03 février 2009

Sérieusement...

Votre enfant a appris à lire en maternelle?

À quatre ans, il envisageait l’infiniment grand?

Maintenant qu’il est en première année, il en a déduit l’infiniment petit et par le fait même, les décimales?

Lorsqu’il ne réussit pas parfaitement, c’est parce qu’il a peur de ne pas réussir parfaitement?

Il a peur parce qu’il est perfectionniste?

Il est perfectionniste... heu... parce qu’il... heu... est un génie?


Bien entendu, vous ne lui avez jamais enseigné à lire.

Contrairement à Mozart, qui lui avait son papa pour lui enseigner, votre enfant apprend par lui-même. Mozart, lui, n’était qu’un chien savant qui reproduisait ce qu’on lui avait montré. Votre enfant, lui, a appris à lire tout seul.

Par contre, dans la classe, il y a plusieurs élèves qui réussissent habituellement mieux que lui les tâches qui ne demandent pas de connaissances préétablies comme la lecture.

Hum... Ça doit être parce qu’il est trop nerveux. C’est normal pour un génie.



HEILLE!!!!!!

La dernière personne que vous devriez essayer de convaincre que votre enfant est un génie, c’est son prof.

La première personne que vous devriez essayer de convaincre qu’il n’est peut-être pas un génie, c’est vous.

Ça va faire la pression...

Et non, je ne connais pas d’écoles spéciales pour les enfants comme le vôtre. Par contre, au lieu de lui montrer la même chose qu'il apprendra à l'école la semaine prochaine, vous pourriez faire des crêpes avec lui.

Les enfants adorent cuisiner!


J'ai trop eu cette conversation avec des parents cette année.







...

28 commentaires:

Magenta a dit…

Hé, hé, hé... C'est vrai que ça doit être fatiguant à entendre... Ça me fais penser aux parents idiots qui passent leur temps à faire courir les concours à leurs enfants au lieu de les laisser justement être des enfants... Je n'y ai jamais rien compris.

Salutations!

garamond335 a dit…

Les parents ont tous l'impression que leur progéniture est tellement au-dessus de la moyenne qu'il leur faudrait une école spéciale, juste pour leurs petits bouts de choux...
On les inscrit à toutes sortes de cours, tous les sports, tout !
On voudrait tant qu'ils deviennent mieux que nous sommes, c'est-à-dire: ordinaires.....

iikabliss a dit…

Je veillerai de ne pas tomber dans ce piège d'idéalisme parental. C'est pourtant très fréquent. Souvent ce sont les pères nouvellement célibataire qui idéalise leur fille.

Tellement gaga qu'il n'est plus invité aux soirées, qu'aucune fille n'accepte ses invitations parce qu'il ne parle que de saaaaaaa fille.

Bravo la séduction.

Tous les parents enfin plusieurs ont la facheuse habitude de s'imaginer que leur mome est sur doue.



Et je constate que ton billet soulève le même genre d'exaspération. Et ça me plait.

unautreprof a dit…

Pour la première fois, j'ai exactement un tel parent dans ma classe.
Qui veut l'école à la carte pour son enfant si boooooooon.
(tsé, un de mes plus faibles en ADAPT?)
Cet enfant lui ne se trouve que des qualités.
Défauts? Difficultés? Il n'en voit pas.
(Euuuuuuh, t'es en ADAPT! )

Prof malgré tout a dit…

Autreprof : Hein? Un génie en adapt?!?

À la limite en TC, mais si je me souviens bien, tu es en DGA?

Iikabliss : Je te plais lorsque je t'exaspère. Y a que nous qui pouvons comprendre...

Pimpette a dit…

C'est avéré, mes filles sont les plus belles, les plus brillantes, les plus géniales de toutes... enfin, dans ma maison.
Autrement, je me souhaite surtout qu'elles soient les plus chouettes petites filles normales possible.
D'abord, être parent de génies, c'est vraiment pénible; on se sent obligé de faire fructifier ces dons extraordinaires avec tous les cours imaginables et du coup, adieux les grasses matinées la fin de semaine.

"L'enfant forcément génial" est le corollaire normal du contrôle des naissances. On n'a plus 11 enfants, dont nécessairement 2-3 qui s'en sortiront bien, on en a un ou deux. Il a intérêt à clancher! Et cette tendance s'affirme, observe-je, d'autant plus que le parent était âgé au moment de procréer.


Et j'abonde: cuisiner un gâteau aux carottes, danser le baladi, distinguer les 4 voix dans un choeur, faire le café au lait (pratique pour les grasses matinées, voir plus haut) et aussi quelques trucs utiles dans la vie comme être poli, dire bonjour avec un regard franc, faire preuve de civilité dans les lieux publics et enfin, pleins de trucs inutiles, comme le nom des figures de style les plus rares, les différents tissages de la soie, les sacres du Capitaine Haddock (quoique ça puisse servir devant un chauffard) et les paroles du Sentier de neige.

Avec ça, je ne crois pas empiéter trop sur le terrain de l'école!

Prof malgré tout a dit…

Heille!

Les quatre voix dans le choeur, c'est mon territoire!

Bon... Les petits dorment et moi, je me pousse au Yulblog.

Ciao

Pimpette a dit…

Oups... désolée.

Mais... peut-on garder le Sentier de neige?? (à moins que ça ne fasse partie de la littérature québécoise??)

Pimpette a dit…

Heille, vous-même, j'y pense... j'ai le droit, pour la musique... c'est pas enseigné à l'école de ma fille. Tant que je me tiens loin du théâtre et des arts plastiques...

crocomickey a dit…

La fille de mon pote Denis finissait hier toute la matière et les examens de son année scolaire. Toutttt ! F-I-N-I. Pour le reste de l'année, elle va simplement converser en anglais à la journée longue avec les gars et les filles de la classe. Juste s'amuser et découvrir jusqu'en juin. Fini l'apprentissage. Et tout ça, dans une école ... eh oui PUBLIQUE !

Prof malgré tout a dit…

Croco : C'est dans le débat... Si on chasse tous ceux qui ne vont pas assez vite, on ira plus vite.

Si on élimine les faibles, nous serons plus forts. À partir de ce moment, nous pourrons éliminer les plus faibles des forts et là, les vraies affaires vont commencer parce qu'on pourra facilement épurer le petit groupe qui reste en ne conservant que les meilleurs.

Pourquoi faire de l'orchestre quand on pourrait faire du quatuor.

J'suis pas contre l'idée des classes de douance.Par contre, il faut demeurer lucide.

Nadine Martel-Octeau a dit…

C'est drôle, on a eu une conversation sur ce sujet, ce midi, une gang de profs en perfectionnement. Les parents qui veulent absolument avoir une dérogation pour leur enfant en maternelle. Ils ne le disent pas, mais on sent, on entend ce qu'ils pensent: «Ils ne font que jouer!!!» Pauvres enfants!

Anonyme a dit…

Dans l'établissement ou j'enseigne, tous les élèves passent par 5 mois d'anglais au 3e cycle, qu'ils soient forts, moyens ou faibles. Pourquoi en étant académiquement faibles ne pourraient-ils pas aller se chercher un atout en expression orale qui pourrait leur servir plus tard ?

unautreprof a dit…

Oui oui, DGA.
Avec des dyslexiques, on peut en effet avoir des élèves hyper brillants.
Mais de là à ne pas reconnaitre sa difficulté et à dire que son fils est mieux que les autres...
wô minute.
Oui, elle crie au génie.
Pour elle, les crétins, ce sont nous, les adultes de toutes les écoles où son fils est allé.
Charmante maman.

Pimpette a dit…

Mais c'est bien sûr qu'en maternelle, ils jouent... même que c'est terriblement chouette de jouer à la garderie et un peu à la maternelle (en plus d'apprendre).

Et, oui, bien sûr, personne ne réalise vraiment le génie d'un enfant, à part le parent... qui finit par le sortir de l'école complètement pour l'éduquer à la maison (cas entendu dans un reportage à France Inter)... Du coup, belle éducation; ce parent a formé un enfant convaincu d'être un génie incompris par un monde farouchement hostile, Yé!

Finalement, la nouvelle de Woody Allen qui présentait un père au bord du suicide parce que son fils n'avait pas été admis dans une prématernelle de douance à 3 ans (ce qui lui fermait automatiquement les portes des meilleurs écoles jusqu'à Yale) était pas si caricaturale.

Prof malgré tout a dit…

Anonyme : Ont-ils des cours de français pendant ces cinq mois?

iikabliss a dit…

Hum...

Anonyme a dit…

Prof: Ils font la partie académique du 3e cycle en 15 mois et ils font 5 mois d'anglais. Maintenant, cela se passe en première année du cycle, donc en 5e année. Soit ils débutent l'année en anglais, soit ils la terminent.

Prof malgré tout a dit…

Anonyme : Génial... J'imagine qu'ils changent de prof pour les 5 mois en anglais?

Et les élèves qui sont en difficulté en français... le 5 mois en anglais ne fait pas trop mal?

Manumarilolo a dit…

Ben là... tu ne savais pas que TOUS les enfants sont des génies??
Pffff! ;)

Anonyme a dit…

Habituellement c'est pas des enfants de prof ou des enfants de parents qui sont éducateur en service de garde ;) Il y a quelques modèles dans mon entourage.

Désolé si je choque.

Prof malgré tout a dit…

Oups.. j’viens de perdre le dernier commentaire.

Anonyme : C’est correct avec moi de choquer. Tant qu’on reste poli et qu’on ne tombe pas dans le «pipi-caca-poil».

Vous voulez dire que les gens qui croient que leurs enfants sont des génies sont souvent des profs?

Je suis à 100% d’accord avec vous. Profs, orthos, éducateurs...

C’est assez simple à expliquer. Un menuisier risque de bricoler avec ses enfants, un scientifique faire des expériences, un PMT de la musique... Et nous espérons qu'ils soient bons. Soyons honnête.

Par exemple, lorsque de la musique joue, ma fille de 7 mois tape sur ses cuisses en suivant la pulsation. J'essaie plein de musique différentes (styles, tempos, etc.) et ça fonctionne toujours!!! Génie? Ben non... Je parie que demain, elle ne le fera plus.

On enseigne ce qu’on est. C'est innévitable.

Le plus fascinant, c’est que les gens qui montrent à lire à leurs enfants nient systématiquement ou donne l’explication la plus bidon : je dois lui montrer à lire, il est prêt... (c’est une génie?).

Mon fils a trois ans et demi et je vais lui acheter une guitare. J'n'ai pas l'intention d'en faire son instrument principal. Ça sera juste pour déconner et draguer les filles. Si a six ans, il peut jouer, j'vais quand même pas dire qu'il a appris tout seul. En passant, je ne crois pas qu'il soit particulièrement doué pour la musique... contrairement à ma fille, qui elle, est clairement un génie.

Prof malgré tout a dit…

Bon... j'suis dû pour un espresso.

Donc, j'ai oublié le s aux mots suivant : honnêtes, musiques.

Et bien entendu " Si À six ans...

Désolé.

Prof malgré tout a dit…

Pfff... aux mots suivantS.

Bordel!

Manumarilolo a dit…

PMT: iNévitable aussi... scuse, déformation professionnelle!

Je suis d'accord... j'ai justement montré à mes jumelles de 3 ans comment écrire leur lettre de prénom hier... Que voulez-vous... Après maintes demandes : "Comment on fait ma lettre Maman? Et celle de ma soeur? Et celle de mon frère? et celle de Grand-Maman? et celle..."
Ouf! Une chance que c'est la même pour Mamie, Maman, Ma 2e jumelle, Mon fils! Ça retarde un peu l'enseignement... tout d'un coup qu'elles deviennent génies! Alors, j'y suis allée avec la "réforme": Partir de l'intérêt des enfants...
Ben quoi? Au bout de 5 min, elles faisaient toutes les 2 des M à l'intérieur de petits carrés et commençaient leur tracé sur le petit point de bas en haut. J'ai pas pu faire autrement que de vérifier si elles faisaient bien la discrimination visuelle de ladite lettre... 100% plein de bonshommes sourires. Que voulez-vous... filles de prof-orthopédagogue-en-plus... Je vous le donne dans le mille, elles SONT des génies! ;)

Prof malgré tout a dit…

Je ne prétends même pas qu'il ne faut pas leur montrer à écrire. Ce que je prétends, c'est que si quelqu'un fait ce choix, qu'il ne se plaigne pas de l'école par la suite. C'est comme si je m'inscrivais à un cours de guitare pour débutant (c'est mon instrument principal) et que je me plaignais que ça ne va pas assez vite.

Par contre, pour l'école, tout le monde s'inscrit à un cours pour débutant... Ma blonde me lisait une étude dernièrement qui démontre que la majorité des enfants à qui on a enseigné la lecture avant les années scolaires réussissaient moins bien à partir de la quatrième année.

Une chose est certaine : un enfant qui sait lire parce qu'on lui a montré, ça n'a rien de génial.

Un enfant qui apprend à lire tout seul... c'est de la bullshit. Il faut qu'on lui ai donné des codes, des clefs. Ça a pris des milliers d'années à l'être humain pour développer l'écriture et la lecture.

SaintePaix a dit…

J'ai toujours préféré jouer aux Ninjas avec mes fistons dès que les devoirs obligatoires étaient terminés! Pas d'apprentissage à l'avance! J'ai toujours pensé que ça provoquerait un ennui mortel en classe... Ça sert à rien. Ils ont eu une enfance joyeuse, ils ont dépensé leur surplus d'énergie, et ils ont passé beaucoup de temps avec leur maman à faire autre chose que des devoirs. Je les ai toujours encouragés à s'intéresser à la lecture (pour le plaisir), la musique, le sport (facile), les sciences. Truc pour les parents: quand ils étaient encore dans leur siège d'auto, je laissais traîner des revues scientifiques (Science et Avenir, Québec Science, Science et Vie, etc) sur le siège arrière. Ils regardaient les images et posaient des questions. Dès qu'ils ont su lire, ils les ont dévorées du début à la fin et nous avons eu de très belles discussions, en dehors du cadre scolaire et juste pour le plaisir!

Prof malgré tout a dit…

SaintePaix : J'espère que maintenant ils n'entrent pas dans au dépanneur masqués de cagoules noires.