29 août 2010

Où sont les gars?

C’est reparti dans les médias : pourquoi n’y a-t-il pas plus de profs masculins au primaire? On en parle en autre sur Cyberpresse. Ce qui me chicote, c’est qu’on ne parle jamais de fric. C’est un sujet tabou. L’enseignement, c’est un truc de bonnes soeurs, une vocation.

Non...

Je ne dis pas que les femmes ont la vocation et sont moins matérialistes que les hommes. Pas du tout. C’est juste que la majorité des gens sont hétérosexuels et que les enseignantes risquent de rencontrer des mecs qui toucheront des plus gros salaires qu’elles.

Huh? Le salaire des profs n’est pas si mal? Si tu habites en Gaspésie et qu’une maison avec trois chambres à coucher coute 150 000$, c’est vrai. Mais à Montréal, c’est presque 300 000$ et à ce prix-là, on ne se tire pas dans les murs. Je sais, y a la Rive-Sud, Laval et autres banlieues. Sans enfants, c’est une option. Une fois la marmaille arrivée, elle devra passer plus de 10 heures par jour en CPE sauf si on a du support de l’extérieur.

Oui? Malheureusement, ce n’est pas tout le monde qui a une belle-mère disponible pour ce genre de chose ou un beau-père qui tripe à rénover ta piaule. Et ce n’est pas tout le monde non plus qui peut acheter pas cher la maison des parents dans Villeray ou qui pourra donner un bon coup sur l’hypothèque quand l’héritage rentrera. Vraiment pas tout le monde...

Alors, quand tu es un mec et que tu es conscient de tout ça en sortant du cégep, vas-tu te taper un bac de quatre ans pour avoir la job avec un des plus hauts taux de burn out au Québec et qui ne paye pas plus qu’il faut? Tant qu’à jouer à la police, aussi bien devenir flic.

Quoi? Les gens avec un bac en histoire de l’art gagnent en moyenne moins qu’un prof? C’est vrai. C’est aussi vrai pour la plupart des bacs ou on n’apprend pas un métier, une profession. Le seul bac qui ressemble à l’enseignement en terme de stress, de responsabilité et de rémunération, c’est le bac en soins infirmiers. Curieusement, il s’agit de deux professions pratiquées majoritairement par des femmes. Lors des règlements sur l’équité salariale, on a considéré que le niveau de stress d’un enseignant au primaire était le même qu’un bibliothécaire. Je suis perplexe. On se plante quelque part...

Pourquoi je suis prof, malgré tout (fallait bien que je la place un jour)? C’est une longue histoire, mais je n’écris pas ce billet pour parler de moi. Je veux seulement répondre à une question.

Pourquoi y a pas plus de gars qui enseignent au primaire?

Parce que ce n’est pas assez payant. Sortez le cash et les boys vont venir.





...

12 commentaires:

Le professeur masqué a dit…

PMT: Il y a aussi la culture de matante côté discipline. Il faut catiner en masse...

D'un côté, on reproche à l'école de castrer les petits gars (pas de bousculade, blablabla...). D'un autre, on lui reproche de ne pas punir les correctement les «pas fins». Et enfin, on n'a pas le droit de les traumatiser...

Devant tant de conneries, aussi bien être ingénieur ou plombier.

Prof Malgré Tout a dit…

On n'a pas le droit de les traumatiser? HAHA! Quel blagueur ce Prof Masqué!

Pas une blague? Oups... Va falloir revoir certaines de mes stratégies d'enseignement.

Le professeur masqué a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Le professeur masqué a dit…

PMT:on ne t'a jamais dit des trucs du genre :
- tu es trop dur avec les élèves...
- tu leur en demandes trop...

Par moment, on les infantilise tellement.

Le professeur masqué a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Le professeur masqué a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Le professeur masqué a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Le professeur masqué a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Le professeur masqué a dit…

Je sens que je me répète ou que ma touche de clavier était bloquée...

Rouge a dit…

Je crois que ce n'est pas seulement une question d'argent. La preuve, c'est qu'il y a déjà pas mal plus de prof mâles au secondaire qu'au primaire (du moins, pour ceux qui se destinent à l'enseignement du français).

Mais bon, ça ne peut pas faire de tort que de valoriser davantage le métier d'enseignant, et cela passe aussi par la paie.

unautreprof a dit…

Pour rÉpondre à la question du titre de ce billet, les gars sont dans ma classe.
Ben c'est ça ça a l'air, les gars sont en adapt. ou deviennent des ingénieurs.
chépastrop

Prof Malgré Tout a dit…

Rouge : Vrai. Ce n'est pas seulement le fric, mais on dirait que les profs ont honte d'en parler.