27 septembre 2007

Le problème des tics

Problème d'éthique?

Ou quand les TIC attaquent tôt. Tic-Tac-Toe. Wow... quel jeu de mots! Mais que voulez-vous? Ça me prenait un titre pour vous crier mon désarroi par la tête.

Ah oui... pour les non-initiés, TIC veut dire Technologies de l’Information et des Communications. En d’autres mots, l’ordinateur et le multimédia. Je sais... mais on fait ça simple aujourd'hui.

D'abord, je ne vous cache pas qu’il y a une certaine pression pour qu’on intègre de plus en plus les TIC. C’est un peu comme l’enseignement de l’anglais il y a quelques années...

Le célèbre :

«Wouain mais moé, j’veux qui soye bilingue!»

Ah oui! Apprendre une deuxième langue... C’était quoi déjà la première?

est devenu :

«c importan linformatik lol lol lol ;-) «

Huh?

On se retrouve donc dans des classes qui n’ont parfois même pas de lecteur cd, mais où il faut intégrer les TIC... Dans le fond, y a rien là, mais attention, il ne suffit pas que l’enfant soit spectateur; il doit utiliser la bébelle de technologie et de communication.

Par exemple, chaque année, je fais un site Web pour le projet. On y trouve des photos des formations, la musique du spectacle, des extraits du texte et même des bouts de films. J’y balance aussi de la documentation sur le sujet sur lequel on travaille et on peut y suivre la progression du projet de semaine en semaine.

TIC?

NON! Ça, c’est de la grosse bullshit de prof qui se regarde le nombril, en occurrence, moi-même.

Les TIC commencent quand j’y ajoute un blogue. Les élèves peuvent laisser des commentaires. Ça devient un lieu de discussion virtuel.

TAC?

Come on... Un lieu de discussion, c’est rigolo, mais plutôt futile. Les TIC commencent vraiment avec le forum.

Yep... Tout simplement un forum. Une section pour les annonces et les règles, une section pour les personnages et une pour l’intrigue. On écrit chaque semaine en classe, mais le forum est ouvert 24 sur 24. On parle d’un projet qui regroupe quatre classes d’écoles différentes. Les élèves échangent avec d’autres jeunes qu’ils ne connaissent pas encore, mais avec qui ils vivront la plus belle aventure de leur primaire. Par les TIC, ils sont tous ensemble. Ils sont «branchés» dans la création.

Les TIC, c’est un outil, pas un but.

La prochaine fois que vos enfants vous parlent des projets «TIC» qu’ils font en classe, posez-vous donc la question : c’était quoi le but? Utiliser l’ordinateur?

Je suis prétentieux? C’est la frustration qui fait ça... Vous allez voir, bordel!

Vous avez déjà installé un forum sur un serveur? Moi, la première fois, je ne savais même pas la différence entre html et php.

Une base de données mySLQ, ça vous dit quelque chose?

C’n’est pas grave. Vous n’avez qu’à faire comme moi et feindre. Oui, c’est ça! Feakez un peu et on va vous croire.

Donc, je bidouille tout ça pendant l’été. Quand le projet commence, je mets à jour le forum régulièrement et je modère quotidiennement. Jusque-là, ça va.

Hier, je débarque sur le forum pour ma visite quotidienne. Surprise!

TOE

C’était le forum de l’an dernier. Pas seulement le modèle... Les questions, les réponses... tout. On était en juin 2007. AHHHHHHHHHHH!!!!

J’ai contacté la personne responsable du serveur. Ça ne marchait plus. Il a repris la sauvegarde de juin...

Kaput. R.I.P. forum. La base de données est sur le serveur... heu... était plutôt.

Ah oui... il est désolé. Moi aussi, je suis désolé. Les élèves qui ont posté des dizaines de trucs sur le forum, ils sont désolés aussi. Est-ce que les gens qui veulent qu’on intègre les TIC sont désolés?

Pour donner mes cours, j’ai plusieurs centaines de dollars d’équipement dans ma classe. Des instruments qui m’appartiennent et qui ne sont pas déductibles d’impôt. Faudrait en plus que je paye pour un serveur?

Bordel... Y a jamais rien qui marche dans cette commission scolaire?

Et je fais quoi moi là? Je recommence tout jusqu’à la prochaine gaffe?

Ou bien je trouve un autre hébergeur que l’employeur... Mais moralement, puis-je inviter une centaine d’enfants sur un site Web indépendant?



J'ai donc le choix :

1- Je laisse tomber les TIC.

2-Je laisse tomber l'éthique.



....

17 commentaires:

Caroline Brassard a dit…

C'est beau la technologie... quand ça marche! :-)

Blagues à part, j'espère que vous ne laisserez pas tomber l'outil (les TIC) si celui-ci vous permet d'aller au-delà de ce que vous pouvez faire habituellement avec vos élèves (par exemple, faire correspondre facilement des jeunes d'écoles différentes autour d'un projet commun). Étant donné que vous que vous comprenez l'essence de l'intégration des TIC, ce serait effectivement dommage :-)

Et un serveur indépendant, s'il n'y pas de publicité dessus ...mmm... je dirais oui! D'autant plus qu'il y en a des presque gratuits.

Anonyme a dit…

Ha!!! PMT Que je sympathise dont avec toi!!!

Toutes ces prescriptions bien faites par des gens super bien intentionnés depuis l'au-delà de leurs bureaux déjà complètement dépassés par le quotidien de ce que la vie en classe nous amène comme vécu font en sorte que l'on doit constamment tout remettre le travail que l'on fait en temps réel en question...

La pognes-tu?

J'ai deux ordis dans ma classe, y en a un que les élèves ne touchent pas. L'autre est pour eux et ils y vont à tour de rôle et ils peuvent expérimenter plusieurs facettes de la musique.

Celui qu'ils ne touchent pas est celui qui est branché en tout temps dans la grosse TV de la garderie qui me sert de local.

Dans cette télé, les enfants voient en même temps ce que je leur explique et tout ce que je fais. Souvent ce sont des actions qu'ils pourront reproduire dans l'ordi qui leur est réservé.

Depuis 3 ans, les enfants inventent leur musique que je m'efforce de rendre vivante tout en restant près d'eux en ce qui concerne l'apport de l'ordinateur. C'est-à-dire que je ne fais rien sans leur approbation et surtout, 90% de mon travail est fait devant eux en temps réel.

J'sais pas pourquoi j'suis venu dire ça ici, tout bonnement, c'est pas mon blogue mais sincèrement, ça m'a fait du bien d'en parler!

Bonne Action de grâce!!!


Profdemusicmoétou

Le professeur masqué a dit…

Cher PMT,

Si on ne vous donne pas les moyens de créer, prenez-les ailleurs. Si vous croyez que vos élèves vont consommer plus parce qu'ils sont exposés à certaines formes de publicité, rassurez-vous en vous disant:
1- ils vont consommer de toute façon;
2- pas de serveur, pas de projet, pas d'apprentissage.

Fuck l'état, fuck l'éthique!

Dobby a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Dobby a dit…

Vive les serveurs... bon on s'entend que ceux de l'employeurs sont pas vargeux, ni côté matériel ni côté sécurité (je ne sais pas, mais il doit y avoir un cours en administration qui s'appelle "how to se faire passer un sapin 101", et ce cours est le seul que les gestionnaires ont réussi avec un A+).

Par contre, le privé ou l'extérieur n'est pas nécessairement une solution. Un serveur privé, ça peut dégénerer aussi vite. Peut-être que leurs backups sont plus réguliers et nombreux, mais je ne sais pas si c'est toi ou eux qui peux les "ajuster en durée". Je ne sais pas pourrais le faire (je n'y connais pas grand-chose en forum), mais la solution serait de toujours te faire tes propres backup, régulièrement (ou toi-même les gérer sur le serveur). Fait moins mal de perdre 3 jours que de perdre un mois.

Et, pour le concept de "payer de notre poche" pour notre boulot... je ne crois pas me tromper en disant qu'on doit être une des rares profession où on doit payer autant de chose de notre poche... Un serveur à quelques 100$, c'est rendu presque coutumier ;).

Prof malgré tout a dit…

Dobby : Un forum en php, ce n'est pas comme un site Web en html. J'ai le site du projet sur mon ordi. Le serveur de la csdm peut planter n'importe quand, je suis prêt!

Par contre, dans sa grande parano et pour des raisons de sécurité, la csdm n'héberge pas de forum avec des bases de données (je ne vois pas comment un forum peut rouler sans base de données, mais bon...).

Le forum était hébergé sur un serveur du récit.

Ce qui écoeure le plus, c'est que c'est dans les deux prochaines semaines qu'on aura le plus besoin du forum dans le projet...

Cybik a dit…

Le Self-hosting c'est toujours une option. En mac comme en PC :D

PC: Utilisez EasyPHP, ça botte, c'est préchargé avec PHP et MySQL directement, vous avez pas à vous faire ch...

Mac: Bah, activez la page web perso et gossez-vous une installation facile de MySQL 5.0 pour OSX. Par contre, pour PHP, c'Est un petit peu plus compliqué: le module est là, mais désactivé par défaut...

Philippe-A. a dit…

Knocks it out of the park. Dman he's good!

Prof malgré tout a dit…

Cybik : Est-ce que ça implique que mon ordinateur sera toujours allumé?

Cybik a dit…

En effet, un site perso-hébergé requiert une machine dédiée et/ou toujours en ligne. C'est un désavantage, oui, mais si vous avez deux machines dont une vieillotte qui ne sert plus à rien, vous pouvez la réutiliser comme ouèbe-host.

Par contre, s'il y a beaucoup de traffic (l'envoi et la réception des données, pour ceux qui ne le savent pas) et que vous avez une limite de téléchargement et téléchargement basse, vous allez avoir des frais de surconsommation sur la facture du Bell... Mais bon, le pote qui héberge mes pages est aussi avec les Castors pour l'internet et il a jamais eu de problèmes.

Bulle a dit…

Il me semble que c'est le PRAPO de votre école qui devrait se casser le "bécique"... (Le prapo est un enseignant qui doit aider à l'intégration des dites TICs, il a normalement du temps reconnu et peut être libéré pour monter des projets avec les autres enseignants.)

De toute façon: BRAVO!!! C'est absolument génial comme projet et c'est une VRAI intégration des TICs.

zviane a dit…

note par rapport au back-up: ...mais il me semble que ce soit posssible de faire des back-ups de bases de données mysql, non? (je sais pas comment, mais c'est sûr qu'il y a un moyen) - suffit d'en faire de temps en temps?

Patrick a dit…

Et si je vous offrais un espace sur un serveur dont j'ai la charge ici à l'UQAC?

UQAC=Université du Québec à Chicoutimi!

Y'a un système de sauvegarde des bases de données!!! Dans le pire des cas, vous allez perdre 24 heures de bidules...

En échange, vous présenterez votre projet à mes étudiants l'hiver prochain, vous réponderez à leurs questions et vous m'aiderez à en faire des futurs enseignants débrouillards! On pourrait même en faire une petite recherche et un article. Mes coordonnées sont sur le site de l'UQAC...

Patrick Giroux, professeur au département d'éducation.

Prof malgré tout a dit…

Chicoutimi l'hiver? Ouch, il doit faire froid...

Sérieusement. je suis flatté... On en reparle.

Cybik a dit…

Froid en hiver? PARFAIT! Le serveur ne surchauffera pas, pour sûr :D

Sylvain a dit…

L'ennui avec les "sévices" informatiques des commissions scolaires, c'est qu'ils font souvent un "power trip" en clouant au pilori toute initiative louable en mettant continuellement des bâtons dans les roues, quand ce n'est pas carrément des bogues presque intentionnels... Un peu parano comme commentaire, mais véridique par expérience :-(

Simon Boisvert a dit…

Il est important de remarquer dans vos histoires à quel point le gouvernement pousse de plus en plus pour qu'on intègre les TIC dans nos classes, sans pourtant nous donner les ressources et les connaissances adéquates. En visitant plusieurs écoles, et plusieurs classe je suis capables de constater que plusieurs enseignants veulent vraiment proposer des activités d’apprentissages en lien avec les TIC à leurs élèves sans toutefois en avoir la possibilité parce qu’ils ne sont pas prêt à débourser de leur poche une somme ridicule pour des outils qui devraient leur être fournis. L’important n’est pas tant d’intégrer les TIC pour le seul et unique but de les intégrer, mais bien d’en avoir l’utilité, de ne pas forcer les élèves à faire des blogues parce que l’on nous le demande, mais de leur demander comment ils aimeraient peut-être utiliser ces outils d’une telle ou telle façon. Ce n’est pas facile, et n’y vraiment enrichissant de les utiliser que pour les utiliser.