04 septembre 2008

Hindouisme 101

Aujourd’hui, je discutais avec le coordonnateur du projet (le truc de théâtre musical inspiré d’un opéra qu’on se tape chaque année) du sujet qu’on risque se faire imposer. Il y a quelques années, nous étions avisés en juin et je pouvais préparer le terrain pendant l’été. Maintenant, je le sais en septembre et je prépare le terrain pendant... la nuit. C’est tout de même mieux que de bosser pendant l’été et de se faire balancer un tout autre sujet en septembre... Ouch!

OK. J’ai fini de chialer...

Donc, nous envisagions les possibilités de se retrouver avec «Les pêcheurs de perles» de Bizet comme sujet. Personnellement, j’en serais bien heureux. C’est quand même sympa et ça se déroule dans un contexte assez exotique. En résumé, c’est l’histoire de deux types qui voudrait se faire la même fille, mais elle garde sa virginité pour Brahmâ, la pauvre. Y’en a un des deux qui va s’essayer quand même.

Oui, vous avez bien compris: c’est un ténor qui veut se faire une soprano, mais y a un baryton qui ne veut pas. Original, hein?

Comme ça nous prend 16 personnages à peu près égaux (pas faciles), on se demandait si les hindous tolèreraient qu’on mette en scène quelques-unes de leurs divinités. Me promettant de faire une recherche sur internet sur nos chances de survie dans cette éventualité, je quitte le bureau en déclarant : «Salut! J’m’en vais voir si Brahmâ est cool!».

Et là, je me retrouve face à face avec un type qui fait très Asie du Sud-Est. Il me fixe d’un regard sévère. Derrière lui, y a sa femme en costume traditionnel et l’enfant qu’ils viennent inscrire au service de garde. Plus Hindou que ça, tu réincarnes drette-là!

Pfff... Statistiquement, il y a très peu de chance qu’ils parlent français. Y a surement compris : «Blablabla Brahmâ blabla cool!» et son air sévère... heu... C’est surement dû à...




Et puis merde. On peut ou non les mettre en scène Hanumân, Vishnu et compagnie?


Ça, c'est le prélude de l'opéra "Les pêcheurs de perles" de Bizet. On est bien loin du machin de pompier au début de Carmen.











...

2 commentaires:

Sophie a dit…

Connais pas trop les Hindous... Dans mon coin, c'est plus des asiatiques, des arabes, des élèves d'Amérique du Sud et d'Europe de l'Est, pas vraiment d'Hindous! Coudonc, à y penser, c'est à peu près tout ce que je n'ai pas dans mes classes! :P

Zed Blog a dit…

Hahahahaha!

On va s'empêcher de parler, asteure...

Zed :D