17 octobre 2008

Next!

Ça vous arrive de trouver un de vos billets tellement superficiel, prétentieux, poche, que vous êtes prêt à écrire n'importe quelle futilité pour passer à autre chose?

Moi, oui.

Hey! C’est le Concerto Italien par Gould!
















...

12 commentaires:

zviane a dit…

ahah! Ça m'arrive souvent ;)

Anonyme a dit…

Ça m'arrive souvent et je suis encore plus souvent trop lâche pour écrire autre chose! ;0)

Mme Unetelle

Anonyme a dit…

Vous revenez souvent sur le fait que vous enseigniez dans un milieu défavorisé. Vous nous en mettez plein la vue avec votre taux de défavorisation. Vous procure t-il le prestige essentiel aux personnalités narcissiques comme la vôtre? Ces élèves vous sont-ils dédiés? Vous avez la vocation mais il vous manque la soutane. Vous êtes assurément une belle aubaine. Ah, ces profs qui aiment trop!

Prof malgré tout a dit…

J'n'ai pas besoin que les élèves m'aiment. Tant mieux quand ça arrive, mais ce n’est pas obligatoire. De l'amour, j'en ai plein à la maison... contrairement à certain d'entre eux. D'ailleurs, je ne les aime pas tous. Ce n’est pas dans ma définition de tâche de toute façon... (Ça vous rappelle quelqu’un?)

Pour ce qui est de la personnalité narcissique, je vous laisse juger. Je préfère citer mon chum Martin : «Les gens humbles ont bien souvent raison de l’être». Vous croyez que c’est vraiment de lui?

Anonyme a dit…

En fait, je parlais plutôt des profs qui s'aiment trop. De ceux qui vivent en vase clos et croient sincèrement sauver le monde. Ceux qui l'éclairent et l'éblouissent de leur Aura lumineuse. La triste réalité du monde environnant dont ils se réclament est un autre prétexte leur servant à se valoriser davantage dans une spirale enivrante et sans fin. Stimuli stimulant. Ils sont leur propre référence. En fait, ils feraient progresser leur entourage s'ils n'étaient pas autant égocentriques.

Prof malgré tout a dit…

Me connaissez-vous à l'extérieur de ce blogue?

Suis-je un de ces profs?

Ça vous dirait de devenir mon guide spirituel? Vous croyez vraiment que je nuis aux élèves? À mon entourage? Devrais-je démissionner? Devrais-je appuyer l'ADQ? Les conservateurs?

En passant, je ne comprends pas qu'un être aussi éclairé que vous s'attarde sur ce blogue. J'en suis honoré.

Madame Unetelle a dit…

Une démission? Un appui à l'ADQ? Mais vous arriverez tout droit dans mon patelin cher monsieur! ;0)

Mme Unetelle

Prof malgré tout a dit…

Une chose est certaine : je n'irai pas creuser sous le filtreur de votre piscine.

Anonyme a dit…

Non, rassurez-vous, vous n'êtes probablement pas un de ces profs. Mais puisque vous ne croyez pas en la démocratie, il fallait valider la véracité de cette affirmation.
Je me réjouis que vous n'ayez pas encore supprimé ces tergiversations. Il y a de l' espoir.
Il est trop tard pour voter. C'était la semaine dernière qu'il fallait le faire.
Pas besoin de démissionner. Dion le fera sous peu. Il est encore trop vert pour gouverner l'autre pays. Il sévira sous peu à l'Université. Le peuple en a décidé ainsi. Clarté référendaire.

Vous avez votre vocation, votre propre chemin de croix. Restez!

Appuyer les conservateurs serait plus stratégique. Cela ferait progresser la cause du pays dont vous rêvez.
Que diriez-vous de la nouvelle coalition ADQ-PQ? Coup de théatre ou coup d'État?
Ce sont des réformistes. Celle des écoles, celle de l'éducation.
En qui avez-vous encore confiance?
Aux bons Jacks? Deviendrez-vous le deuxième indépendant du Québec?
Je souffle sur les braises temporaires de ce bloyue. Sans rancune aucune.

Prof malgré tout a dit…

Sans rancune! Je suis vraiment désolé. Dernièrement, j'ai reçu quelques courriels haineux à propos du blogue.

Ça arrive régulièrement et ça me met un peu sur la défensive...

Mea culpa.

Anonyme a dit…

L'interaction est le propre du blogue. Sinon, on procède à sens unique.Monologue ou dialogue? Parfois, quand on sème le vent...
Méat coule pas

Magenta a dit…

Vous voyez, vous au moins, même si vous n'avez rien à dire vous recevez d'extraordinaires commentaires vous permettant d'échanger à souhait...
Je n'ai certes pas votre verve mais moi qui suis nouvelles dans le monde du blogue, me sens bien seule quand je me logue !

Chanceux va !!!