congé ou de se poignrader un et l'autre. Encore mieux, qu'on se mette à se foutre de cette loi 142. Mais évidemment, faudrait être tous là, sinon ça ne vaut pas la peine.

On est une bande de pissous, moi la première. En gang, par contre, toute la gang, j'aurais moins peur. De toute manière, je vois mal ce que je pourrais faire toute seule avec ma pancarte sur le coin de René-Lévesque.

Le professeur masqué a dit…

Un grand pas pour... la justice sociale, l'égalité des chances, le statut mondial du Québec au sein de l'univers francophone, la vente d'épluche-patates et de Pop Tarts.

Pourquoi parler de grand pas quand on tombe dans le vide politique et intellectuel?

Blip a dit…

Un petit pas pour le Québec, mais un grand pas pour le fourrer ?
Un grand pas pour la classe dirigeante ?
Un grand pas pour aller dans le mur ?
Un grand pas malin tape plus fort qu'un petit futé ?

Je sais, je joue plusieurs fois, mais y'en a plein qui ont passé leur tour...

Zed Blog a dit…

Deux grands pas : un pour ne pas aller en avant et un pour ne pas avancer en arrière.

Caroline à Londres a dit…

Euh, tout ce que je vois, c'est un grand pas dans ton choix de la sonate de Scarlatti (K.141), car elle est enragée comme nous. Pour le reste, il n'y a rien qui mérite d'être salué... :S

Dame Galadriel a dit…

Peut-être que si on se met infirmière et prof, on arrivera peut-être à quelque chose?

Qu'est-ce que je dis là...si on s'ouvre la boîte comment ça fonctionne déjà? Ah! oui! On perd de l'ancienneté et de l'argent. C'est tellement démocratique!

Petit quiz:

Dans quel province est-ce que les infirmières gagnent le moins cher? Le Québec!
Dans quel province est-ce que les politiciens gagnent le plus cher?
Oui! bravo Le Québec!

Milieu de femme?! Sont ben content de leur "milieu de femme" quand ils en ont besoin mais la reconnaissance...oups! ça passe tiens 10 pieds par dessus la tête, ils ne connaissent pas ça!

Une infirmière qui est fru avec vous!

Prof malgré tout a dit…

Un grand pas pour le fascisme.

janis0-0 a dit…

C'est vraiment rire de vous autres!! Je trouve ça vraiment dommage qu'il n'y ait pas plus de respect pour ceux qui entre un peu de génie dans la tête de nos moucherons! Le gouvernement n'a jamais eu les priorités à la bonne place...misère...

Le professeur masqué a dit…

Pour compléter l'énoncé de dame Galadriel: dans quelle province les profs gagnent les moins cher... ?

Delphine Bergeron a dit…

Un grand pas pour le porte-feuille de quelques personnes.

Je vous en supplie, allez voter à gauche!

Daniel Rondeau a dit…

Et qui réélirons-nous dans quelques semaines?
Un grand pas d'allure.

Le professeur masqué a dit…

J'ai fait la gaffe il y a quatre ans de dire qu'on allait réélire le chevalier à la charest. Mes collègues voulaient me tuer. Aujourd'hui, je les soupçonne de vouloir faire un génocide...

Charest doit être un choix par défaut, j'imagine.

Zed Blog a dit…

Prof Malgré Tout,

Je remarque que ton orthographe se relâche un peu, là.

Défauts, avec « s ».

Serais-tu dû pour un petit examen ou une dé-prime au mérite?

:D :D :D

Zed Blog a dit…

Oups! Puis moi, je suis due pour des cours de lecture ou du ritalin pour améliorer ma concentration.

C'est Professeur masqué qui a fait une grosse erreur ortho.

Pardon, Prof Malgré Tout!!!

Prof malgré tout a dit…

Zed : Un choix par défaut. Pas de s... C'est fou comment
les gens sont impitoyables avec les profs pour l'orthographe. On ne fait jamais de faute de frappe. On fait des fautes d'orthographe!

Zed Blog a dit…

Faute de frappe, c'est peut-être un peu violent, mais moi, je voyais une erreur orthographique causée par une erreur idéologique.

Parce que, le monsieur Charest en question, il n'a pas qu'un seul défaut. Il en a des tas!!!!Là.

Par défaut, on vote pour un pays. C'est un méchant défaut que de ne pas en avoir encore un.

;-)

Prof malgré tout a dit…

Zed... je t'adore, mais bordel, je suis bien content de ne pas être dans ta tête!

;)

Zed Blog a dit…

Hahahahaha!

Pourtant, il y a de la belle musique, dans ma tête!

:D

Anonyme a dit…

indian lesbian asshole hairy black lesbian 69 buffy lesbian pics indian lesbians xxx lesbian brazilian girls amateur lesbian dominated authentic lesbian video

Anonyme a dit…

This piece of writing offers clear idea in favor of the new people
of blogging, that really how to do blogging and site-building.


Here is my page: Louis Vuitton Outlet