13 décembre 2006

Sex, Drugs and Rock'n Roll

Il y a huit ans, au début de ma carrière, ma rencontre avec les élèves de sixième année fut un choc. Bien entendu, j'étais conscient que les choses ne seraient plus "comme dans not' temps". Par contre, je ne savais pas que pour plusieurs flos de 12 ans, un vendredi soir se résumait à un 6 pack, une couple de joints et une partie de jambe en l'air. OK. Pas tous les élèves. Mais je ne parle pas d'un cas isolé non plus. En passant, je n'enseigne ni à Outremont, ni à Westmount. Ça joue un peu plus dur dans mon coin...

Heureusement, on a Floppy. Mais comme je suis daltonien, je ne peux pas vous dire de quelle couleur est Floppy. J'ai le choix entre brun ou gris... Est-ce que ça se peut un chien vert? Bah... L'important, c'est que sous Floppy, il y a un orifice, et dans l'orifice, il y a une main. La main fait bouger Floppy et Floppy explique aux ti-namis comment faire un message d'explication. Cool hein? Tu te calmes, tu dis ce que tu n'as pas aimé et tu proposes une solution. Tu te calmes, tu expliques ce que tu as fait et ce que tu feras la prochaine fois. Tu te calmes, tu expliques ton problème et bla bla bla... Tu te calmes! Je sais... ce n'est pas facile avec une main dans l'orifice, mais Floppy, c'est un pro. Un pro de quoi? À vous de juger. On s'en balance, ça marche.

Donc, on se la coulait presque douce depuis quelques années avec des élèves à jeun...

Ben non... C'est reparti. Trois jeunes de onze ou douze ans, un gars, deux filles, les yeux dans la graisse de bines. Moi le con, je n'allume pas qu'ils sont stones. C'est leur prof qui me l'a confirmé ensuite.

Moi : Salut Roger! Quoi de neuf?

Élève (exaspéré) : On peut-tu jouer là...

Ça, ça serait la réaction normale d'un élève à jeun de sixième année. Voici à quoi j'ai eu droit :

Moi : Salut Roger! Quoi de neuf?

Blondie : Cooooool! Roger...

Le gars : Hi hi hi.. Roger... Hé hé hé...

Brunette : Heille!!! On peut-tu jouer à la planète Choco?

C'est un jeu pour les maternelles...

Moi : Non... On a du boulot. Aujourd'hui, on compose pour le projet.

Blondie est couchée sur le gars.

Moi : Hey vous deux! C'est interdit de se reproduire en classe...

Le gars (sourire fendu jusqu'aux oreilles) : Ok. Hi hi hi...

Moi : Et assis-toi comme il faut.

Le gars (vraiment "vedge"): Hi hi hi...

Il s'exécute au ralenti... Je commence à avoir des doutes.

Je sépare la classe et laisse les trois travailler ensemble. Au moins, ils ne dérangeront personne. Il leur faut composer une mélodie sur des paroles déjà existantes. Ils doivent respecter la prosodie. Je me doute qu'ils ne feront pas grand-chose, mais je les laisse travailler dans un local tout près où je les ai à l'oeil.

Avant la fin de la période, les élèves partagent avec les autres leurs créations et je prends tout ça en note pour le projet. Bordel... Les trois ont bien travaillé. Ce n'est pas normal... À jeun, ils n'auraient rien foutu. Même que ce que Blondie m'a fait est pas mal du tout. Elle reçoit des félicitations de la classe. Dans le doute, le test ultime. Je m'assoie au synthé et sélectionne des sons assez psychédéliques merci... Quelques accords plus tard.

Le gars : Man... woooooo... c'est trop buzzé!

Blondie : Fait Eminem!

Brunette : Cool... C'est comme Pink Floyd.

Moi : Hein?Tu connais Pink Floyd?

Brunette : Mon père en écoute plein.

Le gars : Refais le son buzzé...

Moi : Quel son?

Le gars : Hein?

Moi : Quel son buzzé?

Le gars : Heu... N'importe quel sur ton affaire là...

Moi : Ça?

Je mets le paquet.

Il a tellement tripé que j'en ai presque rigolé. On aurait dit Ronnie, le personnage de Daniel Lemire

Je pense que si je leur avais fait entendre du Gentle Giant, ils auraient aimé... Pas normal.

À la fin de la journée, leur prof partage son doute avec moi. On se rend à l'évidence. Ils ont fait un méchant trip de dope sous notre nez. Allez-y! Flame on. On est au primaire bordel. On est plus à l'affût des ronds de pipi et des chicanes sur les règles de ballon chasseur que des élèves qui fument des joints.

Oui, il y a eu un retour sur tout ça. Non, pas de police et pas de direction. De toute façon, on n’a pas de preuve... Les parents? La mère de Blondie a déjà mis son point sur la gueule d'une prof pour l'avoir gardé en récupération pendant une récréation (elle ne faisait pas ses devoirs...). La bonne femme avait tinqué toute la nuit. Je ne connais pas les parents des autres, mais Blondie est la moins "puckée" des trois. Ça me donne le goût de les connaître?

Les enfants ont besoin d'une approche relationnelle dans ce genre de cas. On est là pour instruire, socialiser et qualifier (ça vient du Ministère!), pas pour les mettre dans le trouble et pour avoir la paix (ça vient du gros bon sens). Juste quelques mots bien pesés font la job parfois... Une fois dégrisés (eux, pas nous), leur prof les a rencontrés.

Leur prof : "Vous savez, ce n'est pas parce qu'on ne dit rien qu'on ne sait rien."

Juste ça, appuyé par le regard qui transperce l'âme, mais sans faire de mal.

Brunette : Untelle ne l'a pas fait...

Et voilà. C'est de la bonne graine quand même. Au lieu de nier, elle protège leur copine innocente.

À suivre...














24 commentaires:

40tenaire ambivalent a dit…

Bordel, Prof, chapeau. Je sais pas comment vous faites. Je pourrais pas rester calme, pour ma part.

Le prochain coup essayez King Crimson?

BusinessMum a dit…

C'est ca la vocation et le talent lié au professorat...
Bravo !

Prof malgré tout a dit…

40tenaire : King Crimson! J'devrais faire une scéance d'écoute de musique progressive un jour. Mais "I talk to the wind" à jeun... pas sûr que ça passe.

Businessmum : Merci. J'ai tout de même des doutes. C'est clair qu'il faut dire au parent de garder l'oeil ouvert (s'ils en ont quelque chose à cirer).

BusinessMum a dit…

Ho heu...non je crois qu'ils n'en n'ont cure...Je parle en tant que fille de profs !
J'ai d'ailleurs beaucoup d'admiration pour ceux qui osent affronter les niards et leurs aïeux !

Anonyme a dit…

Wow... Je pense que vous avez eu la bonne réaction... Comment est-ce que j'aurais réagi moi? C'est sûr que l'humiliation publique est à éviter. Mais bon. En partant, quand t'as des parents qui se foutent de toi, t'es mal parti dans la vie... J'espère juste qu'ils sauront se reprendre en main avant le début de la vingtaine... Sans avortement si possible...

Valérie-Ann

Anonyme a dit…

Eh bien, j'ai quand même terminé par alerter la direction suite à un cas de conscience parental et professionnel. Genre: Si c'était ma fille, est-ce que je voudrais le savoir???

Et vous savez ce que Blondie a dit? "Je suis contente que ma mère le sache. Je ne lui cache jamais rien!", larmes en prime.

Elle m'a peut-être manipulé mais je m'en fout. Avec son front de boeuf et son intelligence, elle ira loin (et elle en fera chier une couple...).

Les deux autres, ils sauront comment réagir la prochaine fois (lire: fumer un peu moins pour pas que les autorités s'en aperçoivent).

Comme quoi il y a toujours moyen d'apprendre..

The Collègue.

p.s. Le pot venait du stock d'un papa. Ne dit-on pas qu'il faut donner notre meilleur à nos enfants?

melbo a dit…

Leur prof : "Vous savez, ce n'est pas parce qu'on ne dit rien qu'on ne sait rien."

Cette phrase me faisait toujours paranoier...j'avait peur de parler et d'avouer autre chose que j'esperait avoir passé inapercu lol.

Lady_Marian a dit…

Intéressant ce Blogue !

Tk ! M. Professeur de juste musique, vous avez toute mon admiration !

Sincèrement,

Lady !

Prof malgré tout a dit…

The Collègue : Cool! Un collègue sur mon blogue! On l'aime bien notre petite Blondie et mets-en qu'elle est intelligente.

Tu as bien fait d'en parler au patron... C'est le genre de truc qui peut nous retomber dessus plus tard. Tu gères la crise, puis tu la racontes au passé. Propre et efficace.

Le stock venait d'un papa? Hum... Laisse-moi deviner...

Lebel a dit…

Ça me rappelle une histoire amusante etplus socialement acceptable puisqu'elle met en scène un étudiant de secondaire 5 et encore une fois cette fameuse drogue.

Mon frère et moi avons eu la malchance d'avoir le même prof d'E.C.C. au secondaire. C'est d'ailleurs lui qui m'a raconté cette histoire. Une femme de 35 ans qui semble en avoir 60, stuck up, plate, vieux jeu, coincée. Bref, complètement déconnectée du monde des adolescents d'aujourd'hui.

Commence un des cours où un étudiant arrive un peu en retard, visiblement bien gelé, et s'assoit sur sa chaise, en penchant sa tête dangeurement vers l'arrière et semble tomber dans un semi-coma. Personne ne s'occupe de lui, même le prof, qui continue d'être aussi ennuyante qu'à son habitude. En plein cours, sans prévenir, l'étudiant gelé relève la tête en ouvrant ses yeux et en s'exclamant fortement ''eennh...CALVAIRE!!!''
Visible déboussolé par son émerveillement, il retombe immédiatement dans les limbes en laissant tomber sa tête par en arrière.

Tout le monde s'est mis à rire, sauf la prof, ébêtée, qui n'a jamais été initié à ce genre de réactions dues au pot...

Chroniques blondes a dit…

Prof, je viens de finir "Teacher man" de Franck Mc Court et j'ai pensé à vous tout du long.

Vous savez quoi? Qu'importe les parents, il suffit d'un comme vous dans la vie de Blondie et Cie.

Puisque de toutes façons, pas sûre que ces enfants là ont envie de s'identifier à leurs parents...

Côté musique, y'a Walter qui fait un grand happening. Il en aurait sûrement long à raconter à vos kids sur la créativité sous influence!

omo-erectus a dit…

Mon père est né en 1930. Il vouvoyait ses parents, s'est marié puceau et a toujours fait preuve de rigueur dans sa vie privée et professionnelle.

Un de mes collègue de travail est né en 1950, tutoyait ses parents, a tenté la dope à l'âge de 21 ans et a baisé pour la première fois à 20 ans.

Je suis né en 1963. Ma première baise, c'est à 15 ans que je l'ai eue.

Aujourd'hui, tout se passe à 11, 10 et même 9 ans.

Plus le temps avance, plus les expérience sont précoces.

À quand la bière dans le bibron et "Amusons-nous tout nu" par FisherPrice?

Anonyme a dit…

Je comprends trop bien cette histoire.
Prof Malgré tout

si le prof de musique de mon école n'était pas une fille plutôt calme, je croirais qu'on travaille à la même école.

Et que les trois moineaux étaient dans ma classe.
unautreprof (quiblogue)
(incapable de publier son commentaire avec son identité blogger...)

Anonyme a dit…

Tiens, je me demandais si je devenais folle... J'arrive toujours pas à gober que t'arrives gelé à l'école à 11 ans...
Mais bon, dans mon cas, je lui ai suggéré le Petit Prince alors qu'il était dans son trip... Il a aimé... et s'est mis à écrire, pour le fun... Sa prof et la psy gère le reste, moi, je l'encourage à écrire. À jeûn, on s'entend, mais je l'encourage pareil!
Miss

Prof malgré tout a dit…

Chroniques : Je crois que vous surestimez mon influence sur mes élèves. Mais j'aime croire que pour certain, je ferai un peu partie de la différence... Merci.

J'ai eu Walter comme prof à l'université...

Walter : "C'est comme se shooter à l'héroïne."

Moi : "Dans le cerveau?"

Walter : Non! Dans le pénis!

Il parlait de Ligeti ou de Xenakis. Pas le meilleur pédagogue, mais un homme facinant. J'ai eu un A!



Omo: Sur "Dégénération" de "Mes Aieux"? Plusieur de mes élèves ont viré des brosses et pris de la drogue dans le foetus. Triste.

Anonyme : Qui vous dit que je ne suis pas une jeune fille calme?

Claude G. a dit…

Un site vraiment super :

http://protectkid.blogspot.com/

J'ai adoré

Claude G.

Anonyme a dit…

Floppy est brun!
lol :)

Anonyme a dit…

Je ne sais pas si quelqu'un a lu le fameux site du persécuteur d'enfants, mais c'est ignoble! Je ne peux pas croire que quelqu'un ait mis ce texte ici pour nous inciter à le lire! :S

V.

Pat a dit…

J'imagine que dans ces cas-là, tu peux juste espérer que si leur crise d'adolescence à commencé à l'avance, ben elle va peut-être finir plus tôt aussi...

Ok, c'est l'idéaliste en moi qui parle, mais bon c'est encore gratuit d'espérer...

melbo a dit…

@claude g: peut tu arrêter d'afficher l'adresse de ton blogue débile partout??
C'est vraiment ennuyant a la fin!

AangeZen a dit…

Terrible.... où sommes-nous rendus ?

Claude Giroux a dit…

@ melbo . . .

Moi je trouve le site de http://protectkid.blogspot.com/ pas débile du tout.

C'est juste quelqu'un qui a eu full probs avec les profs pis ses enfants itou mais ça, c'est vrai, c'est de la fiction.
Alors lis-le comme telle.

Claude G.

Anonyme a dit…

Le site est peut-être pas mauvais, mais c'est agassant d'en trouver de la pub partout.

Les autres blogueurs n'ont pas besoin de cela pour se faire connaître.

Tafu a dit…

Ha ! Ha ! C'est n'importe quoi !