26 juillet 2010

Au menu cette année...

Bon... ça va faire le niaisage, il faut choisir un opéra pour l’an prochain. J’ai le choix parmi les cinq à la programmation 2010-2011.



Le moins trash pour les enfants est La Bohème de Puccini, mais il ne se passe pas grand-chose à part du monde qui s'aime... Et en plus, ils sont pauvres, affamés et malades! Assez proche de la clientèle à qui j’enseigne.

Y a aussi Salome de Strauss, la fille frustrée qui fait trancher la tête de Saint-Jean Baptiste en échange d’une danse aux tables. Trop proche de la clientèle?

Puis y a ce pauvre Werther de Massenet. Triangle amoureux couronné d’un suicide. Cliché... mais Goethe...

Roberto Devereux de Donizetti. Un type s’envoie la reine d’Angleterre, mais celle-ci est jalouse avec raison, car Bob en aime un autre. Ça va finir sur l’échafaud.

Rigoletto de Verdi. Un bouffon aide son duc de patron à capturer une jeune fille, question de rigoler un peu. Comme l’éclairage est déficient, c’est la fille du bouffon qui sera la victime du duc.

J’ai déjà pas mal fait mon choix (j’suis même pas encore certain que je peux décider), mais je serais curieux d’avoir votre avis. C’est clair qu’on ne peut pas résumer un opéra de trois heures en quelques mots (un ténor veut se faire une soprano, mais une basse ne veut pas?).

Voici deux ou trois petites choses qu’il faut garder en tête :

-L’adaptation devrait comporter quelques airs ou musiques tirés de l’opéra, si possible chanté par les élèves (ça, c’est le bout tough). Le reste sera composé par les élèves. La musique sera jouée en direct pendant les spectacles par des enfants, alors, on se calme.

-On doit pouvoir organiser une quinzaine de personnages, ayant tous quelque chose qu’ils pourront travailler sur plusieurs mois. Donc, pas de petits rôles qui sont là une fois et demi et disent trois phrases et pas de rôle trop lourd. Comme il y a deux distributions, il ne faut pas écrire en fonction d’un élève ou d’un talent en particulier. Triste...

-Il faut un équilibre entre les rôles masculins et féminins, même si à l’opéra, les rôles importants sont surtout masculins.

-Il faut incorporer un choeur et des danseurs. Les danseurs peuvent être une entité abstraite.

-On découpe ça en deux ou trois actes. Donc, des lieux qui peuvent être neutres où les personnages vont et viennent.

-Notre public cible se situe entre 4 et 90 ans incluant des illettrés et des chefs de parti politique en passant par vous qui serez invités.

-Il faut que ça ait le plus possible rapport avec l’opéra. Comment? Je le cherche encore...

Ça ressemble à ça. J’vous épargne les détails.


***


Pour détendre un peu l’ambiance, une super bonne blague d’opéra :

Un type entre chez sa disquaire.

«Bonjour, ma chère. Auriez-vous le Trouvère?»

«Non, malheureusement, je n’ai pas Verdi...»










...

15 commentaires:

Le professeur masqué a dit…

Hésitation entre La Bohème et Rigoletto. Je penche un peu plus pour le dernier.

Une blague littéraire?

Déclaration d'un joueur de hockey: je me suis blessé Verlaine car la glace était Molière et j'ai peur de manquer le Rostand de la saison.

On devrait faire un billet sur les jeux de mots reliés à des boulots...

Prof Malgré Tout a dit…

Haha... Le Rostand de la saison!!! Excellent!

Anonyme a dit…

Rigoletto n'est pas nécessairement un bon choix: certains jeunes de milieu défavorisé pourraient revivre des situations familiales passées.

Dommage que Mozart ne soit pas au programme: Die Zauberflöte (La Flûte enchantée) aurait été intéressant comme oeuvre.

Prof Malgré Tout a dit…

On l'a fait sur la flûte l'an dernier. La plupart de mes jeunes sont en milieu défavorisé. De quelle situation dans Rigoletto parlez-vous? J'admets que c'est plutôt rock and roll, mais je serais curieux de savoir à quoi vous faites allusion.

Voici ce que nous avons adapté jusqu'à maintenant :

Didon et Énée (Purcell)
La clémence de Titus (Mozart)
Le monde de la lune (Haydn)
Un bal masqué (Verdi)
Les pêcheurs de perles (Bizet)
La flûte enchantée (Mozart)

Ce n'est pas moi, vraiment pas moi qui ai choisi la Clémence de Titus...

Capitaine Hurlevent a dit…

J'étais très déçue d'avoir manqué votre concert cette année. Je tenterai de ne pas faire la même erreur l'an prochain. Quand j'étais au primaire, nous avons monté une version de Bastien et Bastienne de Mozart. Ç'a été une expérience fabuleuse. J'ai encore les airs (et les récitatifs récités en choeur!) dans la tête régulièrement.


J'ai hâte de voir sur quoi votre choix s'arrêtera. Je serais très embêtée d'avoir à choisir.

«à l’opéra, les rôles importants sont surtout masculins.» Aïe! Vous blessez mon ego de soprano!

Prof Malgré Tout a dit…

Capitaine : Certes, il y a des rôles féminins importants, mais pour la poignée d'opéra où ils sont majoritaires, il y a un océan d'opéra à prédominance masculine. La femme est malheureusement souvent associé à un objet de convoitise, voir de dispute. Le drame est habituellement porté par des personnages masculins. On peut appliquer cette règle même à la Flûte enchantée avec sa Reine de la Nuit, si colorée et célèbre. Elle n'a que deux airs et je pense deux autres petites présence sur scène.

Mais on l'aime bien...

Anonyme a dit…

À mon avis, je dirais qu'il y a là un travail d'équipe à faire. Donc, peut-être que si ces gens qui font partie de cette équipe sont déjà choisis, tu devrais peut-être leur demander leur avis en premier.

Et puis, sinon, t'as pas le choix, tu dois choisir maintenant pour pouvoir commencer tranquillement avant que la tempête du début de l'année arrive MDR

profdemusicmoétou

Prof Malgré Tout a dit…

J'aimerais effectivement avoir une longueur d'avance.

C'est vrai que c'est un travail d'équipe, mais l'adaptation, c'est moi qui la fait avec les élèves. En d'autres mots, c'est moi qui va dealer avec les contraintes et sans bitcher, c'est très rare que les gens qui font le projet avec moi vont plus loin que le résumé du résumé (répétition volontaire) de Wikipédia avant que le sujet ne soit choisi. Une fois choisi, certains s'y intéressent plus que d'autre. Je ne les blâme pas, c'est seulement une constatation.

Finalement, pour l'aspect musical, ils ne savent pas ce qui est adaptable dans notre contexte et ce qui ne l'est pas. Par exemple, un air peux sembler simple, mais avoir un ambitus d'une octave et demi,une toune en 3/4 ne passe pas super bien en hip hop, etc...

Mais c'est certain qu'avant de m'y mettre, je vais leur écrire un petit mot. J'attends le OK du coordonnateur pour aller acheter le coffret.

Anonyme a dit…

Bon, alors ça avance dans la bonne direction. Moi, je m'y suis mis ce matin pour la première fois à repiquer des mélodies dans Star wars.
J'avais à faire un choix entre André Mathieu (qui était mon idée) et Star wars (l'idée des enfants).

Personnellement, j'avais le goût de faire André Mathieu, histoire de faire connaître un compositeur québécois et aussi d'explorer le genre. Mais, peut-être que les enfants n'auraient pas embarqué.

Avec Star Wars, ils vont saliver et j'avoue que c'est une musique qui se prête plus facilement à la percussion. Le spectacle doit durer seulement 8 minutes mais, très intense.

C'est parti mon KIKI!!!

Profdemusicmoétou

Prof Malgré Tout a dit…

La marche impériale. Miam!

Daenn a dit…

"(...)incluant des illettrés et des chefs de parti politique(...)"
Ha, c'est pas la même chose ?

Sinon, sans connaître les opéras mentionnés, j'opterais pour Rigoletto. Il a l'air plus marrant (disons, moins triste) que les autres, et y'a sans doute moyen d'augmenter l'importance du rôle de la demoiselle, puisqu'il faut équilibrer. Bon courage pour l'adaptation, ça m'a l'air assez hardu :)

Prof Malgré Tout a dit…

John? Ça fait des lustres!!!

Pimpette a dit…

Hé, back from Cape Cod.

Rigoletto. Je dirais.

Et pour le "majoritairement masculin", je mettrais La Traviata en exception. Le pauvre ténor est à la traîne de la tuberculeuse qui a le poumon en forme jusqu'à la fin.

Noces de Figaro me semble assez 50/50 aussi, d'autant que Chérubin est presque toujours chanté par une femme.

Prof Malgré Tout a dit…

Welcome back!

J'espère que c'était bien. Y a que Mozart pour faire chanter à une femme le rôle d'un homme qui se déguise en femme pour aller en séduire une autre.

Tordu? Même pas.

Dis donc, tu connais drôlement l'opéra pour une "pas musicienne".

Pimpette a dit…

Suis un pas musicienne très mélomane, élevée par une maman idem.

j'ai pas de connaissances "en musique" mais "sur la musique", genre les oeuvres, les compositeurs, les interprètes et le contexte historique.