07 novembre 2008

En novembre (suite)

Voici la suite de cette palpitante saga.

Hier, j’ai essayé plusieurs fois pendant la journée, de rejoindre la personne des ressources humaines qui peut me donner plus de détails sur le poste qui m’est offert.

Conclusion : elle commence à la même heure que moi, finit à la même heure, dine à la même heure et a une pause à la même heure que moi.

En passant, y a pas de téléphone dans les classes... Parfois, il n’y en a même pas sur l’étage et oui, j’enseigne pendant les récréations. J’suis spécialiste.

Mais bon... Aujourd’hui, j’aurais le temps, car je fais deux écoles et ironiquement, c’est plus relax.




...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Si je comprends bien, vous préférez la précarité d'emploi. Difficile de s'en plaindre par la suite. Je démissionne et je pique votre place alors!

Prof malgré tout a dit…

Qu'est-ce qui est préférable? Le plus stable des précaires ou le plus précaire des stables (celui qui se fait bumper chaque année)?