19 septembre 2007

Bonnes nouvelles

Peut-on dire : "même les fous changent d'idée" ?

J’ai reçu un courriel de Martine Rioux de L’Infobourg.

Il semble que, devant la pression venant des enseignants et des directions d’école, la CSDM ait décidé de permettre aux écoles de procéder à l’achat d’ordinateurs PC ou Mac, à leur guise, avec l’argent de la mesure 50670.


Lisez l’article!

Bulletins chiffrés, renouveau pédagogique, ratios ridicules, horaires allongés, loi 142... ça passe encore, mais mon Mac, pas touche!



J'devrais pas être payé pour écrire ça sur internet?



Mise à jour : Je repensais à tout ça tout en me cherchant une raison d'attendre pour faire la vaisselle et un truc m'est venu à l'esprit: "Et si les blogues avaient joué dans la balance?". Je ne parle pas de mon blogue qui n'est qu'une œuvre de fiction, mais plutôt de celui de Mario Asselin. Il ne déconne pas et il sait de quoi il parle (tout le contraire de moi...).

Les blogues ont-ils vraiment ce pouvoir?

Ben non... C'est juste un truc pour fuir les tâches ménagères.


Une chose est certaine : plus j'écris, moins je frotte et la pile de vaisselle qui m'attend est bien réelle.



AHHHHHH!

...

5 commentaires:

ND a dit…

Je ne sais pas pour les blogues, mais l'opinion publique joue beaucoup dans la balance. Et le blogue, c'est une tribune pour exprimer son opinion, c'est du domaine public.

Parfois, les CS réprimandent les profs qui dénoncent telle ou telle directive sur Internet (comme une certaine CS qui avait donné la consigne à ses profs d'interdire Google en classe pour utiliser le moteur de recherche maison, une certaine prof qui a écrit ça sur son blogue et qui s'est fait taper sur les doigts...). On n'a pas le droit d'insulter son employeur sur la place publique, même si l'insulte est méritée. D'autres fois, les CS se rendent compte que la directive n'a pas sens et modifient leur politique, ce qui leur vaut une remontée dans l'opinion bloguiste. On est de son temps ou on ne l'est pas...

Prof malgré tout a dit…

"On n'a pas le droit d'insulter son employeur sur la place publique, même si l'insulte est méritée."

Est-ce que dénoncer des décisions plus que douteuse est considéré comme une insulte?

ND a dit…

Ce serait à un juge ou à un arbitre d'en décider. Mais le fait de "nuire" à son employeur est un motif raisonnable pour un congédiement. La jurisprudence à ce sujet parle d'un employé de Molson qui aurait dit dans un bar qu'il n'aimait pas la bière faite par Molson. Le juge a donné raison à Molson qui l'avait congédié pour ce motif.

La prof en question (que je connais très bien et qui n'écrit rien à la légère) qui avait dénoncé cette directive de ne plus utiliser Google a eu un blpame dans son dossier. La CS a tenté de lui faire dire ce qu'elle n'avait pas dit, mais elle a tenu bon (bien conseillée). Elle n'a pas été renvoyée, mais son dossier est tout de même taché.

Prof malgré tout a dit…

Oui mais... mon blogue est une oeuvre de fiction!

ND a dit…

Et vous ne vous nommez pas!

Je ne dis pas que c'est mal, de dénoncer! Au contraire. Je dis seulement que ce qui se dit sur la place publique a une influence, que la tribune utilisée soit un article de journal, une lettre d'opinion, un forum de discussion, un topo à la télé ou encore un blogue... Et que les gens prennent au sérieux tout ce qui se dit sur leur compte.