12 janvier 2010

Trois? Comment ça, trois?

Avez-vous déjà remarqué qu’à l’exception de français langue d’enseignement, toutes les matières du primaire aux deuxième et troisième cycles sont divisées en trois compétences?

Hasard ou concept? Pitié, dites-moi que c’est le hasard, parce que le programme de formation, ce n’est pas un travail d’université en première année de baccalauréat où on essaie de faire concept pour séduire un prof qui risque effectivement de mordre à l’hameçon... Désolé, mais le bac en enseignement (je ne peux parler que de celui en musique), c’était bidon.

Personnellement, je trouve ça extrêmement troublant. Si chaque compétence était pertinente, on n’aurait pas ce besoin d’être cohérent à ce point dans la forme. Mais bon, quand tu dessines mal, tu décalques.

Ou peut-être est-ce ce besoin de respect, d’égalité, de justice? Huh? Fraternité tant qu’à y être?

No way, on nous prend pour des caves et surtout, on sait que les profs ne regarderont pas les matières qu’ils n’auront pas à enseigner.

J’sais pas, mais dans le domaine des arts, ça fait pas mal copier/coller.

Art dramatique

• Inventer des séquences dramatiques

• Interpréter des séquences dramatiques

• Apprécier des œuvres théâtrales, ses réalisations et celles de ses camarades

Danse

• Inventer des danses

• Interpréter des danses

• Apprécier des œuvres chorégraphiques, ses réalisations et celles de ses camarades

Musique

• Inventer des pièces vocales ou instrumentales

• Interpréter des pièces musicales

• Apprécier des œuvres musicales, ses réalisations et celles de ses camarades

Arts plastiques (ils ont trouvé d’autres termes, mais si on y réfléchit, c’est la même affaire...)

• Réaliser des créations plastiques personnelles (inventer?)

• Réaliser des créations plastiques médiatiques (interpréter?)

• Apprécier des œuvres d’art, des objets culturels du patrimoine artistique, des images médiatiques, ses réalisations et celles de ses camarades

C’est quoi ce semblant de cohérence? C’est comme dire que peu importe la forme d’art qui sera enseignée, ça revient au même. Désolé de gâcher vos fantasmes, mesdames (et messieurs), mais je n’ai pas vraiment le physique d’un danseur...

En attendant, c’est ce pathétique rafistolage de fonctionnaires bien payés à même vos impôts qui, seulement en principe heureusement, dicte ce que je fais en classe avec vos enfants.


Bof... c’est à suivre. J’vais vous balancer une proposition de programme en musique au primaire! Juste comme ça... Rien de très détaillé. Juste les grande lignes.

Cheers.

En direct d’un verre d’Aberlour a’bunadh, Batch no 27 60.1% alc./vol. Eh oui, un autre strength cask. À côté de ça, vous mettez une Belle Gueule Pilsner et la vie est belle. Sans blague... c’est vraiment, mais vraiment bon.

Moi, snob? Pfff... Z’avez rien vu encore. J’bois ça en me tapant les quatre derniers lieder de Strauss par Schwarzkopf. Mais comme je vous aime bien, voici le quatrième.














...

17 commentaires:

Le professeur masqué a dit…

PMT: en français au secondaire, on a également trois compétences. C'était la même chose avant la réforme. Je soupçonne d'ailleurs nos mandarins de s'être inspirés de ce programme pour des cours comme univers social, notamment en ce qui a trait à la correction.

Achat local 100% Québec a dit…

Il manque toute la théorie :(
Le solfège? Les différents types d'instrument? L'histoire de la musique? Les styles de musique?

Aussi a-t-on vraiment besoin d'apprendre aux enfants à apprécier leurs oeuvres? et celles de leurs camarades? Non mais ça veut dire quoi ça?

Prof Malgré Tout a dit…

Achat local: La théorie, ça s'appelle maintenant les savoirs essentiels et en principe, si l'élève a développé la compétence, c'est qu'il les maitrise. Voulez-vous savoir ce que j'en pense?

Prof Malgré Tout a dit…

PM : Mon projet de programme risque de vous plaire. Gnark gnark gnark...

Pimpette a dit…

La symétrie était nécessaire pour que ça rendre dans les diagrammes ovales.

Écoutons plutôt les quatre derniers lieders (que c'est beau) sans trop penser au programme.

... On peut même les faire écouter à des enfants, surtout s'ils n'ont pas "musique" à l'école, ça fait d'excellentes berceuses.

Achat local 100% Québec a dit…

Je ne peux malheureusement pas dire que c'était mieux avant. En secondaire un, j'avais choisis la flûte traversière comme instrument. Je n'ai jamais été capable de sortir un son de ce foutu instrument et le prof ne s'en est jamais rendu compte. Je bougeais les doigts et faisais semblant de soufler... Misère, j'avais tellement hâte qu'on passe aux instruments à corde.

C'est tout de même difficile d'évaluer quelque chose d'objectif (la théorie) par quelque chose de subjectif et d'aussi flou que l'acquisition des compétences. Chapeau pour réussir à faire quelque chose de ce bourbier.

Prof Malgré Tout a dit…

Ouais... J'n'ai pas la prétention de le faire. Juste l'obligation...

Le professeur masqué a dit…

Achat local: en français, en production écrite, il y a une partie de la note qui est consacrée à la maitrise du code grammatical, sauf que l'élève peut faire une tonne de fautes et réussir...

C'est un peu comme votre exemple: tu sais tenir ta flute et bouger les doigts...

Anonyme a dit…

Le bacc enseignement est un genre de parcour du combattant. tellement de choses inutiles que l'on fait en se demandant bien à quoi ça pourra servir. Souvent à rien. Alors que tant d'autres pourraient nous sauver la mise dans un cours.
Des chargés de cours ou des profs quelques fois, qui n'ont aucune structure et qui enseignement n'importe quoi, n'importe comment, suivant un plan de cours plein de grands titres sans contenu.

Et que dire des stages ou des maitres-enseignants sur un «power trip» qui prenne plaisir à rabaisser des stagiaires doués juste parce qu'ils ne peuvent pas le faire avec leurs élèves? De ceux qui se foutent complètement de leur rôle de modèle et qui ne pensent qu'au montant supplémentaire sur leur paye et au fait qu'une partie de leur tâche est faite par ce stagiaire?!?

Oui, il y en a des bons, des profs, des maitres-enseignants, des directions d'écoles, etc. mais de nos jours, vouloir devenir prof tient presque de la foi aveugle. Avec un programme qui change le temps que tu finisses ton bacc, de la matière de plus en plus mince, des élèves et surtout, des parents qui font la loi dans les écoles... Des programmes scolaire monté par des gens qui n'ont jamais mis les pieds dans une classe de leur vie, sauf quand ils étaient étudiants!

On s'en va où?! L'éducation, c'est la base d'un peuple et quand je regarde ce que nous acceptons au bout du compte, parce que, malgré tout le respect que j'ai pour toi PMT, nous acceptons tout cela. Pour diverses raisons, la famille à faire vivre, la maison à payer, les prochaines vacances que nous voulons nous payer, parce qu'il faut bien travailler.

Je ne suis pas surprise que nous soyons reconnu au Québec comme étant chialeux et mou. Le pays, nous allons l'attendre longtemps parce que de toutes façons, les gens ne connaissent pas leur histoire et donc, ils ne savent pas pouquoi il y a des raisons d'être fier. Et c'est bien là le problème, le mot attendre. Attendre quoi? Que les autres fasse la job à notre place pour suivre le mouvement? Nous choisissons nos batailles et celles du quotidien l'emportent bien souvent sur celles des idéaux.

Je ne crois pas tant à l'obligation, parce qu'à quelque part, tu y crois encore à ce que tu fais. Et bien que tu chiales, tu t'actives encore et toujours. Encore une fois, mes hommages monsieur le prof de musique, vous avez toute mon admiration.

Mais cela dit, ce lieder est très beau. ; )

Je vais me taire, la douleur et le manque de sommeil semblent avoir un drôle d'effet sur moi...

AVa

Prof Malgré Tout a dit…

Ava: Ouf... Avec des commentaires comme celui-là, vous n'avez pas besoin de blogue!

Je suis tellement d'accord avec vous. Alors, pourquoi suis-je encore là? Les batailles du quotidiens.

Anonyme a dit…

Je vous l'avais dit que le blogue, ce n'était pas pour moi, pas assez disciplinée. Et puis, je suis meilleure pour répondre et faire avancer une réflexion que partir un débat. ; )

AVa

Anonyme a dit…

PM, PMT, Anonyme: que faites-vous des fautes d'orthographe?

Tout pédagogues que vous êtes, cessez de banaliser les "erreurs" de vos élèves.

Relevez les fautes d'orthographe, les erreurs de syntaxe et autres .............. et vous en serez remercié dans dix ans: quand vos élèves anciens et nouveaux vous solliciteront.

Prof Malgré Tout a dit…

D'accord.

"Tout pédagogue". Difficile, mais si vous choisissez d'utiliser cette expression, "pédagogue" doit s'accorder avec "tout". Vous pouvez donc écrire "tout pédagogue" et me vouvoyer ou encore "tous pédagogues" et on ne prononcera pas le "s" de "tous". La construction de cette phrase, pourtant simple, est douteuse.


Trois points à la fin (ou au centre) d'une phrase, c'est bien assez.

Vous en serez remerciés. Effectivement, le participe passé s'accorde avec le verbe être.

L'utilisation du point virgule (;) serait plus pertinente que celle des deux points (:).

Ne le prenez pas mal; l'erreur est humaine. Nous faisons tous notre gros possible. Si vous n'étiez pas anonyme, je vous aurais répondu en privé. Je ne vois pas l'intérêt de corriger quelqu'un sur la place publique, sauf s'il est ministre! Héhé...

Pimpette a dit…

Tiens, parlant de ministre. La vôtre a publiquement appuyé un concours élaboré par une production télévisuelle privée comme moyen de valoriser le travail des professeurs.
http://carnetsdudevoir.com/index.php/motsetmaux/commentaires/courchesne_salue_lenseignant_coup_de_cur/

C'est moi ou c'est insultant et déprimant. Je croyais que le domaine de l'éducation relevait de l'état au Québec, non de l'entreprise privée.

KEY a dit…

愛,拆開來是心和受兩個字。用心去接受對方的一切,用心去愛對方的所有。.........................

Prof Malgré Tout a dit…

Pimpette : Effectivement. Je ne comprends pas que la ministre s'associe de près ou de loin à cette émission où il y a presque plus de profs que d'élèves dans une classe. Quoique... Peut-être que je comprends. Ils ne font pas pitié les profs. Ils ont le temps de jaser de leurs histoires personnelles pendant que les élèves travaillent de façon autonome.

Le professeur masqué a dit…

Ça doit être Virgine... L'émission ou il y a plus de comédiennes qui s'appellent Virginie que d'élèves dans les classes.