09 mars 2007

J'en reviens pas...

Ça fait presque 20 ans que j'habite Montréal. J'adore la bouffe indienne, mais dans 100% des cas, pour une commande téléphonique à emporter, on me parle anglais. Ça m'énerve! Ils sont incapables de prendre une simple commande en français...

J'étais prêt ce coup-là. J'me disais : "attache toé ben mon homme parce qu'à soir, tu parles français!"

Dans le genre :

Dring... dring...

Lui : Hello.

Moi : Bonjour.

Lui : Hello...

Moi : C'est pour une commande pour emporter.

Lui: Huh? What? Take out order?

Moi : Une com-man-de pour em-por-ter... Que je vais al-ler cher-cher.

Lui: Huh?

Moi : ...

Lui : English please?

Moi : French tabarnak!

J'étais vraiment pompé... J'allais le faire. Vous devinez la suite...

Voici ce qui c'est passé :

Dring... dring...

Lui : Hello.

Moi : Bonjour, c'est pour une commande que j'irais chercher.

Lui (dans un charmant accent indien): D'accord monsieur. Est-ce que je pourrais d'abord avoir votre numéro de téléphone?

Il n'y a qu'une explication possible : Dieu existe et il m'aime.









...

11 commentaires:

Dame Galadriel a dit…

Lol! Trop drôle :) C'est toujours comme ça s'agit juste d'être ben pompé pis d'être prêt à charger pour que finallement, la personne nous donne ce qu'on veut sans histoire.

On dirait qu'ils sentent à distance :)

Bonne fin de semaine :)

Zed Blog a dit…

Une chance que son frère était là...

Tu ne t'es pas fait empoisonné?

:D

Le professeur masqué a dit…

Dans votre deuxième requête, le mot magique n'est pas tabarnac, mais bien le montant de votre achat... Il n'y a rien qui parle comme le langage de l'argent.

Sans embarquer dans un long débat, de tous les restaurants, les moins sympathiques linguistiquement que j'ai connus sont souvent indiens. Grecs, polonais, russes, libanais: je n'ai jamais eu de difficulté. Mais les restos indiens, on peut résumer tout cela en un mot: tabarnak!

Le professeur masqué a dit…

Puisqu'on est dans le convivial, j'aimerais bien avoir une petite vignette identificatrice sur mes messages comme Zed. Comment fait-on?

Caroline à Londres a dit…

Prof masqué, l'image qui apparaît pour zed blog, c'est l'image qu'il a ajoutée à son profil blogger. J'espère que tu trouveras comme faire.

À Londres, j'ai de la difficulté avec l'accent des Indiens qui parlent anglais, alors, s'ils parlent français au Québec de temps en temps, ça tient décidément du miracle! Donnons-leur une autre génération et ils devraient être francisés.

Chroniques blondes a dit…

C'est vrai (et vérifié par chez nous écoeurés de faire à manger le vendredi soir) que les restaurants indiens sont particulièrement rébarbatifs aux douceurs de Molière...

Ils ont déjà enduré l'Empire Britannique, ils ont été drôlement colonisés et là, bing calvaire, parle français mon baswel! C'est trop.

Peut-être que je suis indulgente parce que mon film culte c'est "le party" (pas Falardeau, Blake Edwards)? Et que mon restaurant préféré est très patient quand je leur annonce fièrement: "Birdy num num"?

Prof malgré tout a dit…

Caroline : Le phénomène se limite par contre aux commandes téléphoniques. On se fait toujours servir en français si on mange sur place. French tabarnak...

Chronique:Birdy num num...? Faut avoir vu le film hein?

Le professeur masqué a dit…

Il faudra me refiler l'adresse. Pour ma part, il y a un resto indien sur Queen Mary (...) qui est encore à l'époque de la colonisation anglaise. La bouffe est bonne, alors je parle français et le serveur comprend tout en répondant en anglais. Un bel exemple de deux solitudes...

Patrick Dion a dit…

C'est drôle parce que dans ma tête, ça sonnait plus comme:

Hello? Don't spique flensse. Take-out oldeul?

Y a pas qu'au téléphone qu'ils te servent dans un anglais approximatif. En salle à manger aussi...

Chouette a dit…

Croteau sti ?! Ça t'a dont ben pris du temps à répondre maudit cornet. Kess tu dirais de tca une tappe sua yeule!?

Zed Blog a dit…

Oh oh, Prof Masqué,

Désolée, je n'avais pas vu (dans le plâtre ou dans Beaudelaire...).

1- Image, icône, animation... Tu te fais un message pointant vers l'adresse Internet de cette image, si tu la prends sur Internet, Sinon, tu télécharges dans un message normal, ou tu remplaces ton plus ancien message en effaçant le contenu pas en le supprimant, puis, tu cliques sur le lien permanent, à côté de commentaires, ce qui va te donner l'adresse de l'image. C'est cela que tu vas copier dans ton profil, à l'endroit où on te demande l'URL de la photo. Le tour sera joué.

2- Je ne comprends pas l'anglais quand on s'adresse ainsi à moi, mais je réponds avec un grand sourire, le plus sincère possible : « Oh! Vous êtes touriste! Vous allez rester longtemps à Montréal? » Et là, j'articule en masse et je parle très lentement. Touriste, qui ne comprend pas ce mot. C'est pas des blagues, je le fais. Autre réponse, avec un air de que voulez-vous c'est ainsi, : « Je suis Québécoise, je parle français. » Ça dépend de mon humeur.