03 septembre 2011

Schubert, les oeufs et la modernité

Ne cherchez pas de vrai lien, j'suis en congé aujourd'hui.

Ce matin, en bouffant nos oeufs à la bénédictine, on s’est tapé le trio en mi bémol de Schubert.

Le deuxième mouvement est tellement moderne.




Par le trio Beaux Arts.


Ça pourrait être la bande original d’un film français... ou belge... qu’est-ce que j’en ai à foutre?  Quelqu’un sait comment on accorde «bénédictine» après oeuf? Bénédictine? Bénédictines? Bénédictins?

Ou encore, à la bénédictine?


...

6 commentaires:

Profquifesse a dit…

Il semble que l'adjectif soit ici invariable : des oeufs bénédictine.

Quant à Schubert, un ami à moi a voulu lui rendre un hommage culinaire en préparant un plat inédit : la truite de chou vert. C'était, paraît-il, tout à fait pas bon. De la bouche à l'ouïe, le fossé est large.

Le professeur masqué a dit…

Invariable. Des oeufs (à la) bénédictine.

♦ GASTR., loc. adv. et subst. fém. À la bénédictine. ,,Garniture ou plat à base de morue`` (Ac. Gastr. 1962). ,,C'est la présence de la morue, poisson de carême, qui a valu à cette garniture le nom de bénédictine, évocateur de l'austérité monastique. La morue à la bénédictine est une sorte de brandade où ont été incorporées des pommes de terre et que l'on fait gratiner au four : plat excellent, mais frugal (...), qui mérite vraiment son nom`` (Ac. Gastr. 1962).

Prof Malgré Tout a dit…

PM : Mais ça, c'est pour la morue, les oeufs, c'est un certain monsieur Benedict ou quelque chose comme ça...

Pimpette a dit…

Ce mouvement du trio se retrouve dans la bande originale du film The Hunger, avec David Bowie et Catherine Deneuve

http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Pr%C3%A9dateurs_%28film,_1983%29


Mais sûrement aussi dans d'autres films. Schubert, c'est un super-bon compositeur de musique de film.

Le professeur masqué a dit…

D'ailleurs, Schubert fait dire qu'il s'en veut d'avoir refusé l'offre de Spielberg pour la musique de ET... :)

Prof Malgré Tout a dit…

Pourtant, il n'a pas le profil antisémite... Sacré Franz, il n'a pas fini de nous surprendre.