21 juin 2007

Alex

J’ai croisé Alex près de l’école hier soir. La dernière fois que je l’avais vu, il pleurait. Quand à douze ans, ton père se fait opéré au coeur, c’est correct de pleurer. C’était il y a un an et il était en sixième année.


Moi : Hey Alex! Salut! Ça fait un an que je ne t’ai pas vu et une question me brûle les lèvres: est-ce que ton père est mort?


Oups... Ça ne s’est pas passé exactement comme ça. J’ai un minimum de délicatesse envers les orphelins potentiels.


Moi : Hey Alex!

Alex : Yo PMT.

Moi : Puis le secondaire... tu ne brises pas trop de coeur?

Alex : Non... ça va.

Moi : Qu’est-ce que tu fais de bon cet été?

Alex : Rien.

Moi : Tu vas travailler?

Alex : J’n’ai rien trouvé encore. Y a toujours McDo, mais je n’ai pas vraiment d’expérience en cuisine.

Si seulement il savait...

Moi : C’est vrai que ce n’est pas évident à Montréal. Moi, à ton âge, je cueillais des fraises et je me tapais d’autres jobs en agriculture.

Alex : T’aimais ça?

Moi : Pas vraiment. Je fais des allergies et je suis daltonien...

Alex : Ouain... Ça ne devait pas être facile. Ma soeur travaille pour aider ma mère à nous nourrir.

Merde... c’est pas bon signe.

Alex se tourne vers la patinoire (hockey cosom en été).

Alex : C’est poche. Les adultes ont réservé la patinoire les mercredis et les dimanches. Il faut avoir 18 ans pour y aller.

Moi : Ben voyons... c’est facho!

Alex : Mon père a appelé la ville, mais il ne peut rien faire.

Chouette, il a survécu à l’opération.

Alex : Sur le coup, il était en beau calvaire, mais en fin de compte, il vient jouer au hockey sur la patinoire tous les mercredis et dimanches.




Ce n’est pas tout de survivre, il faut aussi vivre un peu.




...

6 commentaires:

Zed Blog a dit…

Figue et raisin, cette anecdote est complète en soi.

Et malgré tout, on a envie d'ajouter au non-dit un épilogue contenant des fragments d'espoir, non?

Zed ;-)

bibco a dit…

En quelques lignes j'étais pris par l'histoire. Après deux paragraphes je me suis prise à espérer qu'il avait survécu. Une minute plus tard, je soupirais de soulagement.
Vous nous en faites vivre des émotions!

Natcho a dit…

Wow! Auriez-vous pris des cours de scénarisation avec Chroniques blondes?

Prof malgré tout a dit…

Y a pas de mérite si lHistoire est vraie...

Maman presque prof a dit…

Oh que si, y a beaucoup de mérite!
C'est un vrai plaisir de vous lire!

unautreprof a dit…

Ouf, quel soulagement!

Il est en vie et en profite:)