01 juin 2007

À propos du projet

All you know you're just an... other brick in the wall.


Ouais... Vous vous demandez sûrement qu’est ce que le prof de musique de votre école attend pour faire un gros spectacle à grand déploiement dans une grande salle et le tout, à gros budget. Non, mais... comment ça se fait que personne ne fait de reportage sur les projets de votre école? Quoi? Vos élèves ne passent même pas à la télé cette année? Mais c’est ri-di-cu-le! On en connait nous un prof de musique qui fait plein de trucs lui!

Ben justement, non. On n’en connait pas.

Avez-vous déjà remarqué que lorsque je parle de ce projet, je ne dis jamais MON projet? Eh oui. Ce n’est pas MON projet. C’est UN projet avec plein de monde. À la limite, on pourrait dire : LE projet, car après tout, c’est un truc hors du commun.

Voici un aperçu de l’équipe :

-Producteur : Il organise tout pour que les formateurs puissent se concentrer sur l'aspect artistique du spectacle. C’est grâce à lui que je ne vous demande pas de m’acheter du chocolat (et que je peux m’en acheter!).

-Formateurs en décors et accessoires : Deux cinglés qui laissent les enfants utiliser des scies électriques. Génial!

-Metteurs en scène : Elles sont deux et ce n’est pas trop... Hein? De quessé? Molle hier? La plupart de nos élèves partent (et viennent, milieu multi-ethnique oblige) de loin... très loin.

-Chorégraphe : Elle organise le chaos et les enfants tripent.

-Formateur en chant : Vous trouviez que mes élèves chantent bien? C’est elle la coupable!

-Les titulaires des classes qui participent au projet (cinq profs de quatre écoles) : C’est grâce à eux qu’on ne se suicide pas avant la fin. Et en plus, j’aime bien quand ils mettent leur grain de sel dans l’histoire.

-Et moi : Recherche, écriture et musique (tout ça avec les enfants bien entendu) et quelques petits trucs autour.


Ça fait qu’allez-y mollo donc avec le prof de musique de votre enfant...













... sauf s’il doit pratiquer la flûte à bec à la maison!











...

7 commentaires:

Martin a dit…

YO reaggea PMT!!

Je te connais trop bien et le prijet aussi pour savoir ce que «les quelques petits trucs autour» veux dire!

Il faut rendre à César... Des heures et des heures de boulot, de la concilliation, de la pratique et dans mon temps de la bière!!!!

Blague à part. Ce projet est le projet de plusieurs je te le donne, mais toi, tu y fais la job de plusieurs aussi!!! Alors prends les bravos et les claques dans le dos!!!

Martin a dit…

POUS!!! C'est vendredi!!
Alors:
prijet= projet
veux=veut
concilliation= concilitation

Je m'excuses mille fois

et une fois sincèrement!!

Martin!! a dit…

J'pense que je suis dû pour des vacances!!!

Pous= OUPS!!!!

Prof malgré tout a dit…

Reggae man

Anonyme a dit…

Bravo PMT,
Si par ce prijet ;) quelques préados deviennent de beaux ados, quelqu'un vous le devra.
Vous n'êtes peut-être pas le seul maître d'oeuvre mais vous y croyez (et à chaque année en plus )et c'est ce qui fait la différence et le succès j'en suis certaine.

Quand on les entend chanter et faire la musique sur l'extrait, on sent le travail des adultes mais surtout celui des kids et on entend leur fierté aussi.

Si un (ou une) bum est capable de monter sur un stage et chanter,tout n'est pas perdu pour lui, pour elle et pour nous tous.

Si un jour je perd mon fils ou qu'il s'égare, j'espère qu'il rencontrera son PMT.

Bravo,
Syl...

Zed Blog a dit…

Dans les années '90 le terme « synergie » était très à la mode et utilisé à toutes les sauces. En voici réellement en exemple pertinent, selon moi.

Toutes les briques de ce projet ont travaillé et l'effet de la synergie, de cette force dépassant l'addition des briques et provenant de leur travail ensemble, les enfants en furent certainement les porteurs.

La fierté est distribuée entre vous tous et les bravos. C'est une part de la récompense car les adultes sont plus conscients de la portée à long terme de telles manifestations sur la vie des jeunes, immédiatement, mais aussi à long terme.

Encore bravo, à toi, à vous.

;-)

unautreprof a dit…

Ah la maudite flûte à bec.
Grrrr...