23 avril 2008

Être conséquent

Certains parents refusent que leurs enfants bénéficient des services de psychoéducation ou d'orthopédagogie qu'on leur propose. Ils doivent donc signer un formulaire de refus de service.




Être con, c'est quand...


...pour être conséquent, un parent de l'école refuse de signer le refus de service pour son enfant.


Attention! Ce n'est pas parce qu'on refuse de refuser qu'on accepte.


Croyez-vous qu'ils sont cons, tant qu'on en parle?

Content?


Ouf... trop de jeux de mots. Ça tourne...

J'suis dû pour un scotch.









....

24 commentaires:

Anonyme a dit…

Le problème c'est qu'on sent qu'il y a tension quand le bien fait mal et que le mal colle.

Arrête de me tendre des pièges. :D

Zed :)

Anonyme a dit…

wow, tu n'as pas été long a l'inscrire cette histoire complètement surréaliste... mais ou vas-tu chercher tout ça??
DIEU que cette histoire me rappelle quelque chose.

le T.E.S. avec cheveux

Anonyme a dit…

Cher PMT, je me dois de confirmer que j'ai bel et bien rencontré mon SAIGNEUR cet après-midi...

Ainsi va la vie... a dit…

Ayoye! Est-ce qu'il existe un doctorat en connerie humaine? Si oui, ce sont certainement ces parents-là qui en sont les fiers détenteurs...

Le professeur masqué a dit…

Souvent, les directions rêvent que des parents signent ce genre de papier. Ça leur donne des munitions plus tard pour les blaster: «On vous offert et vous n'avez pas voulu.» Les parents de Félix, l'enfant dans la cage, en savent quelque chose.

En Saignant a dit…

Pourquoi hésitent-ils à ce point de signer un refus de sévices?!?

KittyBlues a dit…

À première vue, refuser de refuser, c'est le comble de la bêtise.

Mais certains commentaires me troublent... refus de sévices... munitions pour blaster... Les parents ont raison de refuser? Ils doivent se protéger en refusant de refuser officiellememt?

Je suis confuse. Les services sont bons ou pas? utiles ou non?

Prof malgré tout a dit…

Kitty : Vous faites bien de poser la question.

Le commentaire d'En Saignant est selon moi sarcastique... En Saignant?

Par contre, je ne sais pas ce que le Prof Masqué entend avec son histoire de cage. Prof Masqué? C'est le petit dont l'enseignante poursuit les parents pour l'avoir salie dans les médias?

Je comprends aussi que les intervenants (pas seulement les directeurs) veulent se protéger, car la Loi sur l'instruction publique oblige l'école à fournir les services (une longue histoire). Donc, si un parent refuse que son enfant soit évalué en orthophonie, par exemple, qu'il ne vienne pas se plaindre par la suite que l'élève avait besoin de service en orthophonie. Et s'il prétend qu'on ne lui a jamais offert le service, on lui montre la signature (sans nécessairement le "blaster"). L'idée, c'est seulement de ne pas enfreindre la loi.

En passant, les formulaires de refus de service sont clairs et précis. Ce n'est pas du tout un long contrat en petit caractère qui vous engage à blablabla...


À mon école, je dirais que les services sont bons (très même) et utiles. J'admets que ça doit être assez difficile à juger de l'extérieur, mais quand le service est offert, il est en principe de qualité.

J'ai une copine qui a fait un refus de service pour son fils. C'est en région, elle connaît vraiment bien le milieu scolaire et sait pertinemment que les gens en place ne pourront offrir un service adéquat. La "cote" devient donc une étiquette et non un service. Je respecte son choix.Ça ne veut pas dire que les services sont moins bons en région. Je parle ici de quelqu'un qui a utilisé son jugement professionnel pour prendre une décision dans une situation bien précise et croyez-moi, c'est une pro.

Ce parent qui refuse de refuser et nie par le fait même que son fils qui est clairement en difficulté d’apprentissage, plus agressif que ce qu’on devrait tolérer et démontre des difficultés d’adaptation à l’école est un homme assez particulier qui partage des valeurs et des croyances assez particulières.

Dans le genre créationniste...

J’n’ai rien contre le bon Dieu, mais sept jours, c’est vite pas à peu près pour faire la job.

Prof malgré tout a dit…

En passant, ça explique la ferveur religieuse qui transpire de certains des commentaires précédents.

Zed Blog a dit…

Il devait être réellement en épuisement professionnel quand il a créé l'humain...

Il aurait dû faire comme dans d'autres pays et ne pas commencer la semaine par une journée de congé, n'ayant plus, une fois ce dernier passé, aucune motivation pour finir le travail commencé.

Ce monde s'autodétruira dans 9, 8, 7, 6....

Pour revenir à ton mouton. Ça doit quand même faire réfléchir, quand on signe ce petit papier-là. Comment être certain de prendre la bonne décision. Peut-être certains parents se sentent-ils dépassés? Ou ne veulent pas admettre qu'il y a un problème (ce qui reviendrait au même, en un sens)? Se sentir démuni, encore, coupable, encore, impuissant, sans espoir...

Tu sais, quand on vit dans un carcan religieux (lire « lavage de cerveau ») c'est souvent le manque d'éducation, l'ignorance, les vérités toutes faites, la confiance dans l'au-delà, les miracles, la volonté divine... qui gèrent la vie.

Zed

En Saignant a dit…

Kitty: Ce n'était qu'un jeu de mot, rien de plus. Refuser de signer un refus de service ET refuser les service est à mon avis, malhonnête de la part des parents. Heureusement, ils sont une minorité.

Si ton enfant a besoin de voir la psycho-éducatrice, car c'est de cela qu'on parle la plupart du temps dans les refus de service, c'est un peu comme le faire à l'hôpital. Rares sont les gens qui refuseront les traitements mais qui resteront à l'hôpital, au cas où...

Le professeur masqué a dit…

PMT: effectivement, je fais référence à Félix, ce petit garçon que sa prof aurait placé dans une cage pendant des semaines. La CS et la direction avaient en main un papier de refus de service de la part des parents. Cela a immédiatement été interprété dans les médias comme des parents qui niaient les problèmes de leur enfant, qui le négligeaient. Or, comme vous le montrez, les raisons peuvent être tout autres. Sauf que ça regarde mal en... chasuble!

KittyBlues a dit…

@ En saignant,

Je comprenais le jeu de mots, mais comme je n'ai pas de contact dans le milieu scolaire, je me demandais si je devais saisir un message concernant les services pédagogiques offerts.

D'ailleurs, PMT m'a ramenée dans le droit chemin avec ses précisions.

Je ne suis plus confuse!!! C'est un miracle!... J'ai la Foi maintenant.

bibco a dit…

Les parents d'un de mes élèves ont refusé les services d'orthopédagogie pour préserver l'estime de soi de leur enfant.
Ils devraient venir dans la classe quand leur fils cache son cahier de dictée pour pas que les autres le voient et constatent qu'il ne sait pas écrire. Pas très bon pour l'estime de quiconque ça non plus.

Delphine Bergeron a dit…

Ostie de monde de mongol.

7 jours, hein?

Riiiiight.

Anonyme a dit…

Désolée, mais pour ma culture personnelle, que veut dire "blaster" et "en région" ? D'avance, merci (parce que les commentaires ne sont guère compréhensible sinon ;)
PS : le "En région", je vois vaguement, ça ressemble à une expression de parisien (pour qui la France est en deux parties : paris et le reste, le reste étant regroupé sous le terme "régions", à prononcer SVP sur un ton légèrement hautain et méprisant), mais blaster, là, je sèche ?

Anonyme a dit…

PS 2 : je suis l'anonyme du dessus. Ne prenez pas mal mes questions, ce n'est pas de l'arrogance de française, juste de la curiosité ! Comme je l'ai dit sur un autre post, chaque région francophone (z'avez vu ? je n'ai pas mis française exprès ! ;) a un vocabulaire qui lui est propre, et j'adore apprendre des nouvelles expressions, juste pour les replacer et voir le regard ahuri de mon interlocuteur... OK, on s'amuse comme on peut !

Prof malgré tout a dit…

Bienvenue Anonyme!

Pour "région", c'est un peu la même chose qu'en France. Par contre, nous ne considérons pas les villes comme Québec (la capitale), Trois-Rivières, Drummondville, etc. en région. Il faut aller plus creux que ça pour être "en région". Mais on adhère au ton légèrement hautain et méprisant...

Pour blaster, ça vient de l'anglais. Blast veut dire exploser. Donc, "blaster" quelqu'un, c'est le réprimander de façon explosive. En générale, on n'aime pas se faire blaster.

Zed Blog a dit…

PMT,

C'est quand ton show? Quels jours?

Écris-le moi, s'il te plait.


Anonyme juste en haut,

Blaster : c'est carrément le verbe anglais conjugué en français. Dans mon dico : to blast : faire exploser à la dynamite, semble la définition qui rejoint le plus le contexte. Se faire écrasé, démolir par des propos, des attitudes,a ctions.

Moi non plus je n'hésite pas à demander. Bas débit, SMIC, et tant d'autres expressions que je ne connaissias pas. C'est chouette.

CHez mes amis les profs, il y a souvent des acronymes que je ne comprends pas. PÉI est le dernier.

Zed :)))

Anonyme a dit…

ZED
PÉI: Prince Edouard Island
Mais je ne vois pas le lien avec l'éducation

Mes collègues me disent:
Programme d'éducation international

Martin

kamisole a dit…

Même si à 7 ans, on ne comprenait rien de ce que disait ma cousine, ses parents ont refusé qu'elle aille voir l'orthopédagogue parce qu'il y a "ortho" dans le mot. Pour eux, un "ortho" C'est quelqu'un qui n'est pas intelligent donc ils ont décidé qu'elle redoublerait son année plutôt que de recevoir de l'aide.

Spécial...

alphabet a dit…

(toujours l'anonyme, j'ai cru que pour mettre un nom, il fallait avoir un blog. Mais non, je ne suis pas bête ... enfin, pas trop ;) )
Merci de vos réponses ! Je vois que le ton hautain et méprisant est général à tous les capitaliens (= habitants de la capitale, ne cherchez pas, je viens de l'inventer ;), même si c'est moins grave chez vous. Ici, même les habitants de Lyon ou Marseille (1 millions d'habitants chacun ! Pas très "creux", si j'ai bien compris le sens de ce terme employé ici ;) On dirait plutôt "profond" dans mon coin ;) sont en "région".
Du coup, je fais une pierre deux coups : j'augmente et mon vocabulaire anglais et mon vocabulaire québécois, génial, non !
Si vous voulez, je peux vous donner quelques mots dans mon "français natal" et dans celui d'où j'habite, si cela peut vous intéresser. Ne les employer pas devant des parisiens, ils ne comprendraient pas ;)

Zed Blog a dit…

Martin,

Hahaha! Le pire est que je réalise en te lisant qu'on me l'avait déjà expliqué. Misère... Les acronymes et moi, on a toujours eu de la misère!

QC = Quotient de Compétence?

SP4M a dit…

C'est n'importe quoi!

Pourquoi est-ce que les gens acceptent plus facilement de signer une lettre d'acceptation que d'accepter de signer une lettre de refus ?

Un "NON" ne mérite pas d'être officialisé?

Pour ma part, je leur demanderais de rédiger une lettre expliquant le pourquoi ils refusent de signer une lettre de refus. :P

Tiens sti!