04 février 2008

19h45 et...

Pas de nouvelle, sauf des détails très vagues.

Bordel!

L’attente... Le casse-tête... Si leur contre-offre est de x et nous leur offrons y, croiront-ils que z est possible? Et les taxes vont augmenter en trois vagues dans le secteur... la première est passée. Oui, mais la maison est petite... Ça ne devrait pas taper trop fort...


ARGH!!!!!

Maurice Ravel
L’enfant et les sortilèges : Deux robinets coulent dans un réservoir.







C’est comme ça dans ma tête.

À suivre






...

5 commentaires:

Gooba a dit…

Ton compteur a-t-il explosé? :o)

À quand les prochaines nouvelles, tu le sais?

Dobby a dit…

Après notre offre, on nous a contre-offert X. Nous avions dit Y, sachant que nous ne pouvions pas aller plus haut, déjà nous avions une coche au dessus de ce qui était possible sans tomber dans l'impossible. Ils n'ont pas demandé Z, et nous sommes proprios maintenant.

Ne désespère pas..... si elle est pour être pour vous, elle le sera. Sinon, une autre se présentera. Nous avons eu 2 coups de foudre avant celui-ci, et honnêtement, c'était le meilleur des trois malgré tout.

Et les taxes, c'est sûr que ce n'est pas évident quand ça augmente, mais en en mettant de côté une partie à chaque mois, c'est faisable.

Si elle est pour toi, tu pourras. Les limites hypothécaires des banques incluent les taxes de toute manière.

Le professeur masqué a dit…

Je vais croiser les jambes, les bras, les cheveux et tout le reste!

Prof malgré tout a dit…

Moi, je croise le fer... ce que je ne voulais pas. On négocie.

Missmath a dit…

C'est là qu'est le secours!
Ramenons-le au nid!
Il faut que l'on entende, là-bas,
le mot qu'il a crié tout à l'heure...
Essayons de crier le mot...

Mai...son...

Mai...son...

Maison !


(Bon, ok, c'est Maman le mot, mais si tu y crois, ça peut aussi être Maison !)