14 mars 2007

Préoccupations métaphysiques

Mercredi, 10h12 A.M.

Critique de la raison impure


Qui suis-je?

Spécialiste en musique, pas de période libre.

Où suis-je?

Chez moi, en train de faire mes bulletins (voir plus haut).

Où vais-je?

À l'école, cet après-midi.

"Hein?" vous dites vous, dans un élan de logique implacable et de compassion pour votre prof de musique préféré. "Pourquoi tu ne prends pas toute ta journée tant qu'à y être?" "En plus, tu dois prendre congé pour travailler." "Tu n'as pas de période libre." J'entends même un Suisse s'exclamer :"Ça va ou bien?". (j'adore cette expression)

C'est pourtant très simple. Les mercredis après-midi ont un horaire réduit (tout le monde sait ça... à mon école). Je ne peux pas manquer ça... Un cours à donner (au lieu de deux) et je vais pouvoir bosser sur le projet. Si je reste ici, je vais quand même travailler... aussi bien être payé.

Il faut bien la gérer notre petite banque maladie... Que dis-je une banque, c'est une tirelire!

Le plus rigolo, c'est je suis entré en communication avec la secrétaire trois fois ce matin pour régler des problèmes liés à l'entrée de notes sur internet.

Conclusion : prendre congé pour travailler, c'est très zen. Sans oublier, que ça ne fait pas de mal à l'égo de se faire reprocher nos absences par les élèves...





8 commentaires:

Caroline à Londres a dit…

Placée devant de arguments implacables comme ceux-là pour expliquer un avant-midi de maladie, je ne peux te dire qu'une chose: "Enjoy!". ;)

Dame Galadriel a dit…

Ah! Nous autres quand on appelle malade on se fait pourchasser jusque chez nous par la boss...a nous appelle et nous fait sentir cheap...tu fait de la fièvre, ti files pas...ben là, t'es ben sans coeur tu mets tout le monde dans la merde là! :)

Mais bien contente que votre supposé congé vous valorise, ça me rassure de voir que c'est pas comme chez nous partout :)

Miss Rama a dit…

Je profiterai d'un budget nouvellement découvert (un truc de classes multi-niveaux) pour épargner ma tirelire ce vendredi... pour travailler, mais chez moi, en pyjama!

C'est bien plaisant de savoir comment gérer ses 5 journées!

Chouette a dit…

Je voulais écrire un commentaire mais ya rien qui me vient en tête.

Prof malgré tout a dit…

T'en fais pas Chouette. Je prends régulièrement la parole en assemblée générale pour la même raison.

unautreprof a dit…

pauvres élèves abandonnés par leur prof..
Moi aussi ils réagissent quand je suis absente. Me semble qu'on aimait ça nous les suppléants. Enfin.

bibco a dit…

Moi j'ai choisis de leur présenter un film tout ce qu'il y a de plus éducatif cet après-midi, la guerre des Tuques.
Je serai là, assise dans mon local avec ma petite lampe frontale, juste assez tranquille pour finir de corriger mes dernières productions écrites pendant qu'ils s'initient à la culture québécoise.

Moukmouk a dit…

J'ai beaucoup de respect pour ceux qui osent affronter ces monstres qu'on appelle les élèves. Content de t'avoir rencontrer au Yulblog, tu es déjà dans mes signets.