25 mai 2011

Monsieur Malgré Tout

En assemblée du personnel aujourd’hui, nous devons voter sur certaines précisions concernant les règles de l’école. Comme vous allez le constater, je ne suis pas facho pour rien. La démocratie, c’est une drôle de bibitte dans cette école.

Ça ressemblait à ceci :

- Je me déplace calmement dans l’école.

ou

- Je me déplace calmement et en silence dans l’école.

Résultat :

Calmement : 14

Calmement et en silence : 12

Abstention : trop

Et là, y a un prof plein de bon sens qui lance : «ça veut dire que je vais encore voir le travail de mes élèves interrompu plusieurs fois par jour par des élèves qui vont ou reviennent de la récréation.»

Oups... Y a plein de gens qui n’avait pas pensé à ça, mais... pas question de voter une autre fois. Il fallait y penser avant.

PMT (qui se trouve très spirituel): Bof... Ce ne peut pas être pire qu’un gouvernement conservateur majoritaire!

Bzzzzzzz... J’n'ai pas plus de succès avec les profs qu’avec mes élèves. Pfff... Reste mes chats.


PMT (tente une sortie de zone) : Au moins, ce n’est pas un mandat de quatre ans.

Vous voyez, j’suis sexy, mais d’un ennui... J’ne vous dis pas.


Ensuite, on vote pour des affirmations, mais il n’y a qu’un choix. Ça ressemble à ça :

- Lorsque la cloche sonne, j’arrête de jouer et je prends mon rang avec mon groupe.

Si tout le monde avait écouté, on aurait peut-être eu l’unanimité!

Jusqu’à maintenant, c’est assez risible, mais plutôt inoffensif. On réchauffait la salle avant le vrai show:

- Je m’adresse aux adultes de l’école en utilisant monsieur ou madame.

ou

- Je vouvoie les adultes de l’école en utilisant monsieur ou madame.

PMT : Heu... Y a pas un autre choix?

Bzzzzzzzzzzz...

PMT : Dans le genre statu quo. Les élèves nous tutoient et utilisent notre prénom.

Et là, la gang de TC (trouble de comportement) s’en mêle.

 Judie : Ouais tabarnak! De kessé?

UN autre : Arrête de me r’garder toé, ostie de grosse folle!

Un autre : Hé hé hé... allez chi-er, mon-si-eur!

Oups...

Pas les élèves de TC, je voulais dire les intervenants! Désolé pour les écarts de langage, on est en quartier défavorisé. Donc, la gang de TC s’en mêle.

Une orthopédagogue : Nos élèves ont besoin d’une relation pour fonctionner.

Une éducatrice spécialisée : Et ils seront bien capables de nous envoyer promener à la deuxième personne du pluriel. (voir plus haut)

Une prof : J’ai toujours exigé que les élèves utilisent mon prénom et j’adore cette proximité. Ça ne cause pas de problème, au contraire.

Une autre ortho : Moi, je me fais appeler madame, mais je suis très près de mes élèves.

C’est vrai... Nous avons chacun notre vérité. N’est-ce pas merveilleux?

Mais, la boss nous ramène à l’ordre assez vite :

- Je m’adresse aux adultes de l’école en utilisant monsieur ou madame.

ou

- Je vouvoie les adultes de l’école en utilisant monsieur ou madame.

PMT : Mais bordel, tutoyer quelqu’un qu’on appelle monsieur, ce n’est pas un peu ridicule? On peut vouvoyer quelqu’un en utilisant son prénom, mais le contraire... Êtes-vous certain au moins que c’est acceptable en français?

Bzzzzzzzzz (je traduis : farme ta yeule, monsieur PMT!)

PMT  (à la patronne) : Si je comprends bien, il n’y a que deux choix.

ELLE : C’est ça.

PMT : Et ç’est imposé par le comité responsable du code de vie?

ELLE : Oui.

PMT : D’accord.

Et là, je la mets en sourdine, car que je suis sur le comité responsable du code de vie et on avait dit qu’on pourrait discuter. Je savais que le comité ne proposerait que ces deux choix étant donné les gens qui le forment, mais j’m’étais dit qu’en en discutant avec les autres membres du personnel, le statu quo deviendrait une option légitime. Que voulez-vous? J’ai espoir en l’humanité!

Des résultats avec ça?

- Je m’adresse aux adultes de l’école en utilisant monsieur ou madame : 11 votes

- Je vouvoie les adultes de l’école en utilisant monsieur ou madame: 10 votes

-Abstention : Je préfère de pas y penser...

Au moins, on aura des perles pour Facebook et les blogues. Ça me rappelle d’ailleurs mon stage au secondaire :

«Eille, monsieur! Avez-vous-tu l’heure?»

Mais vous savez quoi? Mon nom de famille peut aussi être un prénom, alors j’vais exiger le vouvoiement et je vais leur faire croire que mon patronyme est mon prénom.

Bordel... c’est simple dans le fond.







...

24 commentaires:

Le professeur masqué a dit…

Donc, conformément à la règle votée, tes élèves pourront dire: «Monsieur, tu vas bien?» Rien n'indique qu'ils doivent te vouvoyer, simplement d'utiliser «monsieur».

Prof Malgré Tout a dit…

Exactement. Qu'en penses-tu, monsieur Masqué?

Anonyme a dit…

Et un autre débat ne semble pas avoir eu lieu: Monsieur/Madame prénom ou Monsieur/Madame nom de famille ?

J'ai déjà travaillé dans une école qui avait le comble du ridicule à mon avis, Monsieur/Madame prénom, vous.

Pourquoi ne pas faire comme en France et changer enseignant/enseignante pour maître/maîtresse ? Maître PMT, je pourrais vous-tu aller à la toilette ?

Le professeur masqué a dit…

PMT: Que dirais-tu de changer de prénom et de te prénommer «Monsieur»?

Profquifesse a dit…

Vos règles respectent tout à fait les conventions du français. Selon ce que je comprends, nom de famille plus tutoiement, ça donnera : Malgré tout, tu vas bien ? C'est parfait.

Lionne a dit…

Point de vue d'une mère non-enseignante, qui a vu ses quatre fils, dont un TEd en classes adaptées comptant toutes sortes de clientèles (et leurs amis) fréquenter différentes écoles, toutes pupliques, plus ou moins défavorisées ou mieux nanties : L'usage de Monsieur/Madame + Nom-de-famille et du Vous ne les perturbe pas et n'empêche en rien la proximité Prof-Élève ni qu'un lien de confiance et de respect s'établisse. C'est à l'adulte, parent ou prof, de tout tenter pour que ce soit un succès. Le soutien du parent demeure essentiel pour que l'élève n'ait pas une mauvaise perception de la situation. Désolée de m'immiscer ainsi dans vos conversations de profs ;-), mais le sujet m'interpelle !

L'apprentie a dit…

Ahahahaha je vous aime!
Vos commentaires ont encore fait ma journée, merci.

(Pas d'avis sur le sujet. Le personnel des écoles s'adresse à moi tantôt avec le "tu", tantôt avec le "vous" dans une même conversation. Ils n'aident pas à ma compréhension de la chose.)

Prof Malgré Tout a dit…

L'apprentie : Moi aussi je vous aime! Marions-nous! (pour les prêts et bourses)

Prof Masqué : Je serais monsieur Monsieur! Y a pas Pennac qui a fait un truc du genre?

Profquifesse : Vraiment ou vous blaguez? Attention! Nous savons que vous êtes un bout-en-train.

Lionne : Vous avez sans doute raison. C'est plutôt la démarche que je trouve troublante. En passant, vos commentaires sont toujours bienvenus. On discute. Y a que dans les écoles que c'est mal vu.

Profquifesse a dit…

Boute-en-train, j'ignorais l'être, mais je ne me formalise plus des erreurs logiques de la langue après avoir entendu les éducatrices, au CPE où allait ma fille, interpeller les enfants en disant : "Les amis, tu ranges bien tes jouets". Quant au Monsieur Monsieur, j'ignore si Pennac y est pour quelque chose, mais Claude Ponti, un dessinateur pour enfants, a fait une série délicieuse avec les personnages de Monsieur Monsieur et de Mademoiselle Moiselle.

Gen la vilaine a dit…

En tant que maman qui essaye d'inculquer un certain savoir-vivre à ses bébés singes, j'opte pour le Monsieur-Madame (prénom) avec le vouvoiement à moins d'avis contraire de l'enseignant. Travaillant moi-même dans une université, me faire interpeller par un étudiant comme si j'étais sa meilleure amie, m'horripile au plus au point... On se garde une petite gêne svp :)

L'apprentie a dit…

Et moi qui cherchait depuis deux ans une manière d'obtenir rapidement mon visa permanent au Québec alors que la solution ne tenait qu'à un simple clic...


Oui, je le veux!

Le professeur masqué a dit…

PMT et Apprentie: je suis un peu jaloux, là. Et pas parce que je désire en mariage M. Tout (Malgré est son prénom, j'ai vérifié à l'état civil). Madame Apprentie, la bigamie vous donnerait-elle accès deux fois au prêt et bourse?

Prof Malgré Tout a dit…

Ce qui risque d'être difficile, c'est de convaincre les élèves de sixième année qui utilisent mon prénom depuis qu'ils sont en maternelle.

On verra bien.

L'apprentie a dit…

"Malgré est son prénom, j'ai vérifié à l'état civil"


Au diable les prêts et bourses, je vous épouse pareil!

Le professeur masqué a dit…

Madame L'Apprentie: je vous comprends de préférer Malgré. En effet, il a Tout pour lui.

Daniel a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Prof Malgré Tout a dit…

Attention, le Prof Masqué se déchaîne.

Mlle Pimpette (chu pas mariée!) a dit…

D'accord avec vous Madame L'apprentie (pas pour les mariages, pour les usages); on s'en fout un peu de la formule adoptée, le contact se fait si le prof est bon. M'sieur Sénécal, en 4e, était le seul qui aimait pas le prénom et un des rares à apprécier le vous et ce fut mon meilleur prof de primaire (un genre de Pennac, d'ailleurs, à commencer des livres et à nous laisser en plan avec le suspense).

Toutefois, 17 commentaires sans que soit soulevé une question essentielle: dans les commentaires de ce blogue, nous proposons:

1- le "aye chose" et le vouvoiement
2- le "Ô PMT" et le tutoiement
3- un mélange équilibré façon mini-wheats des deux?

Le professeur masqué a dit…

Mlle Pimpette: Personnellement, il m'arrive d'utiliser le «ça» en classe comme dans: «Ça, viens ici» ou «Ça, tu en pense quoi?» Les élèves apprécient rarement. Le tout est évidemment fait avec des visées pédagogiques difficiles à expliquer ici.

Unetelle a dit…

Je n'aurais pas la patience pour assister à ce type de rencontre. J'ai été faire un tour dans un C.E. et je consulte depuis.

Quant à l'humour, je vous garantis qu'il est rarement partagé, peu importe le milieu. Vous êtes condamné à rire seul. ;0)

Prof Malgré Tout a dit…

Prof Masqué : Essayez "ça" avec le vouvoiement.

"Ça va?" deviendrait "Ça vont"?

Un univers de jeu de mots s'ouvre à nous!

Unetelle : Le C.E., c'est une drôle de bibitte. Pourtant, j'y retourne chaque année, comme prof. Comme parent, je préfère exercé mon absence de pouvoir de la maison.

samedi, 28 mai, 2011

Mme Harmonie a dit…

J'adore votre blog monsieur Prof, j'ai beaucoup de plaisir à vous lire car vos écrits reflètent à merveille mes pensées refoulées sur le merveilleux monde de mon école. Délicieux.

Le professeur masqué a dit…

PMT: si je suis déchainé, tu es en feu!

ValGod a dit…

Peut-être que c'est pas une mauvaise idée les madame-ci pis les vous monsieur... Ne serait-ce que pour donner des bonnes habitudes de politesse à des petites gueuses comme moi.

Je n'ai jamais eu à vouvoyer ou à madamemonsieur-er mes profs au primaire et au secondaire, et maintenant que j'enseigne au DEP, mes élèves doivent m'appeler Madame Nom-de-famille et me vouvoyer, ce qui me rend extrêmement mal à l'aise puisque moi, sans obligations, je continue à les tutoyer et à les appeler par leur prénom.

Toujours charmant de voir une élève, qui a le même âge que moi, alterner entre le tu et le vous en ne sachant vraiment plus où donner de la tête.