18 septembre 2008

O

Parce que Carmina Burana, c’n’est pas juste «O Fortuna».

Carl Orff
Fortune plango vulnera, extrait de Carmina Burana






Dutoit, OSM


Je suis toujours extrêmement mal à l’aise lorsque quelqu’un déclare en public que c’est son opéra préféré, et Dieu sait que ça arrive souvent.






...

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Pourquoi?

Mrs. Nathalie a dit…

C'est vrai ça, pourquoi... Je l'aime bien moi !!!

Pimpette a dit…

Pour comparaison, on peut aussi écouter l'oeuvre originale, le corpus du 12e siècle.

C'est moins "excalibur" comme son, plus truculent, faut voir que les Carmina Burana sont un recueil de chansons d'étudiants universitaires troublions, quelque chose comme des chansons de 5 à 7!

Petite présentation trouvée sur ce blogue:
http://1001classical.blogspot.com/2007/11/1-anonymous-carmina-burana-12th-century.html

Mais comme c'est anonyme... ça fait pas une entrée à "O"!!

Prof malgré tout a dit…

Je sais que ce n'est pas Orff qui l'a composé, mais sidons qu'il a fait la job de bras par la suite, alors, ça passe pour du "O".

En passant, j'adore vos interventions, Pimpette.

En rapport avec les gens qui disent que c'est leur opéra préféré... ben... C'n'est pas un opéra. C'est juste un recueil de chansons orchestrées par Orff. Il n'y a pas une histoire avec des rôles et tout le tralala qu'on peut mettre ne scène.

Pimpette a dit…

Ah si, si, votre entrée compte pour le "o", puisque Orff a vraiment composé la musique sur les textes, c'est ma suggestion anonyme qui compte pas (à moins qu'on ne suppose qu'un des étudiants saoûls avait un nom commençant par O). Hmm, non, en effet, il n'y a pas d'histoire... mais bien du délire dans les textes. Celui du In Taberna (Quando Sumus) est... à l'image du titre Quand nous sommes à la taverne, un tel boit avec un tel, le riche avec le pauvre, le moine avec le dévergondé, etc. Et ça se termine avec des mots inventés, plutôt des déformations de latin scolaire, preuve de l'état d'ébriété des auteurs!

Prof malgré tout a dit…

Y'en n'a pas un où c'est un poulet qui se fait rôtir dans une poêle?

Anonyme a dit…

Moi, ma préférée, c'est celle de l'abbé saoûl: "Eeeeego, eeego, sum abbas, sum abbas, sum abbas, etc." Bien rendu par la musique de Orff.

Coccie a dit…

C'était, il me semble la complainte d'une oie qui se fait rôtir chanté par un ténor.

Coccie a dit…

Y'en n'a pas un où c'est un poulet qui se fait rôtir dans une poêle? :
C'était, rectification,la complainte d'un cygne qui se fait rôtir chanté par un ténor. Cignus ustus cantat (Le cigne brillant)

Prof malgré tout a dit…

Oui! C'est ça!

Merci :)