31 mars 2007

Continuo

Si vous aimez Didon et Énée de Purcell, vous devez de ce pas vous procurer la version d'Emmanuelle Haïm. Pas pour les solistes, pas pour les choeurs, pas pour l'importance historique de l'enregistrement, même pas parce qu'Emmanuelle Haïm est d'une beauté cruelle. Une seule raison suffit : le continuo. Ils torchent!!!

Pour les néophytes, le continuo, c'est comme la section rythmique dans un stage band (batterie, percussions, basse, piano, guitare, orgue Hammond... etc.) Ils improvisent sur la structure harmonique d'une oeuvre. On a laissé tomber cette pratique vers l'époque classique (Mozart, Haydn).

Dans cet enregistrement, on est servi. Violoncelle, viole de gambe, théorbe, guitare baroque, archiluth, orgue et bien entendu, la sulfureuse Emmanuelle au clavecin. Grrrrr...

Je vous propose un air qui est sans importance dans le récit. En guise d'introduction, on a droit à un ground de guitare (un jam sur un ostinato de basse... presque une passacaille). Ceux qui connaissent déjà cet opéra, prendront quelques mesures avant de reconnaître l'extrait et de s'exclamer en s'offusquant: "Mais cet air est d'une futilité! Pourquoi ne pas faire jouer la mort de Didon?".

En gros, l'air raconte que Diane (oui oui... la chasseresse) se pointe encore parfois dans le coin tellement le gibier y est abondant. Un truc du genre. Pauvre Actéon...

Ah oui! Un dernier détail : Didon, c'est la fille et Énée, c'est le gars. Didon était reine fondatrice de Carthage et Énée fuyait Troie après la guerre qu'on connaît. Les plus ferrés en histoire y verront un grave problème chronologique : plusieurs siècles séparent nos tourtereaux. J'ai allumé tout seul... C'est Emmanuelle qui serait fière de moi.

Voilà!








Oft she visits this lone mountain, extrait de l'opéra d'Henry Purcell : Dido and Aenaes

Le Concert d'Astrée, Emmanuelle Haïm, clavecin et direction
Cécile de Boever, soprano








C'est elle!!! Elle à l'air méchante hein?







...

5 commentaires:

Zed Blog a dit…

Hé, le début c'est presque de la pop, je trouve. Sans farce, je l'aime cet extrait et j'adore tes explications, moi qui suis bien loin d'avoir ce genre de connaissances.

Comme le mot sulfureux semble se propager à une vitesse fulgurante, ces jours-ci, reste à espérer qu'il ne s'enflamme pas...

±D

Hesperion a dit…

Salut Prof
En effet le fossé qui sépare Enée de Didon est pour le moins énorme. Les plus récentes recherches musicologigues démontrent que les partitions parvenues jusqu'à nous ont été tronqué (ah la politique)
C'est que ce bon vieux Charle II n'appréciait pas la première version remplit selon lui de connotations politiques alors nous devons nous contenter de cette version incomplète tronquée et remaniée. Ah vive les gouvernements minoritaires :)

Anonyme a dit…

BRAVO!
Je suis d'accord avec ton choix pour illuster cet enregistrement que j'aime bien. On y retrouve de riches detailles orchestrals que certains puristes ont decries! Emmanuelle Haim fait partie de cette classe de nouveaux chef baroqueux (Minkowski, Christie, Jacob, ...plus anciennement Gardiner, Hodgwood, Pinock) qui nous ont amene un nouveau souffle et tremblement dans le monde de la musique Baroque.
J'ai ete voir "le monde de la lune" qui est excellent dans son ensemble, mais les voix...sont faibles.

Lapin

PS: Continue ta fouille musicale, cela nous permet de vivre ou de revivre certain moment inoubiable de la musique classique! ;-)

Anonyme a dit…

Woah! I'm really digging the template/theme of this blog. It's simple,
yet effective. A lot of times it's hard to get that "perfect balance" between superb usability and visual appeal. I must say you've done a great job with this.
In addition, the blog loads very fast for me on Safari.
Exceptional Blog!

my web site Air Max Pas Cher

Anonyme a dit…

Greetings! I've been following your site for some time now and finally got the bravery to go ahead and give you a shout out from Austin Tx! Just wanted to tell you keep up the fantastic job!

My web page ... Air Max