09 septembre 2007

30

Imaginez des boîtes. Des tas de boîtes.

Dans les boîtes, des billes. Des tas de billes.

Une main géante et anonyme joue avec les billes.

Pas assez de billes dans une boîte? On répartit puis on jette la boîte.

Trop de billes dans une boîte? On prend les billes en trop et on les distribue dans les boîtes qui ne sont pas pleines.

Oups! On n'a plus assez de boîtes! C'est certain... on vient d'en jeter une.

Pas grave. On donne les billes en trop à un autre joueur.

Le but du jeu? Pfff... facile! Avoir le plus de billes possible dans le moins de boîtes possible.

***

Ce sont les enfants qui devraient jouer aux billes, pas les commissaires scolaires.

Je vous ai dit qu’on aurait une classe de 32 élèves et une classe de 31 élèves cette année, car la commission scolaire a fermé une classe cycle (classe combinée). La situation est rétablie.




Maximum 30 par classe.



On a chassé les indésirables.









....

16 commentaires:

bibco a dit…

C'est pas grave, on va bientôt faire courir la rumeur que les profs en plus de ne pas savoir évaluer, ne pas savoir lire ni écrirent, ne savent pas non plus gérer une classe et faire régner discipline et harmonie.
C'est comme ça qu'on répare les bévues et les bêtises de notre gouvernement et de ses tentaculaires commissaires, en faisant courir des rumeurs...

bibco a dit…

Ça ferait une magnifique cariture ton histoire...

Anonyme a dit…

Et vous disiez mal écrire ?

Belle métaphore. Tristes sous-entendus.

Brendel (suite) : dans ma mémoire, il est plutot grand en taille, mais ébouriffé, oui. enfin... c'est ancien.

Brigit

bibco a dit…

C'est vrai qu'on ne sait pas toujours bien �crire, j'ai fait une f�te, merde. Quand je m'enflamme je vais trop vite et ensuite je dis aux enfants de se relire...
M�aCulpa (J'esp�re que Monsieur Foglia ne lira pas ce billet)

*Natacha* a dit…

Pourquoi est-ce que l'on s'entête à faire de notre système scolaire une mer trouble ? Des fois je me dis que le MELS cherche le trouble... oufff !!! C'est moi ou 30 enfant c'est déjà trop ...

Le professeur masqué a dit…

Et que sont devenus les indésirables?

prof en france a dit…

Ha? Ben j'croyais que que quand on joue aux billes c'est celui qui en a le plus qui gagne?????
J'aime bien l'image, je me demande si on ne va pas aller faire un peu de déboulonnage de panneaux cette nuit...

Valérie-Ann a dit…

Et ils sont ou les indésirables? C'est le temps de réformer le système scolaire en profondeur, pas juste faire des tits changements pour faire joli, pour avoir l'air de faire quelque chose. Il faut remanier la structure même de la hyérarchie. M'enfin, c'est comme partout ailleurs, rien ne changera et on va continuer de se plaindre pendant que les petits sans défense paient...

Anonyme a dit…

J'aime beaucoup votre photo qui appuie votre texte !!!

Prof malgré tout a dit…

Les indésirables sont dans l'autre école du quartier. Vous savez... l'école rivale. Celle à qui on lance des roches. C'est très territorial où j'enseigne...

Ça me fait penser aux joueurs de hockey russes qui sont venu jouer au Canada mais qui furent échanger dans une équipe américaine... pendant la guerre froide.

J'ai trop écouté "Lance et Compte"...

Le professeur masqué a dit…

«Lance et compte», ça, c'était du vrai hockey!

Donc, ils ont fait quoi? Ils ont envoyé les jeunes dans l'autre école?

Prof malgré tout a dit…

Oui. Ils ont envoyé les jeunes dans l'autre école. Par ancienneté...

Renée-Claude a dit…

Ha c'est terrible... pauvres enfants...

À la formation continue c'est pas mieux, ils m'ont mis cet automne 30 étudiants dans un cours dont le ratio était il n'y a pas si longtemps de 15...

J'ai assisté à une discussion entre ma coordonnatrice et la responsable de la formation continue, la première demandant à la deuxième pourquoi elle n'avait pas fait deux groupes avec les groupes trop nombreux, et la responsable lui a répondu qu'il y avait certains cours qu'elle "devait" garder ouverts, même à 8 élèves, et que pour compenser le déficit qu'un aussi petit groupe créait, elle devait couper ailleurs...

Belle logique de bureaucrate... où est l'humain là-dedans ?

Le professeur masqué a dit…

Humain? On parle d'éducation et de gestion! L'humain est accessoire dans ce temps-là!

Anonyme a dit…

Nous nous en avons entre 38 et 40 par classe car c'est payant, vive le privé....

Prof malgré tout a dit…

Anonyme : Dites-moi que ce n'est pas au primaire...