01 février 2009

À l'impossible, nul n'est tenu

Dernièrement, j’ai commis un billet intitulé «Deux mondes, une même compétence». J’ai eu peur de foutre le bordel avec ce billet...

Bon, d’accord. J’admets que je n’ai pas eu peur... Je voulais foutre le bordel avec ce billet, mais ça n’a pas marché. C’est le contraire qui s’est produit et c’est vraiment stimulant.

Restez calme, je ne parle pas de ce genre de stimulation...

Je me rends compte qu’il y a des profs de musique avec qui j’ai des atomes crochus.

Bordel... J’fais quoi? Je sors de mon trou?

En attendant, voici un article paru dans la revue de la FAMEQ (fédération des musiciens éducateurs du Québec) au printemps 2008. En passant, il y a des gens qui bossent très dur pour «la cause» à la FAMEQ. Si vous êtes prof de musique ou sensibilisé à l’importance de l’éducation musicale dans nos écoles, je vous invite à vous abonner à la revue. Vous trouverez le formulaire sur le site de la FAMEQ. Même moi j’suis abonné... C’est un incontournable.

L’auteure, Hélène Laliberté, est prof de musique et s’interroge sur la pertinence de certaines compétences prescrites par le programme du ministère en musique.


À l'impossible, nul n'est tenu


Bonne lecture.



...

4 commentaires:

Marie-Claude Désilets a dit…

Ah ça marche enfin !

En fait, à une heure par semaine, on a besoin de latitude afin de pouvoir développer les compétences de nos élèves selon nos forces et leur ouvrir les yeux face à l'art.

Créer, interpréter et apprécier, ça va de pair. Quand on crée, on le joue, on l'interprète et on se fait également critique. Alors pourquoi séparer la note ? Si on pouvait mettre simplement MUSIQUE... à 30 heures par année, je ne calcule pas 8 heures pour créer, 12 heures pour interpréter et 8h pour apprécier ! C'est 30 heures de musique... point à la ligne !

Manumarilolo a dit…

Lâchez pas votre beau travail les profs-de-musique! Prof-tout-court moi-même, j'ai toujours énormément respecté votre discipline et encouragé même la poursuite de vos enseignements dans "mes" périodes. Je veux dire aussi qu'au grand "jamais" je ne vous ai considérés comme "enfin-ma-période-libre". Si vous saviez comme j'ai pu sermonner mes élèves face au respect du cours de musique...et de leur prof!

@Marie-Claude: Heureuse de te voir dans ce beau projet et surtout toujours aussi passionnée et impliquée. Ça m'a donné un brin de nostalgie de revenir à la CSL le temps de quelques vidéos virtuelles! Je t'invite à visiter mon blog pour quelques nouvelles de l'autre rive!

Le professeur masqué a dit…

PMT: tu devrais voir certaines compétences en arts et dans certaines autres matières (histoire entre autres). Ex masquée n'en revenait pas. Elle était à la maitrise et on lui demandait des trucs similaires.

Prof malgré tout a dit…

Prof Masqué : Justement, la dernière fois que les gens qui écrivent les programmes ont mis les pieds dans une école, c'était lors de leur maitrise.