21 décembre 2008

Moi, à gauche? Pfff...

Une dernière réflexion avant l'apogée de cette période de surconsommation : ça prend beaucoup de pauvres pour faire un riche.

Bonnes vacances.


Bach : Sinfonia tirée de l'oratorio de Noël









...

8 commentaires:

existenceoubliee a dit…

Dans les grandes questions de l'humanité: après combien de poils ça prend pour faire une barbe? Et combien de grains ça prend pour faire un tas? voici : combien de pauvres pour faire une riche?

Bonnes vacances,
L'Amnésique

garamond335 a dit…

Moi, c'est le fossé entre les pauvres et les riches, qui grossit toujours, qui me fait drôle...

Le professeur masqué a dit…

Des pauvres, mais ou ça? Ils ont même la présence d'esprit de se cacher.

IciJack a dit…

Quelqu'un hier à la télévision voulait répéter cette maxime, mais a plutôt dit "Ça prend beaucoup de riches pour faire un pauvre". Mais il s'est repris. C'est peut-être pour ça que nos politiciens disent qu'il faut d'abord produire de la richesse, beaucoup de richesse pour (oublier de ) la redistribuer.

Prof malgré tout a dit…

Jack : Exactement. La redistribution.

Prof Masqué : Ou est-ce les riches qui ont la présence d'esprit de les cacher...? Je refuse d'en parler à jeun!

Garamond : Et malgré tout, on interpelle la classe moyenne. D'un point de vue planétaire, je me considère riche.

Au Québec, ça ne me dérange pas de payer pour les assistés sociaux. Par contre, quand mes taxes vont dans les poches des patrons des multinationales, je me considère pauvre. Il est temps que la bullhit arrête un peu. Je connais un fille qui a eu la prestation pour allaitement. Son conjoint et père de ses enfants possède un bateau de 500,000 $. Chef d'entreprise... Comme ses "revenus" sont moins importants que les miens (c'est la compagnie qui est riche et qui a besoin d'un bateau?), sa conjointe a droit aux allocations. Pour eux, j'n'ai pas envie de payer et je me considère pauvre.

Existence : Plus il est pauvre, moins ça en prend.

Y a quand même de l'espoir. Nous avons maintenant un député à Québec qui reconnaît la gestion de gauche et qui pourrait en éclairer plus d'un. En passant, il n'est pas de la gauche-caviar d'Outremont.

Anonyme a dit…

Allaites donc toé! Que tu le veuilles ou non, tu paieras un jour ou l'autre pour ceux qui n'ont pas été allaités. Les enfants allaités apprennent mieux, toutes couches sociales confondues. Ne créons pas deux catégories de citoyens. C'est certain qu'il y en a des plus téteux que les autres.
Allaitons-les tous! Et tous les bandits de grands chemins qui courent: allaitez-les, allaitez-les!
Comme dirais en saignant: ¨Yé pus allaitable, le p'tit criss. ¨
( Jésus, yé pus à l'étable... )
Glo, o, o, o , o , o, ho, o ,o,o,o, o, ho, o,o,o,o,ria!

Prof malgré tout a dit…

Blasphémateur!!! Attends vouère le billet que m'a t'faire!

Anonyme a dit…

alors je vous dis merci les pauvres... Joyeux Noël quand même !