05 février 2010

Calendrier scolaire...

Vous avez lu ceci sur cyberpresse?

Eh oui.... Québec veut envoyer la marmaille à l’école les week-ends.

Hein? Je ne veux pas travailler le samedi? Je vous l’accorde. Je veux voir ma famille, mais y a pire...

Les personnes qui ont eu cette idée de génie l’ont eu à vos frais. Ce sont des fonctionnaires payés à même vos impôts et qui ne savent plus quoi inventer pour justifier leur chèque de paye et ne pas se retrouver au chômage.

Non.

Même si la convention collective des profs prévoit un horaire de travail du lundi au vendredi, le gouvernement Charest peut la changer n’importe quand avec une loi spéciale. C’est d'ailleurs de cette façon que notre dernière convention a été adoptée.

Cette démarche est une insulte à notre intelligence de contribuable. En tant que profs, je suis un chialeux qui se plaint le ventre plein... Mais je suis aussi père de famille.

1- La garde partagée. Papa voit fiston deux jours sur quinze. Fiston est à l’école une de ces deux journées.

2- On part pour le week-end pour visiter les grands-parents qui habitent trop loin pour un petit aller-retour.

3- Cours de karaté, ski, patin, mandarin, violon, natation, etc.

4- Chalet, camping, escapade...

5- La religion. J’suis certain que ça ne marchera pas; y a toujours quelque chose qui ne marche pas à cause de la religion!

6- Etc.

Du côté des profs, il y a aussi plein de raisons d'être contre cette idée saugrenue (surtout chez les monoparentales qui n’ont pas de famille proche et qui dépendent du CPE pour garder les enfants).

Et vous? Ça serait quoi votre raison d'être pour ou contre?

C’est de notre fric qu’il s’agit.






...

17 commentaires:

Hortensia a dit…

On en parle aussi au collégial. Déjà que nous avons les cours du soir... On dirait qu'on ne sait plus quoi inventer pour s'assurer que les profs soient démotivés. On veut transformer les écoles en gros centres commerciaux ouverts 7 jours sur 7 jusqu'à 21h. Vraiment, bientôt ça se bousculera pour faire notre job.

Milou a dit…

Déjà que je ne peux pas inscrire ma fille à des activités le w-end parce que son père ( qui la prend 1 fds sur 2) vit trop loin...

Aussi, parce qu'évidemment, les "samedis école" ne tomberaient sûrement jamais en même temps pour mes 3 enfants d'âge scolaire puisque pas à la même école.

Et pi... Peut-on se REPOSER le samedi matin? Profs, parents, enfants...?

Zia_isa a dit…

Il pourrait y avoir un bon côté à reconnaître le temps travaillé actuellement par des enseignants en dehors de l'amplitude reconnue.
Exemple: si je pars 3 jours avec mes élèves, seul le temps reconnu dans l'amplitude scolaire peut être reconnu comme temps "présence élèves". Actuellement, les voyages, concerts, festival.... qui dépassent cette amplitude font objet de décision cas par cas, selon le bon vouloir des directions, et la plupart du temps, les profs sont perdants, parce qu'il n'y a aucune obligation de reconnaître ce temps. Alors pour 3 jours de voyage avec élèves, on peut reconnaître aujourd'hui une seule demie-journée pédagogique en temps compensé!
Le projet annoncé pourrait peut-être améliorer cette situation! Qui sait.... peut-être que les décideurs ne nous prennent pas tant que ça pour des caves!
(ironie!!!)

Drew a dit…

Juste le temps de qualité

C'est tellement n'importe quoi!!

Future Prof a dit…

Et pour le secondaire, les élèves qui travaillent la fin de semaines pour payer le future CÉGEP...

Ou au CÉGEP, les élèves qui travaillent...

unautreprof a dit…

Contre : Mon équilibre mental. Tsé, celui qui me permet de dealer avec tout ce qu'apporte ma job?!?!
Et je suis tannée d'entendre dire que les profs se plaignent le ventre plein.
Sérieusement, si ça passait et que je devrais travailler 6 jours en ligne régulièrement, je ne resterais pas prof.

Le professeur masqué a dit…

N'importe quoi!

Le Prof a dit…

Je travaille déjà le samedi... Je corrige.

Sara a dit…

Argh! Non! au secours! N'importe quoi. Quelle idée cauchemardesque! J'ai toujours trouvé que les horaires scolaires des Français étaient horribles! On ne va pas imiter les autres dans ce qu'ils font de pire, quand même!

Et je ne suis que maman d'enfants qui ne sont pas encore à l'école. Mais le concept de fins de semaine en famille, de deux jours sans avoir à dealer d'horaires, de lunch, de déplacements obligatoires. Deux jours de liberté où l'on peut planifier notre vie en fonction de nos priorités à nous, c'est un minimum pour ma santé mentale - et de celle de bien des parents, j'en suis sûre.

Oh my. Au risque de radoter, c'est vraiment du n'importe quoi de haut niveau.

Pimpette a dit…

Hein? Quelle idée stupide. Je ne sais si la nouvelle parviendra éventuellement jusqu'aux dirigeants du ministère, mais la France a aboli l'école du samedi depuis un an et demi, justement parce que c'était devenue un aberration anachronique (l'horaire datait d'une époque où les mamans restaient à la maison).

Et la ministre justifie cette idée ainsi: "Le but, c'est de donner plus de flexibilité aux institutions scolaires pour qu'ils mettent sur pied des projets à la performance solaire ou pour contrer le décrochage. Par exemple, un professeur d'éducation physique pourrait décider de remplacer ses heures de cours par une sortie de ski de fond un samedi"

Ah ben oui, tiens, une sortie de ski de fond avec ta classe et ton prof d'éduc un samedi, ça ça te donne envie de pas décrocher quand t'as 15 ans!

Anonyme a dit…

La ministre a décidé de changer d'idée (encore). Enfin.. pour le primaire et le secondaire. C'était pour l'éducation des adultes et la FP (ah les chanceux...) où plusieurs élèves travaillent de jour. Offrir des cours le week-end et le soir pour eux. Je sens que les profs vont se pitcher pour avoir ces groupes !!!

L'exemple du ski de fond me fait bien rire. Dac... je suis par exemple, prof d'éducation physique et je remplace mon cours de la 2e période par une sortie le samedi. Ils feront quoi les élèves à la 2e période ???

Le preuve que la ministre avait peut-être les compétences transversales nécessaires et les connaissances appropriées, mais au point de vue de sa compétence, le commentaire laissé mettrait en doute celle-ci...

Miralda a dit…

Il y a eu une étude récemment sur la répartition du temps scolaire. J'avoue ne pas l'avoir lu dans l'ensemble mais peut-être y trouverez vous des réponses...

http://www.academie-medecine.fr/detailPublication.cfm?idRub=26&idLigne=1768

Anonyme a dit…

@ Sara
On les a déjà imité dans ce que les autres font de pire: la réforme!! Sauf qu'eux ne sont pas si caves que ça, ils l'ont abandonnée!

Quand à l'idée de faire classe la fin de semaine pour lutter contre le décrochage scolaire... ha aha ha! Le jeune futur décrocheur aime déjà pas l'école et il faudrait qu'il se la farcisse en plus le samedi et/ou le dimanche? Brillant...

La Digresse
www.digressionagogo.wordpress.com

Anonyme a dit…

J'suis curieux de savoir qui aurait intérêt à aller à l'école le samedi ou durant l'été. Personnellement, j'y vais le samedi une fois par mois cette année à cause d'un projet spécial que j'ai monté moi-même.

Mais, je n'vois pas comment l'organisation scolaire pourrait contrôler une activité complète les fins de semaine et l'été. Déjà qu,on en arrache tellement avec 200 jours. Ça voudrait dire des coûts énormes avec aucune garantie de réussite et même pire...

C'est probablement encore un canular puisque nous sommes en période de négociation et que tous les moyens sont bons pour faire ramper l'adversaire...

Profdenimportequoimoétou

Anonyme a dit…

Cette hypothèse, qui vient à l'encontre de la vie de famille de tous les parents et les professeurs, va peut-être permettre de remettre sur le plancher l'ouverture des commerces le dimanche...

Anonyme a dit…

Je jasais de cela avec une de mes clients à la boutique qui est directrice de la commission scolaire des Patriotes et elle trouve cela aberrant elle aussi, bien qu'elle attende pour voir ce qui en est exactement.

Déjà qu'il manque de main-d'oeuvre pour les jobs à temps partiel, ils vont augmenter le problème si les étudiants ne peuvent plus travailler la fds parce qu'ils sont en cours.

Et pour ce qui est de l'ouverture des commerces le dimanche, encore là, ça permet de travailler à des jeunes qui sont en classe la semaine et à des personnes comme moi qui ont et des cours et un travail de pouvoir profiter de ma seule journée sans cours et sans travail pour faire mes achats au lieu de courir comme une dingue les autres jours.

Ça ne passera jamais les cours la fin de semaine, tous les parents séparés qui ne vivent pas dans la même ville ne pourraient pas gérer cela.

À trop vouloir innover, on fini par s'enfoncer. Et la ministre en a déjà jusqu'au cou!

AVa

Marie-Andrée a dit…

Tout ce que je lis en ce moment sur l'éducation/les négos/ce qui sort de la bouche de notre chère ministre me tue. Putain! J'en ai marre de me faire dire d'en faire plus avec moins et attendre une permanence qui ne vient toujours pas après 6 ans...

Suis dégoûtée.