04 août 2008

B

B comme dans... Bach, Beethoven, Brahms? Nope... Juste comme dans Barrios. Vous connaissez? Agustín Barrios Mangoré, c’est comme Rachmaninov, mais à la guitare. Grand virtuose de l’instrument, il écrit une musique du XIXe siècle au XXe, mais on lui pardonne, car l’apport au répertoire de l’instrument est indéniable.

Comme on n’a pas Chopin, nous les guitaristes, on joue Barrios et croyez-moi : une valse de Barrios bien placée après une bouteille de rouge, ça fait la job côté séduction. Ben quoi... Vous ne croyiez tout de même pas que je me suis tapé tant d’heures de pratiques pour de simples considérations artistiques... Come on.

Le type qui joue, c’est Aaron Brock. C’était mon pote au Domaine Forget. Nous avions les mêmes goûts pour plusieurs choses et surtout pour une blondissime et pneumatique prof de danse qui enseignait à l’Académie. Heureusement pour moi, c’était un Ontarien, et même avec Barrios et un bon coup de rouge, y a des choses qui ne sont pas à la portée de nos voisins canadiens. Alexandra faisait partie de ces choses...

Comme j’essaie de devenir un être respectable, je ne vous raconterai pas la suite de cette torride histoire qui de toute façon appartient désormais à une autre vie. Par contre, quand des années plus tard, je suis tombé sur le disque d’Aaron, j’n’ai pas hésité un instant!


Agustín Barrios Mangoré
Un Sueño en la Floresta





Aaron Brock, guitare

En passant, celle-là, ce n’est pas une bonne toune de drague. Trop longue et techniquement assez fastidieuse. Les préludes, valses, barcarolles, etc., sont beaucoup plus efficaces. Il ne faut pas oublier qu’on vient de descendre une bouteille de rouge. Mais c’est quand même ça que je vous fais entendre. Il faut croire qu’une partie de moi ne veut pas que vous trouviez Aaron trop sexy.

Pfff... Un Ontarien.





À venir : C!!!

Mais qui sera C? Chopin, Chostakovitch, Couperin, Cherubini, Corelli?

Nope.

On ne se peut plus, hein?







...

7 commentaires:

Missmath a dit…

Merci pour cette belle découverte. Je m'enfuis rechercher les pièces de drague en attendant le C... John Cage ? Non ? Ok, j'attends...

Prof malgré tout a dit…

Missmath... J'imagine la coupe de champagne sur le piano préparé.

Madame Unetelle a dit…

Merci pour l'Abécédaire Monsieur Prof.

Je compte justement profiter de mon congé de maternité pour parfaire ma culture en musique classique; mes connaissances datant de ma troisième année de primaire!

Dès la naissance de ma dernière, j'ai acheté "Les grands classiques d'Edgar" (faut bien commencer à quelque part, non?) Mais, difficile d'apprécier Madame Butterfly sur un fond de coliques quand les grandes se chicanes!

Marie-Claude a dit…

Clémenti ? Czerni ?

Il est toujours aussi instructif et intéressant de te lire :)

Madame Unetelle a dit…

Reprise: quand les grandes se "chicanent". Fatigue, fatigue!

Sophie a dit…

J'aime bien. Le soir, les lumières tamisées, un petit digestif à la main, ça me semble merveilleux comme prélude à ... de merveilleux rêves évidemment!

Daniel Rondeau a dit…

Céline? The Cult?
À moins qu'après l'Ontario, on aille en Colombie Britannique...