04 janvier 2008

The pros and cons of «martyrizsiziszme»

La veille de Noël, je fus touché du doigt de Dieu. Oui, oui... Et croyez-moi, ça fait mal. C’est cette douleur qui explique ce silence virtuel dont vous avez sûrement bien profité. De toute façon, qu’est-ce qu’un prof aurait à raconter lorsqu’il est en vacances? Ce n’est pas compliqué... Il s’agit de partir en congé avec plein d’arrangements à faire et vous aurez des trucs à dire. Je dis arrangement, dans le sens de mettre des accords sur des mélodies et écrire des accompagnements, faire des partitions, des bandes sonores, etc.. Parfois, quand je dis que j’ai des arrangements à faire, les gens pensent que je dois prendre un rendez-vous chez le dentiste ou me réserver un trou au cimetière. Tous des barbares!

Bon. Avant de vous raconter mes «vacances», il faut que je vous explique une chose à mon sujet: je suis rejet. Quelques fois, ce sont les autres qui me rejettent, mais habituellement, je me rejette moi-même. Autonome vous dites?

Je ne vous donne qu’un exemple. L’autre midi, avec des collègues, on est allé se goinfrer de poutine. Je ne me suis pas assis avec eux. Vous comprenez le principe? Excellent. Comme le dit si bien Jean-Paul : l’enfer, c’est les autres.

Donc, le 24, Dieu veut m’empaler sur son énorme doigt... Mais qu’est-ce que je raconte?

On recommence...

Donc, le 24, Dieu, qui me trouve pathétique, veut me toucher de son doigt. J’imagine qu’il espère ainsi me donner un quelconque talent comme preuve de son existence. Ensuite, il fera de moi son avatar sur terre, parmi vous, simples mortels, et je n’aurai qu’à attendre ses instructions. Peu importe, je pense qu’il a commencé à fêter de bonne heure cette année et il a manqué son coup. Alors, comme ça, out of nowhere, la douleur est apparue. Oubliez vos salades sur le nerf sciatique et les spasmes post-vous-savez-quoi. Cette névralgie sciatico lombairesque est en réalité un acte divin. Yep.

Alors, je me retrouve incapable de marcher ou d’être assis. Même couché, je souffre, mais au moins, c’est endurable.

The pros and cons of «martyrizsiziszme»

Les avantages :

- Je ne suis pas allé dans ma famille (ma blonde y a amené Fiston le 25)
- Je ne suis pas allé dans la famille de ma blonde à Québec (2 jours seul!!!)
- Je ne suis allé nulle part... yeah!

Juste pour vous dire, à l’exception de ma blonde et de Fiston, la seule personne que j’ai vue de toutes les vacances est un collègue avec qui j’ai bossé sur le texte hier soir. Et comme on bossait, on n’était plus en vacances. Donc, ça ne compte pas. Un jour, on fera notre «coming out», mais pas celui que vous pensez.

Ah oui, y a aussi l'ostéopathe. He's da man!

Les désavantages :

La chose que je n’ai pas dans la vie, c’est de l’intimité pour faire de la musique. J’habite un petit 4 et demi... Normalement, si ma blonde et Fiston se poussent quelques jours, c’est l’orgie totale. Ça va de John Dowland à Metallica en passant par des créations sur ordinateur. Y a des guitares qui trainent partout dans l’appartement et y a plein de câbles entre la carte son, l’ordinateur, le piano numérique et la guitare électrique et surtout, Ô jouissance suprême, je joue sans écouteurs!

Hum... Je vous ai dit que je ne pouvais pas être debout ou assis? Bordel... Je me suis quand même tapé un peu d’électrique couché sur le dos, mais ce n’est pas le Pérou. Pas de musique, pas d’ordinateur et la télé, ce n’est pas vraiment mon truc ... Hein? Désolé, le club vidéo ne livre pas.

Le plus chien dans tout ça :

J’ai plein d’arrangements à faire pour le projet. La semaine prochaine, il faut que je débarque avec la musique pour les choristes et les danseurs. Il faut que la metteur en scène (quelqu’un sait comment on dit ça au féminin?) ait les musiques qui accompagnent certaines scènes et il faut que j’envoie des partitions à la formatrice en chant...

L’évidence même :

Je fais de la fuite en écrivant ce billet. Ma blonde est au travail et Fiston au CPE. Je DOIS être productif pendant que j’en ai la chance. L’inspiration n’est plus un luxe que je peux me payer.

Conclusion :

La prochaine fois, il peut bien se le mettre ou je pense son doigt. Mais curieusement, en plus de dix ans de vie commune, j’ai dit pour la première fois à ma copine un truc tout simple.

Je suis heureux.

Peut-être qu’il n’est pas si nul, le type là-haut...


Voeu :

Bonne année.

Moi, je me souhaite une piaule avec un coin pour faire de la musique, en paix.


W.A. Mozart

Gloria de la messe en Do mineur. K.427









Oui, je sais... c'est en majeur, mais la messe est en mineur. Deal with it.






...

13 commentaires:

Jessica a dit…

Ça se dit metteure ou metteuse en scène. Metteure en scène est surtout utilisé en Europe je crois. Les deux se disent dans le fond :)

unautreprof a dit…

3 jours pmt, 3 jours pour vous mettre à jour;)

Même pas 3 jours en fait, moins que ça!

Bonne chance

unautreprof a dit…

ça ma rappelle d'ailleurs la pile de correction qui traîne dans un coin ainsi que la lecture que je devais faire.

Moins de 3 jours unautreprof!

Prof malgré tout a dit…

Une lueur d'espoir à l'horizon : on est en pédago lundi.

Il ne reste qu'à espérer qu'on ne sera pas en réunion.

Hortensia a dit…

Tout ça pour te sauver du temps des fêtes?!
La conclusion est chouette. Je te souhaite une excellente année debout, assis ou couché à faire ce que tu aimes le plus.

Le professeur masqué a dit…

PMT: Vous n'avez pas eu droit à de la morphine ou à un truc du genre? Dieu m'a touché quelque part là aussi et j'en ai eu pour un mois et demi en arrêt de travail avec de la morphine-machin.

Cela étant dit, je compatis avec votre douleur et vous souhaite une bonne année. Dans le contexte, ça sonne un peu poche, mais le coeur y est.

Dobby a dit…

Quand je te lis, PMT, j'ai l'impression d'entendre la voix de Dieu comme narrateur, et c'est jsute si sublimement raconté "à ta manière de" que cette voix hors champ donne le coup de grâce. Mais peut-être est-ce que je m'abuse et que dans le fond, c'est ta voix que j'entends et qui en remet sur le réalisme de tes divagations. Tu divagues toujours aussi bien.
Bonne demi-année (ben quoi, un prof vit de septembre en septembre, alors le jour de l'an on n'en a que faire)!

Anonyme a dit…

Quel talent ! Sublimer la douleur avec autant d'humour, c'est ... émouvant.
Belle année.
Brigit (petite fr@ncaise)

Malou a dit…

Je te souhaite un hâvre de paix pour composer, créer, jouer et vivre la belle vie de famille!!

*Natacha* a dit…

Super de bonne année, debout-couché-assis, avec de la musique plein l'appartement.

Bien le bonjour au bon yieu de ma part ;)

Anonyme a dit…

Metteure en scène. En Europe on s'obstine (les femmes aussi) de dire : metteur en scène. Ça a l'air que le féminin diminue la profession. Sont drôle les français.
Bonne année
barb

Zed Blog a dit…

Vérification faite, je confirme ce qu'a dit Jessica. OQLF : metteure ou metteuse en scène. Je préfère le premier car le second, avec sa terminaison en « euse », fait un peu péjoratif, second ordre.

Quant à la France, Madame le président... C'est la madame qui enfile son orthèse afin de gagner sa demi-crédibilité...

Ceci dit, passons aux choses sérieuses... Un jour, Prof Malgré toi, Dieu déléguera un médecin pour te toucher de son doigt et ils appelleront çaun exaen de la prostate. Mais ne les crois surtout pas. Que de la frime pour tepasser le créationnisme par où il passe. Hihihihihihihihihihihi!

Pour ton nerf sciatque, as-tu tenté le lit d'eau? C'est pas mal magique, je te le dis, enfin, pour moi. Parce que tn ennemi, ,es le froid humide. Et que le lit d'eau, ça chauffe. Tu couvres bien sûr d'un truc qui respire bien afin de ne pas te prendre toute l'humidité.

Je n'ai plus ce problème mais, patène que c'est douloureux.

T'as encore la liste des jurons que je t'avas donnée? Je me bidonne à voir la suite... Chasuble (Prof Masqué), c'est rigolo en ostensoir, non?

Poussière d'étoiles a dit…

"On ne peut pas attendre que l'inspiration vienne. Il faut courir après avec une massue."
- Jack London

Bon courage PMT!