13 août 2008

E

Le compositeur le plus connu dont le nom commence par la lettre E est sans aucun doute Sir Edward Elgar.

Pfff... J’suis même pas allé à ma collation des grades pour être sûr de ne pas entendre sa toune pompeuse qui joue toujours dans ces affaires-là. Vous la connaissez. Pom... popopom... pom... pom... Quelle horreur! Le genre de compositeur qui réussi à placer un roulement de timbales dans un adagio...

Une chance que tout près de nous, il y a José Evangelista. Aux dernières nouvelles, il enseigne encore à l’Université de Montréal. Ce type à une démarche compositionelle (c'est un mot, ça?) bien à lui qui veut que l’oeuvre tire sa substance (harmonie, rythme, etc...) de la mélodie, entre autre par ses répétitions superposées. Hum... Ce n’est pas clair tout ça? En écoutant pas mal de sa musique, on comprend le principe pas mal mieux que je l'explique. En attendant, grimpez un peu le volume, tout est là.







O Quam Suavis Est
José Evangelista
Hervé Niquet, direction






...

4 commentaires:

macl a dit…

Mais quel est cet ensemble ? Ni le catalogue de la biblio de l'UdeM, ni Google ne me répondent de façon satisfaisante. Il faut que je me procure cette merveille ! J'ai repéré seulement cet engregistrement:
http://www.musiccentre.ca/apps/index.cfm?fuseaction=search.dspItemDetails&buyItemsID=12
Est-ce le même ?

Merci, hein. . .pour tous ces bijoux !

Prof malgré tout a dit…

C'est tiré du disque Musica Intima Invocation sur Atma Classique. Je viens de vérifier... c'est disponible sur iTunes Store.

Héhé... Je viens aussi de vérifier votre lien. C'est le même!

zviane a dit…

On est rendu à E et c'est pas Elgar: je t'aime.

On est rendu à E et c'est Evangelista: OH JE T'AIME BEAUCOUP!!!!!!

Prof malgré tout a dit…

Sans blague... Il écrit vraiment, mais vraiment bien. Tout le monde l'aime! Yeah!