28 avril 2009

Absurdité du jour

Gilles Taillon

Directeur des ressources humaines à la Commission scolaire Champlain de Gatineau de 1976 à 1982.

Directeur général de la Commission scolaire catholique de Sherbrooke de 1990 à 1996.

Président de l'Association des directeurs généraux de commissions scolaires (ADIGECS) de 1994 à 1996.

Vice-président exécutif de la Fédération des commissions scolaires du Québec de 1996 à 1998.

Et maintenant, il se présente pour devenir chef de l’ADQ.

C’n’est pas eux qui veulent abolir les commissions scolaires? En tout cas, ils perdraient un méchant bon tremplin politique.

En parlant de commissaires... Pourquoi croyez-vous qu’un individu dans la trentaine sans enfants et sans formation en éducation ou dans une discipline connexe voudrait devenir commissaire?

Bong, bong, bong...



À suivre.


Et oui, je sais qu'il n'était pas commissaire. On se calme.


...

7 commentaires:

La_Minicia a dit…

J'avoue que je n'avais pas vu ça sous cet oeil! Pas que j'aies un jour l'intention de voter pour l'ADQ, mais je suis vraiment perplexe là! Ils sont encore plus fou que je le pensais. Merci PMT pour ce petit cours 101 de candidat ADQUÉISTE.

Le professeur masqué a dit…

Pour ensuite devenir conseiller municipal, puis député provincial, puis...

Prof Malgré Tout a dit…

J'oubliais. Il détient un certificat en enseignement (quelques crédits qui à l'époque donnaient le droit d'enseigner. Rien à voir avec un baccalauréat). Il a donc enseigné au secondaire pendant environ 5 ans.

Prof Masqué : C'est vrai qu'il a changé de job souvent. Mais changer de job, c'est un peu comme changer d'idée ; ça ne cause pas un problème à l'ADQ.

La_Minicia : Ils sont fascinants!!!

Anonyme a dit…

Ses fonctions précédentes en font un candidat crédible et redoutable. Il connaît mieux que quiconque un milieu qu'il a dirigé et contribué à édifier. Son ascension le place au dessus de la mêlée.

Taillon, Premier Ministre, nous débarasserait-il une fois pour toute du gouvernement en l'abolissant?

J'hésite entre Taillon et Gendron. Ce dernier imposerait un couvre-feu à tous les jeunes du Québec et règlerait du coup le problème des gangs de ruelles.

L'Assemblée Nationale installerait ses pénates à Huntingdon. Trop mégalo!

Pour les coupures!
Taillon, Taillon, Taillon!

Dépendante effective a dit…

Non mais où s'en va le monde politique québécois?
L'ADQ se chercher une tête et les proposés semble tous ne pas en avoir (jusqu'à preuve du contraire)
Le représentant de QS qui se pointe à mon Cégep affirme que «à Québec Solidaire, on croit en l'Utopie»
Le PQ a pour chef la cause de la réforme scolaire et du manque de personnel dans le milieu de la santé
Les libéraux font des recettes sur Youtube...

Trop c'est trop... j'deviens hermite.

Anonyme a dit…

Lance leur tes souliers à la gueule la prochaine fois!

La_Minicia a dit…

Ce n'est pas parce que l'on croit en l'Utopie qu,on la croit nécessairement réalisable. Pourquoi s'empêcher de rêver!