17 janvier 2007

Scotch

Bordel... Ça fait deux jours que je m'envoie les suites anglaises... Le matin en faisant bouffer fiston, entre deux cours à l'école, un petit bout en voiture, en faisant la vaisselle, le soir, anytime... Juste là maintenant, c'est le prélude de la cinquième par Gould. J'aime la seconde et la troisième par Pogerelich. Ben oui... Y s'appelle pogo-relish et il joue super bien.

Pourquoi je vous raconte ça?

Il y a un an et demi, j'ai arrêté de fumer et pour mettre toutes les chances de mon côté, je me suis tenu loin du scotch. De toute façon, je croyais que ça serait infect pour mes super papilles de non-fumeur. Nope... Pantoute. C'est même super bon! Macallan 12 ans. Rien de trop prétentieux, mais quand même pas mal. Y a même un petit goût de poire qui reste en bouche... miam! Mon premier scotch en 18 mois!!!

Pourquoi je vous raconte ça?

Parce que bordel...

Un élève : "C'est drôle comment tu tiens ta craie."

Moi (pas mal à l'aise pour 5 cents...) : "Ah oui... Comme une clope."

L'élève : "Hein?"

Moi (fier de moi): "Comme une cigarette."

L'élève (offusqué) : "Quoi? Tu fumes? Ouach..."

Moi : "Non, j'ai arrêté. Mais quand je t'ai connu je fumais."

L'élève: "Ouais! Je t'ai déjà vu!"

Moi : "J'ai fumé pendant 22 ans. C'est deux tiers de ma vie. C'était vraiment très difficile d'arrêter... la chose la plus difficile de toute ma vie..."

L'élève : "Ayoye... t'es vieux."

Moi : "Tu veux vraiment couler ton cours de musique?"

L'élève : "Non! T'es super jeune! Pourquoi t'as arrêté?"

Moi (pauvre inconscient): "Parce que j'attendais un enfant et que je voulais qu'il ait un père en santé. Aussi parce que c'est pas bon pour lui, si je fume. Il a plus de chance de fumer plus tard. En gros, j'ai arrêté parce que je l'aime."

L'élève (déçu) : "Mes parents, ils fument. Ben... ma mère en tout cas. Elle m'a dit que mon père fumait... mais je m'en fous..."

Argh!!! Ta gueule Prof Malgré Tout! Je ne voulais vraiment pas faire ça... Je vous épargne le bout ou je patine... C'est correct de fumer... C'est pas bon, mais... Ça ne veut rien dire... Truc personnel... blablabla. L'horreur.

En quittant la classe.

L'élève pointe les photos de mon fils près de l'ordinateur.

L'élève (presque tristement) : "C'est lui ton fils?"

Et moi qui me tape les suites anglaises de Bach en buvant du scotch...





26 commentaires:

Dobby a dit…

T'inquiète, si ce n'était pas la joie côté amour chez lui, il le savait et le ressentait bien avant ton histoire. Malheureusement pour lui, il va toujours y avoir quelque chose qui va le lui rappeler. Peut pas faire autrement. Par contre, dis-toi une chose: dans 20 ans, il va probablement comprendre et se dire que lui aussi, il a envie d'être à son meilleur et de donner le meilleur pour son enfant, car un Prof Malgré Tout l'a bien fait lui, au-delà des suites anglaises.

Le professeur masqué a dit…

Vous voyez, Prof sensible malgré lui, que, quand on aime un enfant, ça nous change. Ma fille a fait de moi un prof différent, plus ouvert, plus sensible et toujours aussi exigeant. Elle a aussi fait de moi davantage qu'un père: elle a fait de moi un être humain mature et éveillé à de nouvelles réalités.

Le problème, c'est qu'il y a trop de parents qui demeurent des enfants et qui ne changent pas...

Chroniques blondes a dit…

Prof. Surtout, surtout, ne pas se sentir coupable de vivre bien. D'être heureux. De vouloir mieux, plus. De boire du Macallan avec le goût de poire. D'aimer.

Non, ça ne le fera pas chier ce petit aux parents incertains. C'est en vous voyant vivre à votre meilleur qu'il saura que ça existe, que ça se peut, que lui aussi peut aspirer à "ça".

Madame Une Telle a dit…

Profs, je vis présentement des moments difficiles et vous m'avez décroché un fou rire matinal sans pareil!

Continuez à vous mettre les pieds dans les plats et à boire votre scotch! C'est triste pour certains, mais ça fait du bien à d'autres...

Anonyme a dit…

Moi, je ne coulerai pas:
sans blague!!! Mais t'es vieux, prof! Si c'est vrai, merci de m'en avoir informée, j'vais cesser de penser que les vieux profs sont tous débiles!!!
Wow, je suis d'humeur écrasante ce matin... Pour ton bonheur auquel tu ne peux rien y changer, tu as cessé de fumer pour tes propres raisons, et comme l'a dit dobby, cet enfant doit déjà sentir que l'amour d'un enfant n'est pas pareil dans toutes les familles... juste en regardant la photo de ton fils sur ton bureau...
Miss

Martin a dit…

Bon ben, si tu te remets à boire du scotch... On est dû pour un vendredi bière et scotch. Ça fait trop longtemps qu'on a pas refait le monde un vendredi!!!

Une femme libre a dit…

Ce n'est pas politically correct du tout mais je pense exactement comme vous. Je doute de l'amour d'un parent pour son enfant alors qu'il le fait vivre dans les vapes de la nicotine avec toutes les horreurs associées que nous ne pouvons plus ignorer. Facile de dire qu'on aime un enfant, faire des sacrifices pour le démontrer vraiment, c'est autre chose.

La future maman a dit…

wow je viens de d.couvrir ton blogue...vraiment je vais revenir.

Accent Grave a dit…

Une femme libre,

Vous savez mesurer l'amour que chacun ressent pour son enfant?

Tant qu'à y être, vous savez mesurer l'amour qu'un enfant peut avoir pour ses parents?

Prof malgré tout aime son enfant, il a su cesser de fumer pour le bien de tous mais s'il n'avait pas cessé de fumer, il l'aurait aimé tout autant.

Accent Grave

Une femme libre a dit…

Accent grave,

Exact, l'amour, ça ne se mesure pas mais ça se démontre par exemple. J'ai été famille d'accueil pour de nombreux enfants, battus, abusés, négligés gravement par leurs parents biologiques. Tous ces parents prétendaient tout à fait sincèrement aimer leurs enfants. Je n'ai pas à douter de leurs sentiments. Mais il y a des façons d'aimer qui sont meilleures que d'autres, voilà ce que je pense. Non, tout amour n'est pss égal. Quand l'amour fait du tort, est-ce encore de l'amour? Quand on s'acharne en cour à réclamer le retour de son enfant dont on a brisé tous les os en le lançant sur le mur un soir de brosse, sous prétexte qu'on l'aime, sans mettre en doute cet amour (qui suis-je en effet pour le mesurer), permettez moi de croire que l'enfant est mieux chez quelqu'un qui l'aime un peu moins mais le traite avec respect et affection.

Prof malgré tout a dit…

Chouette un débat sur le blogue!

L'amour est-il mesurable?

Non Martin... ce n'est pas ce que tu penses...

Sérieusement... si un jour, je recommençais à fumer ( ça n'arrivera pas), je n'en aimerais pas moins mon fils.

Le professeur masqué a dit…

Peut-être, Prof maudit, mais il demeure que l'amour qui n'est pas démontré par des gestes est un beau sentiment, point à la ligne. Désolé de la métaphore automobile, mais, pour moi, une Ferrari dans une vitrine, ce n'est pas une voiture...

Prof malgré tout a dit…

Come on... faut pas être trop facho avec les fumeurs. C'est foutrement difficile d'arrêter.

En passant, même si je suis un maudit bon prof, je ne suis pas le prof maudit...

Le professeur masqué a dit…

Désolé de ce lapsus, cher PMT, mais je dois vous avouer que je m'ennuie du PM et je m'inquiète de son silence.

Zed Blog a dit…

Moi de même. Quelqu'un en a-t-il des nouvelles?

Je vais très régulièrement vérifier sur son blogue, mais rien...

:-|

Omo-Erectus a dit…

J'ai aussi fumé durant 15 ans, ayant cessé en mai 06. Je me permet de fumer en voyage. C'est comme une récompense. Et ca accompagne tellement bien les autres vices.

Et chaque fois que je m'en allume une, je pense à mon père, qui a fumé toute sa vie, jusqu'à ses 4 pontages, et qui regrette encore la chose.

Il m'arrive ainsi de fumer en me rappelant que je l'aime.

Dobby a dit…

:)

Prauf malgré tout: Pas inquiète, la décision ayant été prise pour sensiblement les mêmes raisons que mes parents l'ont fait (c'était ça ou me payer les couches jetables, car je ne tolérais pas celles de coton), et toffera la run comme on dit en franglais. Ça a fait 27 ans cette année si je ne m'abuse pas. D'un coup sec.

Il est vrai, c'est plus difficile maintenant. Ils ont beaucoup rajouté de cochonneries depuis, alors ça accroche. Mais, généralement, quand la raison vient du coeur, la motivation est là et reste. Faut que ça fesse quelque part, et alors là la volonté déplace les montagnes... de mégots ;).

Soit accroc (ben pas trop là on se comprend) à ton flo! Et aux autres à venir!

Dobby a dit…

.... J'ai écrit Prauf moi là... ayoye! Honte à moi!!! Prof Prof Prof Prof Prof Prof Prof Prof Prof Prof ... j'en crois pas mes yeux!

Prof malgré tout a dit…

Hey! Ce n'est pas un billet sur la cigarette... J'veux qu'on parle du scotch!

Dobby a dit…

Lol.... j'ai rien à dire sur le scotch, je ne bois pas!... Quoique si je suis cette logique je devrais fumer puisque jeparle de cigarette. Mais non, je ne fume pas... alors... finalement, je ne devrais plus rien dire!

Prof malgré tout a dit…

Dobby, t'es trop straight! Il va falloir te dévergonder un peu.

Le professeur masqué a dit…

J'ai plus une préférence pour le «vinsanto» (vin italien que certains appellent le porto blanc).

La Marsouine a dit…

22 c'est le tiers de 66.... ya tu juste moi qui comprends pas?

Prof malgré tout a dit…

Marsouine : Oui! J'aurais dû écrire "les deux tiers" de ma vie. J'ai arrêté à 36 ans. Héhéhé... Les autres doivent se dire que j'ai 66 ans! Je radote tellement.

Prof malgré tout a dit…

J'ai triché. J'ai changé la phrase...

La Marsouine a dit…

Heureusement t'enseigne pas les maths :P

par contre, j'ai déjà entendu dire que la musique, les maths et les langues sollicitaient les mêmes zones du cerveau... hum...