28 janvier 2008

Des nouilles!

Comme il faut bien commencer quelque part, à 11 ans, le petit Wolfgang compose son premier concerto en s’inspirant d’une sonate pour clavier d’un illustre inconnu.

Wolfgang Amadeus Mozart

Concerto pour piano No.1 en Fa, KV 37
Premier Mouvement : Allegro






Ingrid Haebler, pianoforte
Eduard Melkus, direction
Capella Academica Wien




11 ans, man... C’est un élève de sixième année.









Des nouilles... voilà ce que nous sommes!
...

14 commentaires:

En saignant a dit…

Du génie à l'étât pur.

Avaient-ils des crises d'adolescence à cet époque? :)

Prof malgré tout a dit…

Tu es gentil de me considérer comme un génie, mais je parlais de Mozart.

Daniel Rondeau a dit…

C'est pas parce qu'on est nouille que tu dois en faire tout un plat!

(bon, ok, j'ai mal dormi. j'y retourne.)

Anonyme a dit…

J'ai ben d'la misère à croire ça ces histoires qui datent de plus de deux siècles.

Connais-tu quelqu'un qui était là? Ça sent l'«pétage» de broue.

profdemézicmoébroue

La Marsouine a dit…

Il est mort à quel âge déjà...?

Au moins, la majorité des nouilles ont une bonne espérance de vie :)

Le professeur masqué a dit…

Popa l'aidait pas un petit peu?

Prof malgré tout a dit…

Prof Masqué : Effectivement. Par contre, quand on regarde comment son père écrivait, il y a quelque chose, une signature, qui est propre à Wolfgang et qu'on devine déjà dans ses oeuvres de jeunesse. C'est du Mozart (dans le sens de Wolfgang, et non pas Leopold).

crocomickey a dit…

Content d'avoir entendu ça. Je savais bien qu'il avait composé quand il était ti-cul mais sans savoir quel morceau. Dans les plus connus, ce fameux Requiem "expliqué" par le mourant dans le film Amadeus demeure à ce jour la plus grande chose "classique" entemdue par l'ignare que je suis dans ce domaine.

Hesperion a dit…

Salut
Concernant les concertos pastiches de Mozart. 1, 2 , 3. 4
L’usage était courant à cette époque et il ne s’en cachait pas puisqu’il écrit de sa main
en tête d’une cadence que c’est un pastiche.
Il prend donc des morceaux séparés dans des œuvres différentes chez des auteurs différents et les assemblent trois par trois pour en faire de super concertos Elles proviennent de musiciens allemands Raupach, Scobert, Honnover, Eckard et Bach.
Les concertos pastiches de Mozart sont magnifiques pour ma part je suis très sensible à leurs andantes surtout celui du concerto no 3.
Et dire qu’il n’avait que onze ans.
Je suis certain que de nos jours la DPJ mettrait sous tutelles les parents :)
À +
Hesperion

Anonyme a dit…

Euh ...
L'andante en sol du concero no 4 est tout simplement génial pas surprenant pour un génie non ?
Hesperion

unautreprof a dit…

qui sait si tu ne croiseras pas un élève de génie aussi?

Ça arrive parfois, et pas juste en autisme;)

Prof malgré tout a dit…

unautreprof : Du calibre de Mozart, ça m'étonnerait...

Hesperion : Le mouvement lent du premier n'est pas un pastiche, je crois. On sent vraiment l'enfant d'ailleurs.

Croco : Faut faire attention à ce qu'on raconte dans ce film, qui est excellent, mais ne respecte pas les faits historiques. (c'est peut-être pour ça qu'il est excellent...)

Marsouine : 35 ans...

Prof malgré tout a dit…

hesperion : je suis en train d'écouter l,andante du No.4. C'est vrai que c'est très beau! Particulier même.

Le début du premier thème, c'est le menuet de Boccherini (le connu) mais en mineur!

unautreprof a dit…

non je n'allais pas à ce calibre là...

soyons réalistes;)