26 juin 2007

Amitié 101

Mon nouvel ami.


Il s’appelle Patrice. Je ne le connais presque pas, mais je lui dois une bière.

Ce matin, c’est l’affichage. Oui oui... Ce moment de l’année où les profs à statut précaire essaient de se dénicher du boulot pour l’an prochain. J’avoue que c’est un peu moins sauvage qu’il y a quelques années. Comme c’est un travail de plus en plus difficile, les têtes tombent et avec neuf ans d’ancienneté, je suis déjà un «old timer».

J’ai tellement gravi les échelons de la chaîne alimentaire que cette année, je suis en position de choisir un poste menant à la permanence. Quoi? Pourquoi je ne saute pas de joie? Pfff. La permanence en musique, ça ne veut pas dire que tu vas garder ta job. Ça veut seulement dire que tu vas garder une job. Quelle job? Ça, l’histoire ne le dit pas.

Si l’école où tu te fends en quatre décide qu’elle n’en a plus rien à cirer de ta musique (ou de toi...), te voilà mis en disponibilité et là, tu n’as pas le choix d’aller où on veut bien de toi et où il y a de la place. C’est comme ça et avec notre syndicat actuel qui utilise les spécialistes comme chair à canon, ça risque de rester comme ça. Mais dans ma situation, je n’ai rien devant moi. Donc, rien à perdre. ***rire diabolique?***

Il y a sept postes menant à la permanence, dont un qui me plait. Zut! C’est toujours difficile quand on ne connait pas les écoles. Oui oui... les écoles. Un poste, deux écoles. Faut pas rêver quand même. Présentement, je fais quatre écoles par semaine, mais j’aime bien le changement et je bosse sur un projet génial.

Par contre, ce qui me plait dans ce poste qui mène à la permanence, c’est que les élèves jouent de la guitare au troisième cycle et comme je me débrouille pas trop mal sur l’instrument et que je l’ai enseigné à tous les niveaux (même à l’université), je suis tenté... grrrrr.... M'énerve!

Mais le projet... Mes élèves... La job pas trop loin de l’appartement (j’habite entre les quatre écoles!!!)... Et surtout : pas de flûte à bec!

Mais la sécurité d’emploi... Un milieu plus facile... La guitare...


ARGH!!!

Peu importe ce que je choisirai, je vivrai dans le doute... Je suis maudit. Pas dans le sens de Prof Maudit. Non... quelque chose d'un peu plus rive gauche...

Mais Patrice, au péril de sa vie, veille sur la veuve et l’orphelin et c’est à ce moment qu’il entre en scène. Il doit choisir avant moi... juste avant moi. Il s’élance et, faisant fi de tout danger, ...bang! En plein dans la gueule! Il prend le poste! Dans le mille. Y a pas photo, c’est un pro ce Patrice...

Est-ce que je le voulais ce poste? Pas vraiment... J’avais décidé de rester où je suis. Pourquoi? Ben voyons... Par lâcheté. Vous n’aviez jamais remarqué? Je suis un couillon... C’est les copains de Claudine qui le disent et ils sont tellement perspicaces que je dois me rendre à l’évidence : je suis un lâche. Merci les amis.

Mais revenons à Patrice, car lui, c’est un fonceur!

Yes!!! Mon héros! J’avais choisi de demeurer où je suis présentement et voilà que Patrice fout en l’air mon dilemme. J’ai beau me demander si j’ai fait le bon choix, une seule question me revient sans cesse : mais quel choix? Grâce à Patrice, j’ai l’esprit tranquille, j’écoute les suites anglaises et c’est le pied.

Manque que le scotch et des manifestants en vélo... à poil...







...

6 commentaires:

Hortensia a dit…

Et avec tout ça, on ne sait plus si on doit vous féliciter ou compatir avec vous! Mais bon, avec de la musique et de l'alcool, rien n'est jamais perdu! ;-)
(je n'en reviens pas chaque fois que j'entends parler de cette "loterie " d'attribution des tâches au primaire)

bibco a dit…

Eh ben, chanceux vous d'éviter le dilemme. Moi il m'attend à la fin août... Ayant le numéro 99 sur la liste des profs qui avancent et reculent je ne peux pas m'empêcher de me demander si je vais choisir quelque chose en septembre là ou ailleurs.
La loterie en surprendrait plus d'un s'ils savaient que moi cette année j'ai avancé sur la liste et que la fille derrière moi a reculé derrière 15 personnes....eh oui, c'est ainsi, étrangement révoltant et décourageant non?

Dobby a dit…

Héhé. Les reculs sont dûs à tous ces gens qui finissent par arriver sur la liste après 2-3 ans, à quêter un poste à 100 jours ou 2 totalisant 140 jours, mais dont la date d'entrée au bassin des suppléants date justement d'il y a 2-3 ans. Quand ils finissent par arriver, c'est nous qui reculons. si on est après eux.

Fait suer han?

Et oui, vive la loterie... soupir...

Suis contente pour toi PMT, ça fait au moins une bonne nouvelle dnas la journée! Le pilier est resté debout...... COOOOOOL!

Esprit-Vide a dit…

Il arrive parfois que les choses se placent sans qu'on est rien à faire... Il suffit d'en profiter et de l'apprécier :D

Poussière d'étoiles a dit…

Telle est l'implacable loi du destin...

Félicitations?! pour votre emploi
Car ce qu'il vous faut retenir...c'est que OUI, vous en avez un!

Zed Blog a dit…

Tu ne pensais qand même pas nous laisser en plan avec tous ces personnages que tu nous as présentés?

Joie et bonheur pour toi, PMT, Zed :)